Un dîner au Shangri-La

Cher investisseur,

 

J’étais à Paris, il y a quelques jours.

J’y fais régulièrement des séjours pour rencontrer des experts ou des investisseurs.

En l’occurrence, j’y ai rencontré Philippe Herlin, notre spécialiste des cryptomonnaies.

 

Un dîner au Shangri-La

 

Nous avons dîné au Shangri-La, un hôtel de luxe dans lequel les dures réalités du monde semblent très lointaines.

Cet endroit est réservé à ce qu’on appelle « les gens qui ont réussi », « l’élite », « ceux qui ont une Rolex » et autres sobriquets ronflants.

Au bar Le Botaniste, le cocktail coûte 27 €…

Quant au prix au kilo du steak que nous avons mangé, c’est à se demander si on consomme de la viande ou de la cocaïne.

Je me rends compte de la chance que j’ai d’être arrivé où je suis.

Pour être honnête, je n’irais pas tous les jours dans ce genre d’endroits.

Ce n’est pas mon milieu et je crois que je préfère nettement passer une soirée décontractée dans une taverne qui sert une bonne cuisine traditionnelle.

Mais il faut avouer que pour des occasions comme celle-ci, un voyage d’affaire, on ne fait pas mieux.

Loin de chez soi, on apprécie de pouvoir se rendre dans un lieu calme et élégant où on a la certitude de pouvoir discuter tranquillement et d’être extrêmement bien traité.

Alors c’est vrai que je savoure particulièrement le fait d’avoir accès à ce genre de lieux exclusifs.

Mais je ne peux pas m’empêcher de penser à ceux à qui ces endroits sont interdits.

 

Le contraste avec les échauffourées qui ont lieu chaque samedi est saisissant

 

Chaque samedi, depuis maintenant plus de deux mois, des dizaines de milliers de Français descendent dans la rue et crient leur désarroi.

Alors que ces pensées me traversaient l’esprit, j’ai fait part au Docteur Herlin de ma consternation face au mouvement des Gilets Jaunes qui embrase le pays.

Philippe Herlin a pris fait et cause pour le mouvement.

Il a d’ailleurs montré dans son dernier ouvrage que contrairement à ce qu’affirme l’INSEE le pouvoir d’achat des français baisse. [1]

Et moi, je me tenais dans cet hôtel ultra luxueux à deux pas du Trocadéro où une arrestation « musclée » avait défrayé la chronique fin décembre.

Quel contraste !

 

Il y a quelque chose qui cloche…

 

Je n’ai pas souvenir qu’il y a 15 ou 20 ans, la situation était aussi explosive.

Que l’État était prêt à aller aussi loin dans l’utilisation de la force et les médias dans la désinformation.

Paris n’était pas comme ça et la situation semble empirer de jour en jour.

Nous avons donc discuté de l’avenir de l’économie française et il faut reconnaître que le tableau est sombre.

J’ai beau vivre très confortablement, je ne suis pas plus rassuré que vous quand je regarde l’avenir qui se dessine.

 

Créer soi-même les opportunités que le système nous refuse

 

C’est aussi pour ça que j’investis.

Je ne fais plus confiance à l’État et au système pour s’occuper de moi depuis longtemps.

D’ailleurs, je considère que tout l’argent que je verse pour ma retraite est perdu.

Il sera avalé par les méandres d’une bureaucratie qui ne sait même plus pourquoi elle existe.

Je pourrais bien revoir une petite partie de cet argent, mais ce sera de la chance.

Je ne compte donc que sur moi-même pour mes vieux jours.

Et je pense que vous devriez faire pareil.

 

Prendre les devants pour ne pas se retrouver à battre le pavé

 

Ne comptez pas sur votre retraite et construisez votre trésor de guerre maintenant.

Comment allez-vous maintenir ou augmenter votre niveau de vie si vous n’investissez pas ?

Franchement, je ne vois pas.

Ce n’est pas avec votre pension (si vous en touchez une !) que vous allez vous la couler douce.

En même temps, je sais que le chemin de la réussite financière est semé d’embûches.

Pour ma part, je dois cet « ascenseur social » à un travail acharné, et aussi à un peu de chance, je ne vais pas vous mentir.

Mais le seul travail ne suffit pas : j’ai rencontré des mentors qui m’ont orienté, révélé des choses clés ou aidé à prendre les bonnes décisions…

C’est pourquoi, je vous invite à me rejoindre. Moi et des milliers d’autres investisseurs qui préparent leur futur dès maintenant.

Un investissement après l’autre, un dividende après l’autre, nous préparons notre avenir.