Qu’est-ce qu’un ETF ?

Cher Investisseur,

Maîtriser la large gamme de produits disponibles en bourse est un défi pour les investisseurs amateurs.

Il est vrai que l’industrie financière a le chic pour inventer sans cesse des nouveautés.

C’est bien ce qu’on leur reproche.

Faites-vous trop compliqué pour mieux nous berner, chers banquiers ?

Banques et organismes financiers émettent des produits aux noms étranges qui semblent conçus pour embrouiller le client plutôt que pour l’aider à mieux investir.

Certains produits sont si complexes qu’on ne sait même pas dans quoi on investit exactement.

C’est pour ça qu’il est important d’avancer pas-à-pas dans ce monde parfois hostile.

On ne le dira jamais assez : Investissez dans ce que vous connaissez.

Justement, c’est grâce à leur simplicité et leur transparence que les ETF ont fini par s’imposer à travers le monde. Vous avez dit ETF ?

Mais qu’est-ce qu’un ETF ?

qu'est-ce qu'un etf ?

Parfois aussi appelés « trackers », voici comment les ETF fonctionnent :

Un organisme financier achète une variété d’actions ou d’actifs (matières premières, obligations, etc.) puis les revend sur les marchés boursiers sous la forme d’ETF. 

Le but : Permettre aux investisseurs (vous et moi) d’acheter une variété d’actifs avec un seul et même produit.

Explication.

Imaginez que vous avez 1000 € à investir. 

Si vous achetez pour 1000 € d’actions Total, vous devenez très dépendant des résultats de Total.

Si Total chute, cela fera très mal à votre portefeuille.

Ce n’est pas une situation idéale.

Pour contrer cet effet, vous pourriez investir vos 1000 euros dans différentes entreprises.

Par exemple :

  • 200 € dans Total
  • 200 € dans Air Liquide
  • 200 € dans Société Générale
  • 200 € dans EDF
  • 200 € dans Club Méditerranée

C’est une bien meilleure situation puisque si une entreprise venait à sous-performer, cela serait compensé par les quatre autres. 

Mais cette stratégie a un défaut. 

Vous devez effectuer 5 transactions pour acquérir chaque action séparément et donc subir des frais élevés, en plus d’un processus long et compliqué.

De plus, vous êtes obligé de suivre l’évolution de chaque position séparément.

Les avantages des ETF

avantages ETF

C’est là que les ETF interviennent.

Grâce à eux, vous pourriez acheter toutes les actions du CAC40 d’un seul coup et en une seule transaction !

L’émetteur de l’ETF s’est occupé d’effectuer toutes les transactions, sur chaque action, pour vous.

Il commercialise ensuite des actions ETF qui regroupent tout le bouquet.

En fait, un ETF est un moyen facile d’investir dans un secteur en bénéficiant d’une diversification instantanée.

Non seulement l’ETF vous permet de vous diversifier plus simplement, mais en plus il vous permet de vous diversifier plus fortement.

Achetez une seul action d’un ETF CAC 40 et vous moyennez vos résultats entre des dizaines de titres !

L’explosion des ETF

L’ingéniosité des experts de la finance a permis l’émergence des ETF dès le début des années 90.

Depuis leurs premiers balbutiements, ces produits ont connus des progrès fulgurants.

Entre 2000 et 2018, nous avons assisté à un véritable décollage.

On a créé des ETF sur tous les thèmes imaginables !

Alors qu’à la base, les ETF se contentaient de suivre la performance des indices comme le CAC40 ou le S&P500. Ils se sont mis à imiter les performances des obligations et de secteurs particuliers (finances, industries, technologie, éthique, etc.).

Cette variété vous permet désormais d’investir de façon très avancée et avec une grande finesse juste en passant par des ETF.

Les ETF n’ont pas que des avantages

Vous pensez bien que rien n’est jamais parfait et que l’efficacité des ETF a un prix.

Je vois deux défauts aux ETF.

1er défaut des ETF

En premier lieu, il faut bien que les entreprises qui fabriquent et commercialisent les ETF gagnent leur vie. 

Il y a donc un faible pourcentage de la valorisation de l’ETF qui est ponctionné chaque année par l’émetteur.

Ces derniers ne vous sont pas facturés mais sont bien déduits de la valeur de l’ETF.

Logiquement, votre ETF aura une performance très légèrement inférieure à ce que vous auriez gagné en achetant directement les actions concernées.

Heureusement, ces frais sont très bas et les meilleurs ETF appliquent des tarifs low-cost qui peuvent descendre jusqu’à 0,1 %, voire moins.

Avant l’achat d’un ETF, pensez à bien regarder les frais.

Mais je vous déconseille de vous arrêter à cause de ces coûts négligeables.

En achetant un ETF low-cost, vous serez de toute façon largement gagnant par rapport aux frais qu’auraient engendrés l’achat de tout le panier correspondant.

2nd défaut des ETF

Le second défaut a trait au potentiel de hausse.

Une des stratégies les plus classiques qui est appliquée avec les ETF est celle du Lazy Investing, littéralement « investissement paresseux ».

Les disciples du Lazy Investing cherchent à s’enrichir lentement mais surement et avec un minimum d’effort.

Plutôt tentant, non ?

Pour mettre son plan à exécution, le paresseux va acheter très régulièrement des ETF basés sur les gros indices boursiers (S&P500, CAC40, monde, etc.).

La croissance de l’économie lui garantit que ses ETF vont grandir petit à petit.

C’est très efficace mais cela prend beaucoup de temps (10 ans et plus).

De plus, les chances de faire un gros coups sont de zéro puisque tout est moyenné sur un gigantesque panier d’actifs.

Le second défaut des ETF est donc que leur faible risque est compensée par un potentiel de gain plus faible.

Qu’est-ce qu’un ETF à effet de levier ?

Relevons qu’il existe des ETF à effet de levier qui peuvent faire gagner et perdre beaucoup et très vite. 

Je ne parle pas ici de ceux-ci.

Ils sont à manier avec une grande précaution.

J’irais même jusqu’à les déconseiller carrément si vous ne savez pas exactement ce que vous faite.

Malgré ses deux petits bémols, les ETF sont un outil devenu précieux pour les investisseurs particuliers.

En effet, ils vous donnent la capacité de diversification d’un millionnaire avec seulement quelques dizaines d’euros !

Avouez que c’est fantastique.

Mon conseil : Un investisseur complet aura donc tout avantage à bâtir une base solide avec les ETF et à y ajouter des actions individuelles pour accélérer ses gains et ajuster le niveau de risque qu’il souhaite.