Les Investisseurs logo

Investir pour sa retraite

La retraite, ce grand changement dans la vie d'un être humain. Elle se profile pour tous, dans un horizon plus ou moins lointain. Notre objectif ? Vous accompagner pour la préparer et l'optimiser. Pour que vous puissiez la voir arriver avec plaisir. Que vous en profitiez avec sérénité et bonheur. Afin qu'elle ne soit pas une inconnue hostile, l'idéal est de commencer dès à présent à investir pour sa retraite. De la préparer le plus tôt possible.
S'inscrire à la Newsletter gratuite

Le budget consacré à la préparation de votre retraite est à votre bon vouloir

Bien évidemment. Investir pour sa retraite est un choix personnel. Pourtant, je peux vous donner un ordre de grandeur. Pour que vous puissiez vous faire une idée.

  • Il est conseillé de consacrer 10% de vos revenus dès l’âge de 40 ans à la préparation de votre retraite.

Préparer votre retraite signifie

  • Connaitre votre patrimoine
  • Trouver des pistes pour l'optimiser et faire croitre vos revenus
  • Calculer vos rentes liées à vos différents plans de prévoyance
  • Réfléchir à votre planification successorale

Je vais aborder pour vous différents thèmes importants dans cet article : placement, épargne et prévoyance.

Je vais vous présenter les meilleures pistes pour investir pour sa retraite

Des investissements qui ont un triple objectif

  • préserver votre capital
  • augmenter votre capital
  • vous créer de nouveaux revenus

Calcul de votre retraite

Je ne suis pas habilité à vous donner des conseils personnalisés. Mais une première information est nécessaire pour pouvoir investir pour sa retraite : calculer sa pension de retraite. C'est dans ce but qu'à été créé ce tableau.

investir pour votre retraite tableau aide calcul retraite

Avant toute chose, il est primordial de connaitre ses revenus. Afin de pouvoir budgéter la somme disponible :

  • La somme qu'il sera possible d'investir pour sa retraite.
chess boudry
Recevez GRATUITEMENT les 3 actions 2021 de l'investisseur de crise
Découvrez les actions de Clément Bourdy

Bien épargner pour préparer sa retraite

Il est de notoriété publique que l’État français, sur les quarante dernières années, s’est enfoncé dans une dette colossale : plus de 2'500 milliards d'euros. Soit déjà 100% de son produit intérieur brut.

La note est plutôt salée pour le contribuable français. Celui-ci doit consacrer plus de 45 milliards d'euros chaque année pour rembourser cette dette.

Dans le même temps, les français épargnent à titre personnel

D'un côté, l'Etat est dispendieux. De l'autre, le Français moyen prend soin d'investir pour sa retraite, de se constituer une épargne.

Epargne qu'il transmettra à la génération suivante ou qu'il thésaurise pour un emploi raisonnable à long terme.

Un Français sur 5 n'a pas les moyens d'épargner

Mais un Français sur 2 parvient à mettre de l'argent de côté au moins une fois par mois. français sur 2 ne peut pas investir pour sa retraite.

Cette régularité de l'épargne contraste avec le fait que :

  • 69 % des épargnants n'ont aucune idée des rendements obtenus par son épargne

Et ce alors que l'épargne moyenne dans le pays se situe autour de 44 217 euros par ménage !

Si l'on regarde les principaux supports d'épargne des Français, il semble que la question du rendement ne les préoccupe guère. En effet, les supports choisis en majorité sont avant tout ceux qui ont la réputation d'être les moins risqués. Et donc ceux dont les rendements sont aussi les plus faibles.

investir pour sa retraite 2

Investir pour sa retraite avec les différents supports d'épargne

En première analyse, il ressort donc que les Français privilégient avant tout l’absence de risque dans leur épargne.

Les comptes à vue

Ce type de placement apporte un rendement extrêmement faible, si ce n'est nul. c'est à prendre en considération pour investir pour sa retraite.

En pratique, le compte à vue est un compte bancaire courant. C'est le premier produit bancaire sur lequel les Français thésaurisent leur épargne.

Les livrets A

Un type de placement extrêmement utilisé, pourtant peu rentable.

Le livret A a été créé en 1881. Au départ, il s'agit d'un véritable livret papier, délivré exclusivement par les Caisses d'Epargne. Puis, ensuite, par La Poste.

Son but était de familiariser le plus grand nombre avec les outils bancaires d'épargne. Il est largement utilisé. Et d'autant plus que depuis 10 ans il est aussi disponible dans les banques.

L'épargne déposée sur le livret A représente 300 milliards d'euros

Ce qui en fait un des placements préférés des Français. Ceci est dû au fait qu'il est exonéré d'impôt et de prélèvements obligatoires. A ce titre, il a été longtemps le premier support ouvert en vue d'une épargne.

On arrive assez rapidement à la conclusion qu’obtenir un rendement pour son épargne est une véritable gageure. Ce n'est pas forcément, par conséquent, la solution idéale pour investir pour sa retraite.

De plus:

  • Pour simplement en conserver son pouvoir d’achat, il faut pouvoir dégager au moins autant que l’inflation.

Ce qui, dans les conditions actuelles de taux extrêmement bas produits par le système bancaire, relève d’un défi permanent.

Les solutions traditionnelles, que ce soit les comptes courants, les livrets ou les assurances-vie, sont toutes entachées de risques.

Des risques faibles mais néanmoins bien présents, de faillite ou de perte subite de liquidité. Surtout si une crise économique majeure survient.

Les alternatives sont donc fort peu nombreuses

On peut cependant citer les suivantes, qui ont différents avantages et inconvénients :

  • La bourse et les actions
  • Les devises
  • L’immobilier
  • Les cryptomonnaies

Pourquoi ces alternatives ?

La France est réputée pour la stabilité et l’importance de son épargne. Comme en Allemagne, par exemple, les ménages français ont une tendance constante à épargner. Ils se situent dans la moyenne haute du taux d’épargne par ménage.

investir pour sa retraite 3

Cependant, cette épargne est, comme on l’a vu, essentiellement dirigée vers des produits que l'Etat promeut. Notamment à travers des incitations fiscales.

VOUS SOUHAITEZ INVESTIR EN BOURSE ?
NE FAITES PAS CES ERREURS ! 

Ainsi, les assurances-vie, les comptes courants ou le Livret A constituent typiquement une véritable ressource pour l’État français

Il a la possibilité, en cas de crise grave, de saisir cette épargne. Aucun de ces placements ne représente une propriété privée :

  • Le compte courant est, de fait, de l’argent laissé en dépôt à la banque. Elle en fait concrètement ce qu’elle veut. Le client n’a qu’une créance sur la banque et techniquement, cet argent ne lui appartient plus : il n’est plus propriétaire que d’une créance qui peut, d’un trait de plume légal, se transformer en “fonds de soutien aux banques” si la situation l’impose.
  • Le livret A est, très concrètement là aussi, investi dans différents projets et institutions (notamment l’immobilier social). À ce titre, même si la loi impose une prise de risque minimale aux Caisses d’Épargne et à la Caisse des Dépôts, une crise de liquidité majeure ne garantirait absolument rien à l’épargnant.
  • Enfin, l’assurance-vie n’est qu’un contrat et, à ce titre, peut parfaitement être brisé par le législateur en cas de force majeure.

Dans ce contexte, l'épargnant qui souhaite protéger son épargne

Tout ou partie, ou investir pour sa retraite, doit chercher des alternatives. Que l'Etat aura plus de mal à saisir. Mais quoi soit aussi plus rentables.

Bien évidemment, ces supports alternatifs comportent des points positifs par rapports aux solutions précédemment étudiées.

Mais il ne sont aucun cas un talisman contre les crises, les difficultés économiques ou les piètres rendements.

Il faut rappeler cette évidence :

  • Des rendements plus élevés que l’inflation supposent des risques plus importants que les produits bancaires les plus sûrs.

Dans le monde actuel, mitiger des risques revient bien souvent à faire une recherche de compromis entre différents aléas.

La bourse et les actions

En termes de propriété privé, le fait d’entrer en bourse et d’acheter des actions revient très concrètement à posséder des titres de propriété d’une entreprise cotée.

Dans ce cadre, la saisie autoritaire de ces titres est légalement plus complexe et revient à nationaliser tout ou partie des entreprises correspondantes.

Ce qui, dans le cas d’entreprises étrangères, s’avère généralement impossible. Economiquement, politiquement et diplomatiquement.

Dès lors, on comprend que l’achat d’actions d’entreprises étrangères peut constituer, pour une partie au moins de son portefeuille d’épargne, une excellente stratégie de compromis pour atténuer les risques de confiscation qui peuvent peser sur les autres supports. Une solution intéressante pour investir pour sa retraite.

De même, les cryptomonnaies peuvent être une alternative intéressante

Elles échappent au contrôle des Etats. Et elles permettent de bons retours. Par ailleurs, avec un accompagnement de qualité comme celui de Philipe Herlin, elles peuvent représenter un placement relativement sûr.

Quel placement choisir pour préparer sa retraite ?

Même pendant une crise, certaines entreprises sortent leur épingle du jeu. Des secteurs supportent bien mieux ces périodes difficiles.

En pleine crise, les gens continuent de se nourrir, se vêtir ou se déplacer.
Certains secteurs sont à privilégier :

Vous devez également diversifier l’origine de vos actions.

Pensez à acheter des actions dans des entreprises étrangères ou des fonds négociés en bourse qui vous donnent accès aux marchés étrangers (si la crise est localisée cela vous permettra d'être moins impacté).

Pensez également à prendre des actions à dividende dans de grosses entreprises

Grâce à leur stabilité reconnue, elles offrent un rendement stable et sûr à moyen et long terme.

De plus, vous recevez des dividendes à dates fixes !

Comment et où investir pour sa retraite ?

Je recommande de placer une partie de votre épargne dans des actifs tangibles. Je pense à 30%.

Un actif tangible est un bien qui existe physiquement. On peut le toucher ! Comme un bien immobilier, un arbre, une voiture, une bouteille de vin, de l’or physique ou un cheval de course.

J'ai, pour ma part, une définition un peu plus large de cette catégorie d'actifs.

Je considère qu'une créance sur quelque chose de réel entre dans cette catégorie. Car elle aura plus de valeur qu'un actif purement financier. Je pense notamment à l'or, à l'art ou aux objets précieux. Trois actifs tangibles anti-crise à ne pas négliger.

L'or

La valeur refuge par excellence, une piste importante pour investir pour sa retraite. Tout du moins, il l'était jusqu'à ces dernières semaines. Avant que ne fasse surface le grand débat qui l'oppose au Bitcoin.

Il y a 4 manières d'investir dans l'or :

  • Or physique : napoléons, lingotins, lingots, … à conserver chez soi, à la banque ou chez les
    négociants.
  • Or physique en multipropriété : vous possédez une partie d’un lingot. En copropriété avec d’autres personnes.
  • ETF : C’est un moyen de parier sur l’or via sa plateforme de trading classique. La solution idéale pour les investisseurs.
  • Actions minières : Miser sur les acteurs de l’or plutôt que d’en acheter directement !

Les objets précieux

Les objets précieux et de collection sont également inclus ici car ils conservent leur valeur à travers le temps.

L'art

La plupart des gens croient que l'art est trop cher pour que l'investisseur moyen puisse s’y intéresser. Oubliez les Rembrandt et autres Picasso hors de prix. Il existe plein d'autres artistes plus accessibles et tout autant spectaculaires.

Je recommande aussi de placer une partie de votre épargne en obligations

L'idée largement répandue selon laquelle les obligations d'État sont sans risque est une idée avec laquelle je ne suis pas d'accord.

Il ne faut pas oublier que, malgré toutes leurs assurances, les gouvernements peuvent être en défaut de paiement de leurs dettes.

Et avec les énormes passifs non provisionnés qui accompagnent leurs dettes et déficits officiels

La situation est beaucoup plus dangereuse que ce que les gouvernements veulent nous faire croire.

C'est pourquoi le marché obligataire est le point central de l'explosion de la dette mondiale depuis 2007

Et probablement le point de départ d'une crise prochaine. Dans un scénario de crise inflationniste, les obligations seront consommées dans un enfer de destruction de la richesse.

Alors pourquoi posséder des obligations?

Il n'est pas possible d'exclure complètement la possibilité que les banques centrales continuent d'acheter des obligations pendant des années.

Et même si la Fed (banque centrale américaine) réduit son portefeuille d'obligations, il lui faudra près de 25 ans pour liquider les obligations qu'elle a déjà achetées.

Et cela suppose que, lors de la prochaine crise, le gouvernement ne recommence pas à ajouter des obligations. Par exemple, pour financer ses déficits sans cesse croissants.

Il n'y a pas de limite théorique à la taille du bilan d'une banque centrale.

Quand c'est vous qui imprimez tout l'argent, vous ne pouvez pas être insolvable. C'est pourquoi je vous suggère de conserver certaines obligations dans votre portefeuille.

Des obligations indexées sur l'inflation ou des bons du Trésor à court terme, par exemple. Ces instruments sont rapidement et facilement échangeables contre de l'argent comptant. Mais ils sont toujours perçus comme un actif sûr par la plupart des investisseurs. Et donc sont une excellente piste pour investir pour sa retraite.

PEA : Plan d'Epargne en Actions

Le  PEA, pour Plan d'Epargne en Actions est une option trop régulièrement négligée. Pourtant, elle permet la création de revenus complémentaires à long terme. Exactement ce qu'il nous faut quand nous pensons investir pour sa retraite. De plus, le PEA permet des avantages fiscaux conséquents.

Apparu en 1992, il s'agit d'un placement visant à encourager l’actionnariat par le plus grand nombre, en France. Pour motiver cet investissement en action, le gouvernement fait bénéficier leurs titulaires d’avantages fiscaux.

Le PEA permet aux particuliers domiciliés fiscalement en France de gérer un portefeuille de valeurs mobilières (actions et titres assimilés) :

  • sans payer d’impôt sur les plus-values réalisées
  • ni d’être imposés sur les dividendes perçus au sein du PEA

Un outil performant et intéressant

Le PEA nécessite d'être présent sur les marchés financiers. Mais comme vous pouvez le découvrir dans nos pages investir en bourse, ou peut-être le savez-vous déjà, il est possible de performer en bourse tout en étant débutant.

Nos experts en bourse, nos publications, nos formations et des contenus que nous publions de manière gratuite et quotidienne, sont là pour vous accompagner dans vos premiers pas. Et même longtemps après.

De plus, Un PEA ne comporte pas de dépôt minimum ni de versement périodique obligatoire. Une excellente solution pour investir pour sa retraite.

Le PEA bancaire

C'est une solution qui vous permet d'être un investisseur actif. Mais il est possible aussi de contracter un PEA assurance vie. Dans ce cas, votre conseiller en gestion de patrimoine met en place une convention de gestion. Afin de gérer vos placements à votre place.

Le grand intérêt du PEA est sa fiscalité

En effet, durant toute la phase de constitution, vous n'êtes pas imposés sur les gains engendrés.

De plus, dès la 8e année atteinte, autrement dit dès la maturité fiscale atteinte, vous pouvez toucher vos gains sans qu'ils soient imposés. Et cela est possible sous forme de rentes ou de rachats partiels programmés.

Plan Epargne Retraite

Le plan épargne retraite est un outil important dans le paysage fiscal français. Il a été remodelé en cette année 2021.

Le Plan d'Epargne Retraite, PER, regroupe maintenant toutes les solutions de retraite : PERP ou de Madelin. Vous avez maintenant qu'un seul et unique contrat. Qui peut être composé de 3 tiroirs :

  • l'épargne retraite individuelle
  • l'épargne collective
  • l'épargne catégorielle

Je n'aborde avec vous et ici uniquement l'épargne retraite individuelle, dans cette page investir pour sa retraite.

Dans cette enveloppe individuelle se retrouve en partie le fonctionnement de l'ancien dispositif. Avec une segmentation entre contribuables et professionnels non salariés.

Le but du PER est de vous permettre de vous constituer un capital

Dans l'objectif de vous générer un revenu complémentaire à la retraite, d'investir pour sa retraite.

Le contrat, dans cette optique, est composé de deux phases

  • la phase épargne
  • et la phase de retraite

Comment fonctionne la phase d'épargne ?

Avant toute chose, il est nécessaire de connaitre votre disponible fiscal. De fait, le PER est intéressant car il permet de déduire des impôts les versements.

Vous trouvez cette information sur votre avis d'imposition. En page 3 ou 4 et dans la partie "plafond épargne retraite".

Vous saurez alors quel montant maximal est déductible. En fait, il correspondra en même temps à la cotisation optimale à verser sur votre PER. En cas de mariage ou de pacs, le plafond de votre conjoint entre aussi en ligne de compte.

Il existe une autre possibilité d'alimentation

Vous pouvez aussi alimenter votre PER en lui transférant une assurance-vie. C'est une solution pour investir pour sa retraite.

Dans ce cas, les impôts vous permettent de doubler l'exonération sur les plus-values réalisées au-delà de 8 ans. L'exonération peut aller jusqu'à 9 200 € pour un contribuable ou 18 400 € pour un couple.

De plus, le montant versé pourra aussi être déduit du revenu.

Comment fonctionne la phase de retraite ?

Pour bénéficier de votre capital, vous devrez avoir atteint l'âge de départ à la retraite.

Il y a alors plusieurs possibilités de sortie :

  • Sous forme de rentes, la plus classique. Bénéficiant de la même fiscalité que votre pension retraite.
  • Sous forme de capital. En une ou plusieurs fois. La somme prélevée est alors fiscalement considérée comme un revenu.

Chaque possibilité comporte plusieurs options, à considérer selon votre situation familiale et financière.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour investir pour sa retraite avec succès.

Lucas Marchand transparence
Comment et quand investir en bourse ?
Que faut-il acheter comme actions ?
Quand doit-on vendre ou acheter ?
5 règles d'or pour investir en bourse
inscrivez-vous à la newsletter gratuite des Investisseurs et recevez le dossier spécial.

Broker : Les comparatifs

Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
cross-circle