Départ… pour mieux revenir

Cher investisseur,

Je vous écris depuis l’aéroport de Genève.

Un lieu dans lequel j’ai l’impression de passer de plus en plus de temps !

J’ai beaucoup voyagé ces dernières semaines.

Bruxelles, Paris, Londres, Genève…

 

 

Parfois, j’ai l’impression que le monde n’est plus qu’une collection de grandes villes toutes connectées entre elles.

 

À croire que nous vivons sur une planète qui a rétréci

 

C’est vrai dans un sens.

Je vole souvent, mais au fond je ne me suis jamais vraiment considéré comme un grand voyageur.

Je serais plutôt une sorte de « super urbain » pour qui prendre un avion devient aussi anodin que de prendre le métro le matin en se levant.

Alors ok niveau « empreinte carbone » c’est loin d’être idéal…

Mais mes voyages sont des sources d’inspiration et d’information précieuses.

 

Voyager et voir ce qui fait tourner le monde

 

L’expérience directe des choses est un outil précieux de l’investisseur.

Comme le dit Peter Lynch, un de mes maîtres à penser : « Investissez dans ce que vous connaissez ».

Et donc en toute logique, plus on en sait, plus notre spectre d’investissement s’élargit.

Quoi de mieux que de faire un tour à Pékin, puis dans la campagne chinoise, pour se rendre compte de ce qui se joue actuellement dans ce pays ?

Les statistiques et le journal télévisé, c’est bien.

Mais ça ne suffit pas.

Rien ne vaut l’expérience de terrain

 

Voir comment vivent les gens, leur maison, leurs véhicules, ce qu’ils mangent, l’animation dans les villes, les chantiers immenses, etc.

Regarder ce qui fait courir les habitants.

De simples détails peuvent annoncer des tendances et nous faire réaliser un aspect sous-estimé qui aura ensuite un impact sur nos décisions en Bourse.

Par exemple, dans les villages du Guangxi, dans le sud de la Chine, on ne se chauffe pas beaucoup, on cultive son lopin de terre et on élève des poules.

Par certains aspects, cela ressemble à la campagne française des années 50.

Pourtant, tout le monde possède un gigantesque écran plat qui tourne en permanence et un téléphone portable de dernière génération sur lequel on passe son temps à chatter sur l’application WeChat.

Cela peut paraître anodin, mais cela nous dit quelque chose sur la direction que prend la Chine.

 

Rencontrer des gens pour élargir ses horizons

 

Beaucoup de mes voyages sont dédiés à rencontrer des personnes clés :

  • des investisseurs,
  • des analystes financiers
  • ou des économistes.

Elles m’offrent des perspectives inédites et de première main sur les investissements intéressants.

Ils me parlent des opportunités comme des dangers.

Autant d’éléments que je peux ensuite intégrer dans les contenus des Investisseurs.

Se faire sa propre expérience + des rencontres clés en bourse comme dans la vie c’est essentiel.

 

Aujourd’hui, je m’envole vers Baltimore

 

Une ville peu connue et à la réputation plutôt mauvaise.

Peu de gens savent qu’on y trouve une industrie financière très importante.

Des centaines de personnes y travaillent d’arrache-pied pour trouver les placements boursiers qui enrichiront les américains dans les années qui viennent.

Les États-Unis sont un pays très actif dans le domaine de la Bourse et de la Finance.

Pour l’Américain moyen, acheter des actions est une évidence comme pour le Français devenir propriétaire.

 

Je vais rencontrer des experts qui cumulent 300 ans d’expérience

 

Cette mentalité se reflète évidemment dans le nombre et la qualité des experts qu’on peut rencontrer aux US.

Forcément, lorsque l’opportunité de rencontrer une des plus importantes communautés d’experts du monde s’est présentée, j’ai sauté sur l’occasion.

Demain, les personnes que je vais rencontrer cumulent plus de 300 ans d’expérience.

Alors je me dis qu’ils devaient bien avoir deux ou trois choses intéressantes à m’apprendre !

Vous pouvez bien-sûr compter sur moi pour mettre à profit le fruit de ces discussions avec vous.

 

Il faut que je vous laisse, on m’appelle pour l’embarquement

 

En attendant, ouvrez les yeux et ne cessez jamais de voyager, que ce soit à l’autre bout du monde ou à côté de chez vous.

Expériences + rencontres, c’est la clé…

Et lorsque vous verrez une opportunité (et cela finit forcément par arriver), foncez !