Les Investisseurs logo

Projet Kuiper : quand Amazon affronte SpaceX...

Comme SpaceX avec Starlink, Amazon développe son projet d'internet par satellite : le Projet Kuiper. En quoi les 2 projets se différencient ?
mars 1, 2021
jeff brown

Le projet Kuiper d'Amazon va-t-il tuer notre fournisseur d'accès Internet local ?

Commençons par une question sur le projet d'Amazon qui souhaite fournir des accès à Internet :

Salut Jeff,

Quelles sont vos réflexions et vos idées d'investissement concernant le réseau StarNet d'Amazon ? Est-ce que cela va tuer tous les fournisseurs d'accès Internet locaux, car Amazon semble vouloir le fournir à un prix très bas, voire gratuitement ? Bien sûr, l'exploitation des données des utilisateurs est plus rentable que de faire payer des abonnements.

En outre, quel est le rôle de Starlink dans ce domaine ? J'attends avec impatience de vos nouvelles. Merci pour votre engagement continu à nous aider à atteindre nos objectifs financiers. 

- Adwen Y.

Bonjour, Adwen, et merci de nous avoir écrit. Bien que je ne sois pas familier avec le nom StarNet, j'ai récemment écrit dans L'Investisseur Tech sur les ambitions d'Amazon dans le domaine.

Qu'est-ce que le projet Kuiper ?

Amazon se tait depuis un certain temps, mais il y a eu quelques développements dans ce domaine. Avec son "Projet Kuiper" - du nom de la ceinture de Kuiper situé au-delà de Neptune dans notre système solaire - l'entreprise a pour objectif de développer un service Internet à haut débit basé dans l'espace avec plus de 3.200 satellites géostationnaires en orbite basse. Ces satellites se connectent à des récepteurs terrestres qui fournissent un accès à internet.

En fin de compte, je pense qu'il s'agit d'un moyen pour Amazon de garantir aux consommateurs, nouveaux et actuels, un service internet raisonnable afin qu'ils puissent acheter plus de produits sur Amazon.

Amazon générera ainsi davantage de ventes. Et étant donné le nombre de satellites visés, Amazon ne ciblera que des zones géographiques spécifiques où elle pratique déjà son activité de commerce électronique.

Quelle différence avec Starlink de SpaceX ?

Cela diffère de l'objectif de Starlink. La différence est que Starlink cherche à recouvrir la Terre entière de dizaines de milliers de satellites pour fournir un accès universel à internet.

Je suis très heureux de voir arriver ces deux services, car ils fourniront un meilleur accès à l'internet à ceux qui vivent dans les zones rurales et qui ne disposent peut-être que d'une ligne téléphonique. Mais je ne pense pas que ces deux services constitueront une menace majeure pour nos fournisseurs d'accès à l'internet actuels.

Voici pourquoi...

La ceinture d'astéroïdes qui a donné son nom au projet Kuiper

Pourquoi l'internet par satellite ne remplacera pas la 5G ?

La technologie de l'internet par satellite a des inconvénients. Premièrement, elle n'atteint pas la vitesses de 1 gigabit par seconde (Gbps) des réseaux 5G. Et la latence sera également plus longue que la simple milliseconde de la 5G.

Par exemple, Starlink annonce que ses utilisateurs peuvent s'attendre à des vitesses comprises entre 50 mégabits par seconde (Mbps) et 150 Mbps avec une latence comprise entre 20 et 40 millisecondes. Starlink indique que ses vitesses s'amélioreront à mesure que son réseau spatial sera modernisé.

Le prototype d'Amazon a atteint 400 Mbps en décembre dernier, mais il est trop tôt pour dire avec certitude quelles seront ses performances finales. Et c'est encore bien moins que ce que nous pouvons expérimenter en utilisant la 5G.

Un réseau vite saturé ?

Et voici un point essentiel qui échappe à presque tout le monde. Les services internet par satellite ne sont pas très évolutifs. Lorsqu'un trop grand nombre d'utilisateurs accèdent au réseau par le même satellite, les performances diminuent considérablement.

Ainsi, même si la vitesse indiquée peut être de 300 Mbps, en réalité les vitesses "normales" sont nettement inférieures. Une société d'internet par satellite ne peut pas garantir la performance d'un réseau à haut débit.

Et pour une raison connexe, tous les services Internet par satellite que j'ai vus ont un plafond de données, qui limite les utilisateurs à un certain nombre de gigabits de données par mois. Et les plafonds ont tendance à ne pas être si élevés. Cela pose un problème à tous ceux qui aiment regarder des vidéos en continu...

Et le dernier inconvénient de l'internet par satellite est son coût. J'ai récemment inscrit mon nom sur le service Starlink pour pouvoir le tester à partir du moment où il sera disponible près de chez moi.

Un prix encore très élevé

Actuellement il faut compter 499 dollars pour le satellite et le matériel à eux seuls, puis 99 dollars par mois pour le service. C'est beaucoup plus que ce que demande un fournisseur d'accès Internet terrestre.

En fin de compte, ces services s'adresseront principalement aux personnes qui vivent dans des zones rurales sans accès à un fournisseur d'accès internet décent pour le moment. Si ces projets sont couronnés de succès, ils offriront aux habitants des zones rurales deux grandes possibilités d'accès à l'internet.

Dans quelques années, de nombreuses personnes verront une amélioration de leurs services internet à large bande par rapport à notre infrastructure actuelle. Ils recevront soit la fibre optique à domicile, soit un service fixe à large bande sans fil 5G. Et les deux sont capables de fournir des vitesses de 1 Gbps avec une latence quasi nulle. Je suis impatient.

Envie d'en savoir plus sur la 5G 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse
Offres spéciales :
Les Investisseurs logo

Intéressé par l'actualité financière ?
Envie de vous abonner a des publications financières GRATUITES ?
Choisissez les publications GRATUITES 
faites pour
 VOUS !
Les Publications Gratuites
Offre Morningbull Plus
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pierre Bartholomé
Pierre Bartholomé
1 mois il y a

A propos du projet Kuiper d'Amazon, Jeff parle de 3200 satellites géostationnaires en orbite basse. Des satellites en orbite basse ne peuvent pas être géostationnaires.

COIFFET
COIFFET
1 mois il y a

Comme déjà dit, des satellites géostationnaires en orbite basse, c'est plutôt original et ça révolutionne la mécanique spatiale - espérons que ce soit une coquille.... Passons. Par ailleurs, Amazon a besoin d'un lanceur pour placer ses satellites et il se trouve que son projet de New Glenn (lanceur avec 1er étage récupérable) est reporté en 2022. Pendant ce temps, SpaceX aura le temps de lancer environ 2000 satellites supplémentaires. C'est une grosse difficulté économique, sachant qu'en la matière 'the winner takes all'.

rocketcross-circle
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram