investir dès ses 20 ans

Pourquoi il faut investir dès ses 20 ans ?

Investir dès ses 20 ans peut sembler impossible.

Faites votre premier investissement le plus tôt possible.

Si vous le pouvez, commencez dans la vingtaine.

C’est vrai que ce n’est pas un moment de la vie où on a forcément envie de préparer son avenir de millionnaire.

Et pourtant, les raisons de s’y mettre ne manquent pas.

En fait c’est le meilleur moment de la vie pour investir.

Pour comprendre les marchés, rien ne vaut la pratique

Nous vivons dans un monde complexe et exigeant.

La gestion d’un budget, l’immobilier, la bourse sont autant de domaines qu’il faut connaître pour s’en sortir le mieux possible dans la vie.

En fait, à notre époque, c’est aussi indispensable que de savoir lire, écrire ou utiliser un ordinateur.

Il suffit de voir le nombre de personnes surendettées pour savoir que le besoin est urgent.

Les effets négatifs pour toute la société sont impossibles à calculer tant ils sont massifs.

En fait, la finance personnelle, et tous les grands types d’investissements, devraient être enseignés le plus tôt possible.

Pour vraiment prospérer, il est vital de maîtriser ces sujets.

Encore faut-il que ces opportunités soient mises en avant auprès des premiers intéressés.

Plutôt que de bêtement diaboliser l’ennemi imaginaire que serait la finance, les autorités devraient cultiver les compétences de la population.

Mais soyons réalistes.

Aujourd’hui, hormis pour celles qui sont spécialisées, on ne peut pas compter sur nos filières de formations pour faire le travail.

Et de toute façon, rien ne vaut la pratique.

De mon point de vue, la meilleure école se trouve directement chez les courtiers.

Il y a encore 10 ans, il était difficile d’avoir accès à la bourse avec un petit budget à cause des frais élevés.

Désormais, cet obstacle est levé grâce à Internet.

Apprendre la bourse par la pratique très tôt donne un avantage à vie à tous ceux qui ne veulent pas se contenter d’un métro-boulot-dodo.

Investir dès ses 20 ans rend le risque quasiment inexistant

Il peut même être considéré comme nul si on le fait intelligemment.

Ce que je préconise, ce n’est pas un grand investissement.

Placer entre 100 € et 1000 € serait suffisant.

Cela permet de comprendre la difficulté de gérer ses émotions et ses biais lorsque de l’argent est en jeu.

Si vous pouvez vous permettre plus, alors tant mieux.

Mais ce n’est pas nécessaire, et souvent impossible, à cet âge.

L’idée est de consacrer un peu de son budget loisir à la bourse.

Se faire la main avec de petites sommes, sans que cela puisse avoir de conséquences financières à long terme.

En outre, même si notre brave étudiant perdait l’entier de sa mise (ce qui est très improbable) par suite d’investissements particulièrement malheureux, son futur financier ne serait pas du tout handicapé.

En effet :

  • Il n’utilise que de l’argent qu’il aurait de toute façon dépensé.
  • La plupart des gens n’épargnent sérieusement qu’à partir de 30 ans. Donc, les éventuels gains dans la vingtaine sont du pur bonus.
  • Entre 30 et 50 ans le revenu à tendance à être plus important, ce qui permet de compenser facilement les éventuelles pertes plus tard.

La vingtaine est le meilleur moment de la vie pour faire des expériences un peu plus risquées et éventuellement se brûler les ailes.

Cela vaut aussi pour les finances.

Une fois qu’on est familier avec la bourse, on peut sans problème augmenter le capital armé de ses récentes expériences.

Bonus : Si vous pouvez acheter une valeurs ultra-spéculative mais que vous pouvez vous permettre de la garder 30 ans s’il le faut. Vous avez un avantage tactique sur un grand nombre d’autres investisseurs.

Lorsqu’on a la vie devant soi, le potentiel de gain est maximal

La puissance des intérêts composés dépend de l’horizon de temps que vous avez à disposition.

Plus vous êtes jeune, plus la valeur potentielle d’un euro investi est grande.

C’est pour ça que 100 € investis dans le CAC 40 par un étudiant de 22 ans ont bien plus de chances de devenir des milliers d’euros que 100 € investis par un septuagénaire.

En fait, cela n’a tout simplement rien à voir.

La preuve.

100 $ investis pendant 40 ans avec un rendement de 8 % deviennent 2 427 $

Mais 100 $ investis pendant seulement 10 ans deviennent 221,95 €

Comme je vous le dis, les résultats ne sont même pas dans la même galaxie.

À 20 ans, vous avez en fait un boulevard devant vous qui peut vous rendre riche beaucoup plus facilement.

Profitez-en.

Plus tôt vous ouvrez votre PEA, mieux c’est !

Le Plan Epargne Action (PEA) a la particularité d’être moins imposé en fonction de son ancienneté.

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, c’est une sorte de compte épargne avec lequel vous pouvez acheter vos actions et qui est largement défiscalisé.

Après 8 ans d’existence, tout retrait sera effectué avec une imposition sur le revenu de 0 %.

Il n’y a que les prélèvements sociaux de 17,2 % à payer.

Le simple fait d’ouvrir un compte PEA même avec une toute petite somme dans sa vingtaine permet d’avoir un compte déjà ancien arrivé à la trentaine.

Un avantage qui peut s’avérer utile et procurer un maximum de flexibilité si par hasard vous aviez besoin de le fermer.

Cela peut représenter des milliers d’euros de différence.

En fait, il serait même sensé d’ouvrir un PEA maintenant et d’y mettre 100 €, même si vous n’investissez vraiment que dans un an ou deux.

Comme ça votre PEA commence déjà à vieillir.

Beaucoup de mes lecteurs n’ont plus la vingtaine.

J’en suis parfaitement conscient.

Et cet email vous est aussi destiné.

Si vous n’avez plus la vingtaine, ce n’est pas grave !

La leçon qu’il faut en tirer, c’est qu’il faut commencer le plus tôt possible, même avec de petites sommes.

Date : 12 février 2018

Publié par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *