Pourquoi acheter de l'or

Pourquoi acheter de l’or ?

Pourquoi acheter de l’or ? L’idée d’acheter de l’or provoque des opinions très tranchées.

Seule véritable monnaie pour certains, investissement archaïque à éliminer pour d’autres, on entend tout et son contraire à son sujet.

Ne comptez pas sur moi, pour clore ce débat ancestral.

Je préfère 100 fois regarder concrètement ce qu’il y a de bon à prendre dans l’or et laisser les querelles de chapelle de côté.

Pourquoi acheter de l’or puisque le prix n’est pas stable ? 

Cela fait des millénaires que le métal jaune protège la richesse de ceux qui en possèdent. 

On peut donc penser que c’est une valeur stable.

Mais tout est relatif. 

Depuis les années 1970, le prix de l’once d’or a oscillé entre 300 $ et près de 2000 $.

On aurait donc tort de penser qu’acheter de l’or est égal à mettre son argent en sécurité.

C’est une erreur qui pourrait coûter cher à un investisseur imprudent.

Voir 1000 $ devenir 800 $ en quelques semaines, ce n’est pas exactement l’idée qu’on se fait de la sécurité maximale.

Avant d’aller plus loin, gardez donc bien en tête que le compte bancaire ou l’assurance vie restent ce qu’il y a de plus stable. 

Vous n’allez pas gagner grand-chose, mais vous n’allez pas trop perdre non plus ! 

Ainsi, acheter de l’or reste un véritable investissement.

L’or est suffisamment stable pour en faire une réserve de valeur

Malgré cette instabilité, je vais vous dire pourquoi acheter de l’or est bon.

L’or ne fonctionne pas comme les actions et c’est justement ce qui fait son intérêt.

Les actions évoluent en fonction des résultats financiers des entreprises qui les émettent.

Ces derniers sont liés aux quantités de produits et services vendus.

Toyota peut compter les voitures vendues pour savoir si elle est une société qui fonctionne bien.

Plus elle fonctionne bien, plus elle a de la valeur en bourse.

Mais l’or, lui, ne produit pas de voiture. Il ne produit rien.

Alors pourquoi les investisseurs veulent-ils en acheter ?

L’or a plusieurs caractéristiques qui le rendent précieux :

  • Il est rare car il est difficile de le trouver dans la nature.
  • Il est fongible, c’est-à-dire qu’on peut l’échanger facilement.
  • Il est solide et ne s’use pas.
  • Il est beau et nous l’utilisons pour fabriquer des bijoux qui sont autant de symboles de prestige et de réussite.

C’est ce qui fait de lui une réserve de valeur.

Lorsque vous achetez un bijou ou un bon gros lingot d’or massif (je vous le souhaite !), vous savez qu’il aura toujours de la valeur dans 20 ans. 

En revanche, lorsque vous achetez une voiture, vous savez qu’elle ne vaudra pratiquement plus rien dans 20 ans, même si vous ne roulez pas avec.

L’or ne produit donc pas des biens et des services, mais ses qualités intrinsèques suffisent à lui donner de la valeur.

Le moteur du prix de l’or est la peur

Pourquoi acheter de l’or ? La réponse est lorsqu’on craint l’avenir. Car il est logique de se tourner vers un matériau qui évoque la richesse depuis des millénaires.

C’est pour ça que l’or est une valeur vers laquelle on se réfugie presque instinctivement en cas de crise majeure.

Dans l’incertitude de la crise de 2008, beaucoup ont acheté de l’or, oubliant très vite les promesses de la bourse (alors que c’était justement un excellent moment pour acheter des actions !).

À l’époque on craignait la disparition de l’euro. Si cela arrivait, posséder de l’or était une garantie de ne pas tout perdre.

Voici une galerie des horreurs qui vous donnera une idée du genre de craintes qui poussent les prix de l’or vers le haut. Désolé, mais il faut être concret.

  • Baisse de valeur ou disparition de la monnaie nationale.
  • Faillite des États.
  • Effondrement boursier ou immobilier.
  • Guerre et terrorisme.
  • Effondrement bancaire.

Alors, pourquoi acheter de l’or ? 

Dans le milieu financier, on entend toutes sortes de prophètes qui prédisent divers scénarios plus ou moins catastrophistes qui justifieraient une hausse du prix de l’or.

L’appétit de la Chine, de l’Inde et de la Russie, les catastrophes financières qui arriveront forcément demain ou la Troisième Guerre Mondiale, à les écouter, il faudrait mettre tout son pécule dans l’or.

Ce serait une erreur. 

Si ces théories parfois fumeuses ont une certaine valeur et comportent souvent une part de vérité, elles ne permettent pas aux investisseurs de prendre les bonnes décisions.

Comme pour ceux qui prédisent la prochaine crise financière, ces oiseaux de mauvaises augure finiront bien par avoir raison.

Certains prédisent la hausse massive de l’or depuis des années.

Autant d’année que vous ne passez pas à investir dans la productivité des entreprises à travers des actions

Notez que, de toute façon, en cas de Guerre Mondiale, ce ne sont pas vos lingots d’or qui vous sauveront comme l’Histoire l’a bien démontré.


La diversification, toujours la diversification

Attention, je ne dis pas que vous devez oublier les métaux précieux et jeter tout ça à la poubelle comme une vieille paire de chaussettes.

L’or réagit souvent différemment des autres actifs. 

Il reste donc un bon moyen de diversification.

Mais à notre époque, je ne vois pas bien comment on peut justifier plus de 5 ou 10 % d’or dans un portefeuille.

N’oublions pas qu’il sera très facile d’augmenter cette part au fur et à mesure que les choses se gâtent. 

Lorsque vous sentez la peur monter sérieusement, vous pouvez acheter un peu plus d’or. 

Je dis bien un peu. 

De plus, ne considérez pas les aléas du marché comme une véritable source de peur. 

Il faut craindre une dégradation importante qui fera vraiment paniquer les investisseurs et qui se fera sentir sur plusieurs mois ou années (grosse crise financière, conflits armés, etc.).

Je suis transparent : Aujourd’hui, je n’ai plus d’or mais je n’exclus pas d’en acheter dans les années qui viennent.

Votre dossier cadeau OFFERT !

Les 5 Règles d’Or de la Bourse !

Téléchargez-le GRATUITEMENT!


Date : 29 janvier 2020

Publié par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *