Voici comment vous pouvez obtenir des dividendes sous stéroïdes

Lorsqu’on parle d’actions à dividendes, on vise d’abord des revenus réguliers.

Mais on pense aussi à la sécurité que procurent ces valeurs plutôt défensives.

Et si je vous disais qu’il existait un actif qui renforce ce double effet Kiss Cool revenus + faible risque ?

Pour réaliser ce tour de force, il faut se tourner vers un secteur qui est particulièrement stable.

Et en termes de stabilité, on fait difficilement mieux que l’immobilier.

Connaissez-vous les sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC) ?

Derrière ce nom barbare se cache une idée simple : Offrir la possibilité aux actionnaires de bénéficier des rendements du marché de l’immobilier.

Le statut de SIIC a été créé en 2003.

L’idée est de permettre aux particuliers d’investir dans un portefeuille immobilier sur le modèle des REIT américains (Real Estate Investment Trusts).

Même si vous avez peu de moyens, vous pouvez acheter des actions de SIIC pour quelques dizaines d’euros.

Vous devenez ainsi un mini-magnat de l’immobilier !

Une SIIC est en fait une entreprise qui gère un patrimoine immobilier pour le compte de ses actionnaires.

La France est un pays formidable.

Ainsi, ces organisations assez particulières sont totalement exonérées de l’impôt sur les sociétés.

J’ai dû me pincer 3 fois de suite pour être certain de ne pas rêver.

Mais attention, cette exonération n’est possible qu’à une condition.

Et cette condition joue à notre plus grand avantage, chers investisseurs.

Le suspense est à son comble et je sens que vous avez déjà le doigt sur le bouton d’achat de votre compte de trading.

Pour ne pas payer d’impôts, une entreprise doit reverser au moins 95% de ses loyers et 60% de ses plus-values à ses actionnaires sous forme de dividendes ou de rachats d’actions.

Vous comprenez ce que cela signifie ?

Ces sociétés sont très fortement encouragées, voir forcées, de transférer leurs bénéfices aux actionnaires.

Un vrai cadeau du ciel !

La France n’est peut-être pas le pays le plus ami avec la bourse.

En revanche, elle vit une véritable histoire d’amour avec les dividendes.

Le statut de SIIC est une vraie machine à créer du rendement !

Obtenir des dividendes grâce à votre compte titre

La seule mauvaise nouvelle est que les actions de SIIC ne sont pas éligibles au PEA.

Vous devez donc les acquérir avec un compte-titre.

Si vous résidez hors de France, cela ne vous concerne pas et les SIIC sont d’autant plus avantageuses pour vous.

Notez qu’il existe des équivalents au Canada (Pure Industrial Real Estate Trust, Artis Real Estate Investment Trust ou encore le québécois Cominar) et bien-sûr aux Etats-Unis.

Tout ça pour vous dire que si vous êtes à la recherche de stabilité et de revenus les SIIC méritent votre attention.

En voici quelques-unes, actives dans des secteurs variés, qui ont réalisé de très belles performances ces dernières années.

Altarea


Un gros acteur qui est spécialisé dans la construction et le développement de centres commerciaux.

Rendement du dividende moyen à 5 ans : 5,51 %

Gecina


Cette société immobilière est très présente sur les marchés parisiens et lyonnais.

Rendement du dividende moyen à 5 ans : 4,35 %

Foncière des Murs


Sous ce drôle de nom, se cache un beau portefeuille d’immobilier hôtelier : Mercure, Novotel, Ibis, B&B, Motel One, etc.

Rendement du dividende moyen à 5 ans : 6,96 %

En fait, les SIIC sont un moyen d’investir dans la pierre sans avoir à s’encombrer des lourdeurs administratives de la gestion en direct.

En plus de celles que je viens de citer, il existe plusieurs dizaines de SIIC en France : Klépierre, Unibail, Cegereal, Paref, Affine…

À vous de trouver celles qui vous conviennent le mieux.

Acheter des parts de SIIC vous permet d’investir dans l’immobilier avec plusieurs avantages :

Vous pouvez vous diversifier dans le monde entier et par secteurs (hôtels, centres commerciaux, grandes villes, etc.).

Pas de tracasseries administratives propres à l’immobilier géré en direct.

Coût d’entrée dès quelques dizaines d’euros.

Notez bien que les SIIC vous donnent la possibilité d’obtenir des dividendes parmi les plus élevés et les plus sûrs.

C’est donc un outil particulièrement indiqué pour les plus prudents d’entre vous ou pour ceux qui cherchent avant tout des revenus réguliers.

Je terminerai par cette citation de l’économiste Paul Samuelson :

« Investir devrait plutôt être comme de regarder de la peinture sécher ou de l’herbe pousser. Si vous voulez de l’excitation, prenez 800 $ et foncer à Las Vegas. »

Date : 06 avril 2018

Publié par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *