Morningbull semaine 9 : Powell, l’inflation et le reste du monde

Pour ce Morningbull semaine 9, les sujets auront été nombreux.

Commençons par le plus important de tous :

L’inflation et le retour de la hausse des taux sont-ils des évènements qui peuvent tuer le marché et est-ce que Powell peut empêcher cela et nous sauver la vie ?

D’autres sujets méritent également notre attention :

GameStop peut-elle vraiment atteindre les 130’000$ l’action comme le revendiquent certains sur les forums de Reddit ?

Quand Charlie Munger, le partenaire de Warren Buffet, dit qu’il ne sait pas ce qui est le plus stupide : Le Bitcoin ou la Capitalisation boursière de Tesla, est-il : 1) « has been, » 2) Visionnaire ou 3) Jaloux ?
Est-ce logique que la valorisation de Lucid qui fait des voitures électriques, mais qui n’en n’a pas encore vendue une seule, soit plus élevée que celle de Ford, GM ou encore Stellantis ?

Mais on s’est aussi demandé ceci :

Valait-il mieux acheter du Bitcoin comme Tesla, Microstrategy ou encore Cathie Wood de chez Ark Invest (qui est devenue la nouvelle fan absolue du Bitcoin et Tesla) ou est-il plus simple d’acheter de l’Apple ou du Microsoft, même s’il ne détiennent pas un milliard de Bitcoin dans leurs bilans ?

>Un krach boursier peut-il vraiment arriver comme de plus en plus de Gourou l’annoncent ? Cette semaine c’était au tour de Jeremy Grantham qui a même été très précis en annonçant un effondrement des marchés en mai. Pourquoi en mai ? Aucune idée, pas sûr que lui-même le sache. Toujours est-il que l’on dit depuis 100 ans qu’il faut vendre en mai et ne revenir qu’en novembre.

>Le Stimulus de Biden qui a été approuvé ce week-end, suffira-t-il ? Et là on a eu immédiatement la réponse : c’est non, puisque Yellen est déjà en train de préparer le terrain en annonçant l’arrivée d’un nouveau STIMULUS. Ce stimulus 4.0 pourrait quant à lui représenter dans les 2’000 milliards de dollars.

Problème de financement ?

À l’heure actuelle, on ne sait toujours pas comment on va financer tout cela, mais visiblement ça n’est pas le problème des Démocrates.

À la fin, on n’a pas eu toutes les réponses, mais disons que globalement la confiance en Powell est mise en question…  même si ses douces paroles de mercredi nous ont provoqué un renversement de tendance hyper-spectaculaire lorsqu’il s’est mis à nous faire du Draghi en disant en gros qu’il ferait tout ce qu’il faudrait pour sauver l’économie et empêcher l’inflation.

Cependant, les choses se sont gâtées lorsque les chiffres des Jobless Claims ont été moins mauvais qu’attendus jeudi dernier ; prouvant ENCORE UNE FOIS s’il le fallait que les prévisions des analystes et autres économistes ne valaient pas tripette. Cette bonne surprise qui n’était pas si bonne pour le marché et qui laissait clairement supposer que l’inflation pourrait être de retour plus vite que prévu, contredit les promesses de Powell à peine 24 heures après qu’il les ait prononcées.

Le Nasdaq s’est donc fait démolir comme on ne l’avait plus vu se faire démolir depuis un bon moment. Oui, car si l’inflation revient, ceux qui vont se faire exploser, c’est ceux qui sont le plus montés. Autant vous dire que des titres comme Tesla pourraient vivre une année un peu moins drôle que 2020.

Morningbull semaine 9 Graphique du Nasdaq

Graphique Nasdaq 100

Sur le graphique présenté ci-dessus, il y a de quoi se poser des questions d’un point de vue graphique. Nous avons un « biseau ascendant » – cette figure laisse penser que si l’on casse près de la jointure du triangle tout en haut, la correction qui pourrait s’en suivre serait plus ou moins de l’amplitude de la base du triangle. Dans ce cas précis, c’est environ 2500 points de baisse qui nous attendent sur le Nasdaq. On pourrait revenir sur la zone des 10’900-11’000, ce qui aurait pour énorme avantage de combler le gap que l’on a laissé en arrière. En finance c’est comme dans l’armée (les Seals), “No Man GAP Left Behind”.

Je sais, je sais, ça n’est pas une bonne nouvelle. La bonne nouvelle c’est que pour le moment, on tient le support horizontal des 12’800. Mais je ne saurais trop recommander de le surveiller attentivement car en cas de rupture à la baisse, il se pourrait que l’on soit obligé de reprendre la pub orangina où deux types étaient dans un grand-huit et se disaient ; «c’est quoi le texte » et la réponse était : «AAAAAAHHHHHH »…

Méfiance donc. Quoi qu’il en soit, la performance hebdomadaire n’est pas top. Cependant, on notera surtout que les indices qui sont « value » comme le Dow ou l’Europe s’en sont mieux sortis que la croissance. Cela nous change un peu de ces derniers mois.

Performance Hebdomadaire des marchés Morningbull semaine 9

Il est également très intéressant d’observer la chose suivante…

Dans les grandes écoles de finance, on nous apprend que lorsque l’inflation arrive, il faut acheter de l’or parce que l’or est une protection contre l’inflation. Bon, en même temps, j’en sais rien, je ne suis jamais allé dans les grandes écoles, mais c’est ce que l’on entend souvent.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippe du Roy de Blicquy
Philippe du Roy de Blicquy
2 années il y a

tout le monde dit que tant que les Banques centrales appuient sur le bouton le marché reste haussier. On est quelque part dans le « hors-sol »
Thomas, de son côté se pose des questions de bon sens.
J’aime…..

Remi
Remi
2 années il y a

C est un tueur le morningbull !!! Mais le pire c est que on est en train de jouer au chiens qui se mort la queue ,on est entrain de financer a coup de milliard tout et n importe quoi avec les banques centrales qui essaie de tenir la barque au milieu de la tempête, et ne parlons pas de nos politiques !!! Ceci étant dis comment ça va être financé, cette question répondu on va se retrouver dans une inflation record ,donc il a raison en soulignant le mot MÉFIANCE

Chamyl Khodja
Chamyl Khodja
2 années il y a

Cet article pose de bonnes questions, en effet il faut craindre que le marché n’ai plus de corrélations avec les fondamentaux de par des injections monétaires excessives des banques centrales et par un comportement irrationnel de certains spéculateurs plus ou moins manipulés par d’autres plus professionnels dont des institutionnels sans tenir compte des algorithmes du HFT (ce qui est encore autre chose).
En ce qui concerne la baisse anormale de l’or par rapport à une inflation attendue, il est possible que ce soit une manipulation (vente, short ou option put avec levier sur l’or papier, dérivés, achat OTC etc…) en raison d’un nouveau paradigme de géopolitique monétaire mondiale dont l’or aura une incidence ou un rôle important à l’avenir pour une nouvelle hégémonie monétaire après la neutralisation de celle du dollar par l’élection de Biden. Il est à observer que la Chine en plus de ses performances économiques d’exportations accumule discrètement de l’or physique en vue probablement de rendre sa monnaie incontournable dans les exchanges internationaux ou dans un panier de devises (DTS) ou elle aurait une influence politico-économique considérable dans une gouvernance mondiale à l’instar de l’Allemagne avec l’euro.
Tout ceci n’est que supputations et hypothèses tout comme l’idée que le bitcoin n’est peut-être qu’un instrument (volontaire ou involontaire) pour détourner les populations d’achat de cet or physique pour contenir le cours. La blockchain n’est pas le bitcoin ou autres cryptos et les cryptos ne sont pas la blockchain. les populations font l’amalgame du support et de la monnaie, ils ont tort car l’éventuel gouvernement mondial (s’il a lieu) rejettera les cryptos mais empruntera la blockchain pour le contrôle de toutes ses propres monnaies dématérialisées et la disparition du cash.
Merci pour vos informations sur le net beaucoup plus intéressantes que le vide des médias mainsteam.
Cordialement.

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x