Les Investisseurs logo

Morningbull semaine 7 : Des records, peu de conviction et de la spéculation

Morningbull semaine 7 : Une histoire qui me fait penser aux années 2000. Des records, peu de conviction et beaucoup de spéculation (toujours)
février 15, 2021
thomas-veillet-300x300-1

Morningbull semaine 7, Des records, peu de conviction et de la spéculation (toujours)

Dans le dernier rapport mensuel que j’avais rédigé, je m’étais attaché à lister attentivement les points qui pouvaient, éventuellement, signaler la fin de ce « bull market ». Mais également le déclenchement d’une correction massive que l’on pourrait « à l’avenir » appeler ça un krach boursier. Aujourd’hui, je crois que toutes les conditions sont requises pour dire que l’on s’en approche dangereusement. Le problème actuel, c’est que la situation actuelle est exceptionnelle. Par ce fait, elle laisse à penser que les marchés ne peuvent plus baisser. Merci aux différents stimulus, taux à zéro et soutiens en tous genres de la part des banques centrales. 

Pour être franc avec vous, je ne pense pas être un prédicateur de marché, ni à la hausse, ni à la baisse. La seule chose que je revendique, c’est d’avoir été là depuis plus de 30 ans et d’avoir déjà vécu plusieurs crises boursières majeures. D'ailleurs, la seule chose que ces crises avaient en commun, c’est qu’avant qu’elles déclenchent, TOUT LE MONDE POUVAIT expliquer POURQUOI elles ne se produiraient pas. Et LES MÊMES PERSONNES furent capables d’expliquer APRÈS, pourquoi elles s’étaient déclenchées quand même. 

Morningbull semaine 7 : Une histoire 

Morningbull semaine 7

Alors je ne vais pas essayer de deviner quand est-ce que cette prochaine crise va se déclencher, mais je voudrais juste être prudent dans ce que nous vivons, parce que tout ne se passe pas bien et cette hyperspéculation, cette passion dévorante pour les cryptomonnaies et toutes ces personnes qui « ont tout compris » et qui envisagent d’arrêter de travailler parce que, je cite « c’est trop facile de faire du fric », n’est pas « normale et n’est pas saine. Je voudrais juste vous narrer une histoire qui m’est arrivée la semaine dernière : 

Alors que les marchés battaient de nouveaux records d’altitude, que le Bitcoin battait des records, que le Doge Coin ne s’arrêtait plus de monter et que les titres du cannabis prenaient 30% sous la pression des « nouveaux traders de Wallstreetbets », j’ai acheté une machine à laver le linge. Oui, une machine à laver le linge, parce que la vie continue à côté du « glamour », du génie des « cryptomonnaies » et de la fascination pour ce nouveau Dieu. Celui qui est descendu sur terre et qui se nomme Elon Musk. En discutant avec le technicien qui installait mon nouvel achat, il me demande ce que je fais dans la vie, je lui expliquer et il me dit « Ah mais moi aussi je fais du trading en cryptomonnaies et je me prépare à arrêter de travailler parce que c’est trop facile ». 

Comme un rappel des années 2000

Alors c’est génial. Tant mieux pour lui, je ne pourrais pas être plus content que cela… Et puis ça me rappelle tellement la même histoire -21 ans auparavant – quand en février 2000, un prof de golf m’avait annoncé sa retraite des greens pour devenir trader expert en nouvelles technologie. Sa société fraîchement créée pour cela avait fermé au mois de juin de la même année. J’imagine que je suis un idiot de penser comme cela, parce que « BIEN SÛR » que cette fois c’est différent, et que « BIEN SÛR » cette fois les cryptos sont faites pour durer et « BIEN SÛR » que cette fois le STIMULUS de Biden va relancer l’économie bien mieux que les deux précédents qui n’ont eu aucun effet et « BIEN SÛR », maintenant que l’on des vaccins, les entreprises qui ont licencié en masse depuis 12 mois vont se précipiter pour engager massivement pour mener les USA au plein emploi. Comme en Europe, d’ailleurs. 

Je me réjouis et je suis impatient de me tromper. Cependant, je voudrais juste revenir sur quelques points. 

Moi je suis fondamentalement bullish.. et pas que pour ce Morningbull semaine 7 ! C’est plus logique, c’est plus rationnel et plus logique de parier que ça sera mieux un jour, même si je suis convaincu que les dinosaures pensaient la même chose et qu’ils étaient sûr que rien ne pouvait leur arriver. D'ailleurs, je me suis toujours dit que même s’il y avait des journées pourries, des années pourries, on finissait toujours par voir le bout du tunnel à un certain moment. Appelez-ça de l’optimisme, mais tant pis, c’est comme ça. Fondamentalement je préfère quand ça monte et je n’aime pas quand les marchés sont atteints de déprime chronique. Je devrais être plutôt content avec ce qui se passe. Puisque globalement à cause de cette foutue pandémie, nous sommes tous en taule avec une suppression de nos droits fondamentaux de plus en plus flagrante. Pourtant, les bourses mondiales sont en feu, les valorisations sont au plafond et quand tu prônes la prudence sur les marchés parce qu’il n’y a plus rien de logique, tu passes pour un malade mental. 

Le Bitcoin

Toujours est-il que lorsque que je regarde ce qui se passe, je me pose quand même des questions. Prenons par exemple le Bitcoin. Fondamentalement ce truc n’a aucune valeur que celle que l’on veut bien lui donner. Ça ne représente rien, ce n’est lié à aucun pays, aucune banque centrale, ça peut être « miné » par n’importe qui, n’importe où. De plus, ça consomme une blinde en électricité à tel point qu’on peut quand même se poser des questions au niveau écologique. Même moi je m’en pose et dieu sait si je préfère rouler dans un gros SUV avec un énorme moteur qu’avec un sèche-cheveux de chez Elon Musk. Et pourtant, même si cette « monnaie » ne fait aucun sens « fondamentalement », tout le monde trouve ça génial et très cool. Aujourd’hui, la capitalisation du Bitcoin c’est l’équivalent de Tesla. Sauf que Tesla, au moins, ils vendent des voitures (pour autant que l’on puisse appeler ça des voitures), mais ils vendent des « choses ». Contrairement au Bitcoin qui ne vend rien, qui n’est pas régulé, qui fonctionne par l’offre et la demande et par le principe qu’il y en aura jamais une quantité illimitée sur la planète.

Tesla et bitcoin

C’est en tous les cas ce que « l’on nous dit ». Donc le Bitcoin c’est génial, tant que les gens s’y intéressent et tant que Tesla trouve que c’est cool d’investir dedans. Elon Musk a même carrément décidé d’y investir la trésorerie de sa boîte. Une boîte qui est déficitaire depuis 15 ans et qui commence à peine à gagner du fric. Et encore, grâce aux subventions de l’état, sinon ça ne serait pas encore le cas. Et tous les actionnaires trouvent ça normal. Voire visionnaire. Alors moi je ne le souhaites pas, mais si le Bitcoin perd soudainement 50%, ce que l’on ne peut pas non plus exclure, que va-t-il se passer pour le bilan de Tesla.. 

Alors oui, j’entends déjà les ayatollahs du bitcoin et les djihadistes de la cryptomonnaie me dire que ce n’est rien de plus que lorsqu’une société achète des euros ou des dollars pour sa trésorerie. Eh ben non. Parc que l’euro ou le dollar sont des monnaies – des vraies – qui sont adossées à des économies, des pays et supportées, gérées par des banques centrales. Ce qui n’est pas le cas du Bitcoin et de ses cousins. Mais j’ai sûrement tort et je m’en excuse. 

Dogecoin

Après y a le Doge Coin. Une autre cryptomonnaie qui a démarré comme une blague. C’est son fondateur qui le dit et qui a pris 1’500% depuis le début de l’année. Là encore, son fondateur explique que la production de Doge Coin est ILLIMITÉE et que valoriser le Doge Coin là où il est aujourd’hui. C’est comme estimer que GameStop vaut 325$ FONDAMENTALEMENT. Traduction : c’est une connerie !!! Mais pourtant ça monte. Ça monte parce que c’est devenu le casino pour tout le monde. Sur tout et partout. Si l’on fait abstraction des cryptos et de la crise GameStop/#Wallstreetbets de l’autre jour, ça ne s’arrête pas là.

Plus de 1000% ?

Le nombre de sociétés qui ont pris 1000% depuis quelques mois sur de la pure SPÉCULATION et basé sur QUE DALLE si ce n’est des rumeurs ou des espoirs a littéralement explosé. La valorisation des marchés s’approche des niveaux de type 2008 et 1929, mais tout le monde s’en fout parce que « Y A UN STIMULUS DE PLUS QUI ARRIVE ». Et ce n’est pas tout, l’indice des sociétés « qui ne gagne pas d’argent  » mis en place par Goldman Sachs est au plus haut de tous les temps et en hausse de plus de 400% depuis que la crise du COVID a frappé. Les sociétés qui virtuellement ne valent rien mais qui POTENTIELLEMENT ÉVENTUELLEMENT PEUT-ÊTRE vaudront quelque chose sont montées de plus de 400%. Pour mémoire, en l’an 2000 on achetait tout et n’importe quoi aussi, sauf que sur les milliers qui allait devenir très très grosses et très très riches, il n’y en a eu que très très peu et le reste sont parties à la casse.

Morningbull semaine 7 : ce n’est pas encore tout..

Et la longue liste des trucs débiles qui sont en train de se passer n’est pas finie. Il y a les SPACS… Oui, vous savez ces coquilles vides dans lesquelles ont fait rentrer du pognon et où on se base sur le « CEO » de la coquille vide pour faire les bons choix d’investissements. Depuis que ça commence à cartonner on a eu de tout. Mais surtout des gens qui sont habitués à faire de l’investissement depuis des années et qui font un travail que l’on peut qualifier de fondamental et où on peut espérer qu’un jour ça va payer. Sauf que depuis quelques temps, tout le monde peut et veut lancer son SPAC. Il y a une semaine il y a Alex Rodriguez qui a lancé le sien. Alex Rodriguez qui est un des meilleurs joueurs de baseball de tous les temps ET le mec de Jennifer Lopez – enfin, ça dépend des jours – et puis hier on a appris que Colin Kaepernick est en train de lancer son propre SPAC avec un fort biais « social ». Kaepernick qui avait perdu son job de Quaterback pour avoir mis un genou à terre pour lutter contre les violences policières et qui n’a plus joué depuis, se lance donc dans l’investissement.

La porte ouverte à toutes les fenêtres 

Alors comprenez-moi bien. Je ne critique en rien les compétences des uns et des autres. Je dis juste que quand tu sais combien c’est difficile de lever de l’argent pour mettre dans un fonds et le gérer ensuite. Quelles sont les contraintes qui vont avec et les réglementations que l’on te colle sur le dos, imaginer que n’importe qui puisse se lancer dans l’investissement via ces SPAC’s, c’est un peu mettre le loup dans la bergerie. Me réjouis déjà de voir le SPAC de Kim Kardashian avec un fort biais cosmétiques et celui de Nabilla avec un fort biais sur le vide absolu.

Nous voici donc au plus haut de tous les temps, avec une économie qui est au point mort, une classe moyenne qui est en train de disparaître, un chômage qui est au top de sa forme, une population qui n’a plus le droit de ne rien faire, un endettement des pays à des niveaux jamais vus, des responsables politiques en-dessous de tout ce que l’on n’a jamais pu rencontrer dans l’histoire de l’humanité avec aucun d’eux pour rattraper l’autre, des évaluations boursières qui crient au secours, de l’hyper spéculation sur tout et n’importe quoi, des nouveaux intervenants financiers qui n’ont pour toute expérience « un cousin qui leur a dit que le Bitcoin c’était trop cool et qu’ils devraient quand même regarder les bulbes de tulipes parce que ça à l’air chaud à Amsterdam ». 

Un marché qui monte sur des tweets

Mais il y a aussi des sociétés comme Tesla qui valent à elles seules la totalité de la valeur de toutes ses concurrentes, un marché qui monte sur des « tweets » ou des rumeurs dans des forums et puis maintenant on apprend que le Hedge Fund Cindicator Capital veut engager un « trader du forum de Wallstreetbets » pour autant qu’il ait au moins 3 ans d’expérience et 1’000 karmas sur son profil Reddit…

Des « karmas », c’est des likes… Oui, moi non plus je ne savais pas. Mais si vous avez un profil comme celui-ci, un pseudo qui claque comme « Deep Fucking Value » et que vous vous habillez comme Bjorn Borg en 1981, Cindicator Capital va vous payer 200’000$ par an plus bonus. En gros, il y a un mec qui passe son temps à vomir sur Wall Street qui va se retrouver Hedge Fund Manager à Wall Street pour 200’000$ par an. Bel ascenseur social.

 

Performance Hebdomadaire des marchés Morningbull semaine 7

 

Morningbull semaine 7

La semaine dernière

La semaine dernière, les marchés sont montés, mais sans grande conviction, on parle toujours des mêmes raisons pour acheter – le stimulus, la croissance des résultats des entreprises et les chiffres de l’emploi qui sont « moins pires que prévu » - pas meilleurs, juste « moins pire ».
Et puis les entreprises qui ont cartonné durant le dernier trimestre de 2020, elles ont licencié combien de personnes ? Et combien de personnes vont-elles ré-embaucher en 2021. Tenez, prenez les chiffres de Disney de la semaine dernière. La société s’est félicitée de ses chiffres qui sont nettement moins pire qu’attendus – merdiques par rapport à il y a deux ans en arrière, mais on s’en fout parce que Disney+, le concurrent de Netflix et Amazon Prime a enregistré plein de souscriptions pendant que les parcs sont fermés et que l’on est en train de s’exciter parce que peut-être en septembre prochain on va pouvoir retourner au cinéma avec deux masques sur le visage – parce que UN SEUL, c’est bien connu ça ne sert à rien et qu’en plus on sera deux par cinéma pour éviter toute contagion. MAIS EN ATTENDANT, les chiffres de Disney sont trop chouettes.

Et le S&P500

Et puis, lorsque l’on regarde le chart du S&P500 qui l’on voit ci-dessous, on n’a même plus l’impression que ça monte !!! Oui, mais bien sûr, mais c’est surtout que c’est ailleurs que l’action se passe !!!

 

Graphique du S&P500 semaine 7

Graphique du S&P500 – Source : Tradingview.com

Oui, parce que si vous n’étiez pas trop occupés par le trading en Cryptos, vous avez dû vous rendre compte que le thème d’avenir fût brièvement le cannabis. Si vous n’avez pas trop suivit l’histoire, la voici en trois lignes :

Le cannabis n’est pas légalisé dans tous les états américains. Depuis 5 mois Biden promet que s’il est élu le cannabis sera libéralisé au niveau fédéral. La semaine dernière, les génies du trading version 2021. Entre autre le forum de Wallstreetbets s’est jeté sur les actions du secteur parce qu’ils avaient dû finalement relire le programme de campagne de Biden. Une des actions du secteur : Tilray est montée de 50% pour fêter ça. Et puis le CEO du même Tilray a déclaré que oui, le cannabis serait légalisé, mais que cela prendrait entre 12 et 18 mois. Du coup, 12 à 18 mois pour des traders de génie, c’est beaucoup trop long. Le titre a donc reperdu 50% et le reste du secteur 25%... C’est encore un signe que tout va bien dans ce marché et qu’il n’y a vraiment rien à craindre.

 

Morningbull semaine 7 : en résumé

En résumé de cette semaine qui vient de se terminer, je crois qu’il faut retenir qu’il ne s’est pas passé grand-chose sur les grands indices et que cette nouvelle génération d’expert en finance qui déboulent sur les bourses mondiales se jettent sur des nouvelles cibles en pratiquant des méthodes dignes des plus grands joueurs de poker. On a oublié le fait que l’on nous a appris à diversifier les investissements et à ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. On s’en fiche parce que le but, aujourd’hui, c’est de faire du ALL IN, on met tout sur Tilray, on met tout sur GameStop, on met tout sur le Bitcoin, parce que l’idée reste quand même de devenir très très riche d’ici la fin de la semaine prochaine. Et puis c’est bien connu, ces méthodes de cowboy, ça se finit toujours bien.

Passez une bonne semaine et à la semaine prochaine.

Envie d'en savoir plus sur Morningbull 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse

Découvrez d'autres articles de Thomas Veillet

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
15 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
TOURBEZ ALAIN
TOURBEZ ALAIN
2 mois il y a

Heureux d'avoir découvert le groupe Vauban il y a un an.
J'ai un portefeuille équilibré qui suit les progression prévue

Attentif à vos nouvelles annonces du 24/2.
Merci

Jean Chevallier
Jean Chevallier
2 mois il y a

Tout ceci est évidemment désarmant de logique. J'espère que Monsieur Veillet souhaite autant que moi que cette fois-ci il se trompe. Ce qui n'est malheureusement pas certain. JC

Thierry Lecocq
Thierry Lecocq
2 mois il y a

Merci pour vos lettre de "THOMAS VEILLET", toujours très intéressant.

Thierry Lecocq
Thierry Lecocq
2 mois il y a

Merci pour votre lettre hebdomadaire, toujours intéressant à lire.

P COUSIN
P COUSIN
2 mois il y a

Bonjour Monsieur Veillet,

Je ne suis pas un acharné des cryptomonnaies, mais à vous lire je m'étonne que vous figuriez en bonne place dans une galerie de photos de personnes dont à ma connaissance 3 au moins ne partagent pas le même avis que vous sur le sujet.
C'est leur droit me direz-vous, et vous avez le vôtre de badiner avec un humour (pas toujours de haut niveau) sur des sujets qui ne vous bottent pas trop. Pour ce qui me concerne, dans ces cas-là, moi, je m'abstiens.
Curieux toutefois quand on sait que vous êtes embarqué sur un bateau (boîte? - Vauban) dont la philosophie ne devrait pas vous amener à tackler vos "collègues" à l'occasion. Moins curieux sans doute si l'on garde à l'esprit que le but final est quand même de faire du pognon. Et dans cet esprit, j'imagine que vous n'avez pas grand chose à apprendre d'un lecteur lambda.
Quelques questions - parmi tant d'autres - que je soumets à votre haute sagacité:
- Quelles preuves avez-vous que le minage de bitcoins représente plus une catastrophe écologique que la production, l'utilisation, etc. des gros SUV au volant desquels vous adorez être pris en photo?
- Que les cryptomonnaies soient virtuelles, soit, je crois que vous n'apprenez rien à vos lecteurs, mais dire que l'euro, le dollar, etc., sont des VRAIES monnaies (heureusement, vous ne les avez pas qualifiées de fortes!), adossées à des économies, et blablabla,... oui, on veut bien, mais jusqu'à quand? Et donc vous pouvez nous garantir qu'il n'y a rien de virtuel dans tout le pognon que les banques centrales vomissent joyeusement sur nos florissantes économies?
- C'est quoi une voiture, pour vous?

Bien à vous,
P. COUSIN

Carmélia
Carmélia
2 mois il y a

Bonjour monsieur je suis régulièrement vos publications et je désire bénéficier aussi de ses actions. Comment avoir accès à celles ci quand on réside dans un pays africain

christian Renet
christian Renet
2 mois il y a

Remarquable analyse. Le billet de T Veillet du 15/02/21 est lumineux.

Nemesis
Nemesis
2 mois il y a

On peut toujours critiquer les cryptomonnaies mais il faut
garder à l'esprit que nos euros et dollars sont de la monnaie
de singe autant que de la dette, et rien d'autre désormais ;
et que les cryptos ont été conçues pour se passer des banques,
institutions aux mains de banksters qui nous rançonnent.

Michel Dessendre
Michel Dessendre
2 mois il y a

lire votre billet après celui de Guy l'investisseur sans costume est un vrai plaisir , et vice-verça ...

Jean-Noël ROCHETTE
Jean-Noël ROCHETTE
2 mois il y a

Mercis pour vos commentaires édifiants je crois que votrès discours éclairé va faire réfléchir vos lecteurs. Je pense qu'il va falloir revenir à la réalité de nos vraies économies occidentales. La chute sera rude.

mikhad
mikhad
2 mois il y a

le nombre donne l'illusion de la force et de la puissance, en oubliant que dans toute confrontation on n'est jamais que tout seul face à l'adversité et que les champs de victoire du groupe sont jonchés de héros individuels mort au combat.

Hennaux
Hennaux
2 mois il y a

J'adore, c'est tellement vrai 🙂

Nicolas
Nicolas
2 mois il y a

Bonjour Thomas, je partage en partie votre sentiment qu’on est un peu haut sur les indices en ce moment alors que dans la vraie vie, tout ne va pas si bien, et que nous sommes peut être à l’orée d’un cycle baissier.
En revanche, là où je comprends moins, c’est au sujet de la ligne éditoriale de Vauban. La seconde partie du message s’adresse donc plutôt à eux. D’un côté avec Thomas on nous dit, presque, de tout vendre, encaisser les profits et attendre que ça baisse pour se positionner, et de l’autre on reste bombardé de promotions pour suivre Jeff Brown, Will Sissener ou Teeka Tiwari pour investir à fond sur les valeurs de croissance ainsi que sur les SPACS et les crypto, que Thomas démonte dans son billet.
Je comprends très bien qu’il faille vendre en permanence, mais l’idée de base de Vauban c’est d’éduquer les gens aux investissements financiers et leur faire gagner de l’argent non ?
Donc qui doit on écouter dans tout ça ?

Laurie Kayser
Administrateur
2 mois il y a
Reply to  Nicolas

Bonjour Nicolas,

Merci beaucoup pour votre remarque. Comme vous le soulignez de manière très pertinente : nous sommes peut-être à l’orée d’un cycle baissier. Et notre ligne éditoriale est effectivement d’éduquer les personnes intéressées à l’investissement. Dans le but de les aider à gagner de l’argent en bourse.

Thomas, de manière générale, prône un investissement rationnel. Laissant de côté l’émotionnel. Et préconise de n’investir que ce que l’on peut perdre.
Le message dans ce billet est le suivant : ne vous laissez pas prendre, dans un optimisme sans fin, par une frénésie de gains faciles. Thomas prône la prudence, tout simplement. Ainsi qu’une vision à long terme. La bonne santé des marchés, à la hausse, ne reflétant pas la profonde crise que traverse la société.

Thomas recadre la frénésie du Bitcoin. En disant oui, c’est bien. Mais faites attention.
Sa ligne directrice, peu volatile, dans le long terme, solide, est différente de celle de Jeff ou de Teeka. Qui sont plus axés sur le spéculatif, les effets.
Jeff Brown, Will Sissener ou Teeka Tiwari ont une autre manière de voir l’investissement que Thomas. Ce sont des experts dans leurs domaines. Des domaines beaucoup plus volatils.

En effet, Thomas recommande de rester prudent car on ne sait pas de quoi demain est fait. Alors que dans le même temps Teeka avance des gains faramineux à court terme.

Alors qui suivre ? Qui écouter ? Investissez avec Thomas, pour une plus grande sécurité, une vision à long terme et peu d'incertitudes. Et suivez Teeka ou Jeff si vous êtes plus aventureux et cherchez un plus gros gain à court terme.

Cela dépend de vous, de vos objectifs et de votre résistance au stress qu’induit des investissements volatils. Mais dans tous les cas, soyez assurés que vos mentors sont parmi les plus réputés dans leurs domaines et ont déjà fait leurs preuves.

Pour résumer, je dirais que l’investissement n’est pas une science exacte. Et il y a de la valeur à avoir différents avis. En vous offrant ces avis divers d’experts, vous êtes à même de vous forger votre propre opinion.

Merci pour votre remarque. Qui nous a donné l’occasion d’une réflexion en équipe.

N’hésitez pas à nous laisser un message si vous avez une question.
Je vous souhaite une toute belle journée,

Laurie Kayser

Denis Cruiziat
Denis Cruiziat
2 mois il y a

Félicitations .Cela fait deux ans que je suis Les Editions Vauban, ainsi que les rédacteurs Thomas Veillet, Teeka, Jeff Brown. Je suis tout à fait d'accord avec l'analyse faite pour les Bitcoins. . Pour moi, cette spéculation coûte chère en consommation d'énergie électrique et va aller en augmentant, alors que notre Terre se meure à cause d'une consommation trop élevée, d'énergies fossiles.... de viande ( 1kg de boeuf , 1500 litres d'eau.....
Pour l'instant je recycle, mais j'ai d'autres ambitions. en attendant de traverser le lac

envelopecross-circle
15
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x