Les Investisseurs logo

Morningbull semaine 6 : Quand Wall Street reprend ses droits

Morningbull semaine 6. Entre Wallstreetbets, Gamestock, Wallstereet qui reprend ses droits ou la possibilité d'un krach, la semaine est chargée.
février 8, 2021
par
Morningbull semaine 6

Morningbull semaine 6, Comment Wall Street reprend ses droits ?

La semaine dernière, je vous avais laissé avec la conclusion d’une fin de mois pourrie parce que Wall Street semblait douter de leur capacité à combattre ou, du moins à assumer leur
capacité à se défendre contre les traders fous de Wallstreetbets. Les choses ont encore empiré, puisque selon certains experts en «relations sociales», les attaques sur des titres comme GameStop, AMC ou Nokia ADR, ne seraient pas dû à des gens qui veulent simplement «faire de l’argent» ; mais plutôt à la seconde vague d’attaques de Main Street que nous avions pu observer en 2008-2009 lors de la crise des Subprimes. La seule différence provenant du fait qu’en 2008-2009, les gens étaient dans la rue tandis que cette fois ils
attaquent «de l’intérieur».

Wallstreetbets, la «niak»n’est plus vraiment là

Au-delà de cette forme de théorie du complot, durant la semaine qui vient de s’écouler, Wall Street semble avoir repris
ses droits. GameStop s’est fracassé et même si RobinHood qui avait interdit le trading sur ces titres ultra-spéculatifs a rouvert les vannes vendredi dernier, on dirait que la «niak»n’est plus vraiment là.
La volatilité sur les nouvelles vedettes est toujours bien présente – GameStop a pris 80% vendredi à l’ouverture, pour ne terminer en hausse «que» de 20%.
Il faut dire que sur le forum #Wallstreetbets en ce moment, on parle plus de gens qui sont en perte de 70% sur leurs investissements, que de gens qui cartonnent et qui ont multiplié leur investissement par mille.
Ceux-ci semblent avoir déjà vendu et se contentent (pour le moment), d’encourager les investisseurs perdants à ne PAS vendre, ne JAMAS vendre, parce que GameStop atteindra 1’000$ - tout en perdant encore des montagnes de fric tous les trimestres.
Après la pluie...

GameStop

En ce qui concerne GameStop, selon les rumeurs, les Hedge Funds se remettent gentiment short sur la valeur et un expert en trading électronique a même déclaré que selon lui, les
rebonds sur le titre étaient même organisés par un «très gros fonds» qui veut juste attirer les acheteurs pour pouvoir «shorter le titre au prix le plus élevé possible.
On ne sait pas si c’est vrai, évidemment, mais si c’est le cas, ce plan «machiavélique» pourrait se retourner encore une fois contre «les nouveaux traders», ce qui leur donnera une
nouvelle occasion de vomir leur haine de Wall Street.
Quoi qu’il en soit, cela nous montre bien que même si Madame Yellen s’est montrée décidée à combattre ce genre de manipulation, il y en a d’autres qui n’en ont pas grand-chose à faire.
Extrait de l’article consacré à Dan Ushman, CEO de TrendSpider

Un plongeon selon TrendSpider

Les actions GameStop vont plonger à environ 10 à 20 dollars l'action d'ici le deuxième trimestre 2021, selon Dan Ushman, fondateur et directeur général de TrendSpider, une société de logiciels de trading. Ushman pense que le prix du GameStop va chuter de 85%, revenant "là où il était avant que la folie ne commence". TrendSpider est connu pour fournir un logiciel graphique complet qui comprend une analyse technique automatisée. "Je crois que c'est une opération soigneusement orchestrée par un grand fonds spéculatif", a déclaré M. Ushman à Insider. "Je ne crois pas que les gens de Reddit aient un capital suffisamment important (collectivement) pour faire monter le prix d'une société de plusieurs milliards de dollars vers ces extrêmes".
Le trader a également spéculé sur le fait qu'un grand fonds "s'est probablement inspiré des manigances de [GameStop] afin d'éviter l'examen public et la colère des autres fonds spéculatifs qu'il a détruit au cours du processus". Avant la frénésie commerciale alimentée par Reddit, les actions
du vendeur de jeux vidéos tournaient autour de 20 dollars pièce.

Encore plus bas ?

M. Ushman a déclaré qu'il ne serait pas surpris si les actions descendaient encore plus bas.
D'ailleurs, M. Ushman, un trader passionné depuis 2008, a déclaré qu'il était normal que les marchés soient "inefficaces" pendant une
courte période. Il a encore déclaré que la pression de vente va inévitablement "faire retomber les marchés sur terre". Bien que ses prévisions semblent désastreuses, elles ne sont pas très éloignées du point de vue de Wall Street, bien que sur une période différente. L'objectif de prix consensuel sur 12 mois des actions GameStop est actuellement de 13,44 dollars, soit environ 79 % en dessous des niveaux actuels, selon les données de Bloomberg.
M. Ushman est «short» sur GameStop, et sa position consiste en des contrats puts qui commenceront à payer si l'action
GameStop tombe en dessous de 39 dollars avant la troisième semaine d’avril. "La flambée du prix de la GME a été un événement unique, très
peu d'institutions, et certainement pas un tas de personnes sur Reddit, ont le capital et la capacité de continuer à soutenir le prix de l'action à jamais", a déclaré Ushman.
...le beau temps. Quoi qu’il en soit, depuis que la folie s’est un peu calmée, elle a été remplacée par une nouvelle vague d’optimisme exacerbée. Par ailleurs elle aura poussé les marchés au plus haut de tous les temps.
Dans tous les cas aux USA. Les raisons ne doivent pas se chercher dans les nouvelles que l’on nous publie tous les matins ; la COVID est toujours là. La plupart de l’Europe est
toujours en prison, le concept de «liberté» n’étant plus qu’un vague souvenir. En revanche, les publications trimestrielles sont toujours plus ou moins bonnes et puis tout ce qui est «
moins pire» est considéré comme extraordinairement bon.
image 1
Performance Hebdomadaire des marchés – Source:Investing.com

Morningbull semaine 6 : Une semaine spectaculaire

Comme nous pouvons le constater sur le tableau ci-dessus, la semaine aura été spectaculaire en hausse et tout ce qui a été publié aura été pris dans le bon sens. Les chiffres trimestriels sont bons, même Tesla qui a annoncé un énorme «recall» a réussi à monter. L’ensemble de la communauté des investisseurs est donc reparti sur la thématique du «Stimulus» qui va arriver et de la reprise économique qui ne va pas manquer de faire exploser le marché encore et encore pour les siècles à venir.
Peu importe la nouvelle, on ne voit que le bon à l’intérieur. Prenons par exemple le secteur automobile qui annonce «tous azimuts» que la production automobile pourrait chuter dans les mois qui viennent parce qu’ils sont en manque de «semi-conducteurs», à la place de s’angoisser, on va plutôt chercher «quelle boîte de semi-conducteurs pourrait en profiter
».Mais encore Jeudi dernier les Jobless Claims, les nouvelles demandes d’indemnités chômage sont sorties « légèrement» en-dessous
des prévisions, restant largement en-dessous de 750'000. Pourtant, comme c’était «moins pire», le marché est monté.

De nouveaux records

Durant la semaine, le S&P500 et le Nasdaq ont battu plusieurs fois des records d’altitude et, mieux encore ; ils ont terminé au plus haut de tous les temps en fin de semaine. Merci aux chiffres de l’emploi qui sont intimement liés à Joe Biden et son masque. On y revient plus bas.
image 2
Graphique du S&P500 – Source: Tradingview.com
Vendredi dernier, nous étions le premier vendredi du mois et donc le jour des chiffres de l’emploi aux USA. Les données n’étaient pas bonnes et encore une fois en dessous des attentes. Pire, les chiffres du mois derniers qui n’étaient déjà pas bons, ont été encore révisé à la baisse. En gros, l’emploi ne se reprend pas et la seule bonne nouvelle, c’est que ça
n’empire pas vraiment non plus.
Mais il y a une autre «bonne nouvelle» qui a permis au marché
de rebondir au plus haut de tous les temps, c’est le fait que: «Comme les chiffres de l’emploi ne sont pas bons, les investisseurs se sont enthousiasmés par ce que cela veut dire
que le plan de STIMULUS de Biden passera plus facilement au Congrès et au Sénat»

Ça ira mieux demain

Donc oui, vous l’aurez compris ; le marché ne monte pas parce que ça va bien, mais parce que ça ira mieux «un jour» et
qu’en attendant, si c’est «moins pire», c’est déjà pas mal.
image 3
Graphique du Nasdaq – Source: Tradingview.com

Morningbull semaine 6 : Le CAC40 toujours bloqué

Sur le CAC40 que l’on voit ci-dessous, la seule chose que l’on peut noter, c’est que l’indice est toujours coincé dans son range et qu’il se contente de suivre ce que font les marchés aux USA. Mais, encore une fois, il est sidérant de pouvoir constater que même compte tenu de la situation économique catastrophique, les marchés n’en ont rien à faire et continuent de performer comme si la vie réelle n’avait aucune espèce d’importance.
image 4
Graphique du CAC40– Source : Tradingview.com

Un Krach ou une correction massive ?

Dans le rapport mensuel que vous avez reçu la semaine dernière, nous avions listé les signaux d’alerte que l’on peut trouver sur un marché qui se rapproche d’une correction massive, pour ne pas dire «un krach».  Je crois donc qu’il est plutôt évident que nous avons coché toutes les cases et que nous devons rester méfiants pour l’avenir. Je ne dis pas qu’il faut tout vendre, mais il faut garder à l’esprit que nous sommes dans une zone de danger. Il ne faut pas aller contre la tendance, mais rester méfiants.
Alors que j’écris ces lignes, nous sommes le dimanche 7 février 2021.  Cette nuit il y aura le Superbowl, la finale du
championnat américain de foot US. Rien à voir avec la finance et pourtant, comme on peut faire dire ce que l’on veut à des chiffres, voici ce qu’il faut en retenir:

Et le Super Bowl ?

Qu'est-ce que l'indicateur du Super Bowl ? L'indicateur du Super Bowl est un baromètre boursier non
scientifique. Le principe de l'indicateur du Super Bowl est la théorie selon laquelle une victoire au Super Bowl pour une équipe de la Conférence américaine de football (AFC) de la
Ligue nationale de football (NFL) prédit une baisse du marché boursier (autrement dit; un Bear Market) dans l'année à venir.
Inversement, une victoire d'une équipe de la National Football. Conference (NFC), signifie que le marché boursier montera l'année suivante (un bull market). Leonard Koppett, rédacteur sportif pour le New York Times, a introduit l'indicateur du Super Bowl pour la première fois en 1978. Jusqu'alors, l'indicateur du Super Bowl ne s'était jamais
trompé. C’est après que ça s’est gâté.

Principe de base

  • L'indicateur du Super Bowl repose sur la théorie selon laquelle une victoire au Super Bowl pour une équipe de la Conférence américaine de football (AFC) de la Ligue nationale de football prévoit une baisse de la bourse dans l'année à venir.
  • Inversement, une victoire d'une équipe de la National Football Conference (NFC) signifie que la bourse va monter l'année prochaine.-
L'indicateur du Super Bowl n'est pas du tout pertinent pour prédire le marché boursier : Il n'y a aucune raison de croire que le gagnant d'un match de football dicte la performance du marché boursier. Comprendre l'indicateur du Super Bowl À un moment donné, l'indicateur du Super Bowl avait un taux de réussite de plus de 90% dans la prévision de la performance du S&P 500
En janvier 2020, l'indicateur était correct 40 fois sur 53, selon l'indice S&P 500. Il s'agit d'un taux de réussite de 75 %. Il n'a pas permis de prévoir un marché baissier en 2016 et 2017, lorsque les Broncos de Denver et les Patriots, toutes deux équipes originales de l'AFC, ont remporté le Super Bowl. Il convient également de noter qu'en 2008, malgré la victoire des New York Giants (NFC) au Super Bowl, qui aurait indiqué un marché haussier, le marché boursier a subi l'une des plus fortes baisses depuis la Grande Dépression. L'indicateur du Super Bowl est un exemple d'écriture sportive purement ludique. Il n'y a pas de lien réel entre une équipe de football d'une ligue particulière et le marché boursier américain ; ainsi, toute relation qui peut être établie entre les deux est purement fortuite. Ce qui a commencé comme une rubrique d'actualité intéressante il y a plusieurs décennies
continue à faire la une au moins une fois par an. Cependant, en tant que moyen de prédire le marché boursier, l'indicateur du Super Bowl n'est absolument pas pertinent : Il n'y a aucune raison de croire que le gagnant d'un match de football dicte la performance du marché boursier. Cela n'a cependant pas empêché les gens d'en parler et d'écrire à ce sujet au cours des quatre dernières décennies. Comme aujourd’hui.

Que faut-il attendre de la semaine à venir

Peu de chiffres économiques, la saison des trimestriels qui se termine gentiment, on va probablement se concentrer sur le STIMULUS et sur le progrès des nouveaux vaccins, sans oublier

– l’affaire GameStop.
Je vous souhaite une excellente semaine !
Thomas Veillet

Offres spéciales :
Les Investisseurs logo

Intéressé par l'actualité financière ?
Envie de vous abonnez a des publications financières GRATUITES ?
Choisissez les publications GRATUITES 
faites pour
 VOUS !
Les Publications Gratuites
Jeff Brown coup d'état
Morningbull plus
Envie de faire fructifier vos économies?
Profitez de l’offre EXCEPTIONNELLE de
50%
sur
Morningbull Plus
Découvrez Morningbull Plus

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
La plus grande communauté francophone d'investisseurs
Les investisseurs logo
Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour obtenir les 3 actions 2021 qui pourraient vous enrichir
envelope
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram