Les Investisseurs logo

Morningbull semaine 20 : L’inflation et Musk

Morningbull semaine 20 : Inquiet que le marché soit volatil et hésitant. Et inquiet qu’un homme riche puisse déstabiliser le tout en tweetant.
mai 17, 2021
thomas-veillet-300x300-1

Morningbull semaine 20 : L’inflation et Musk

Si vous avez suivi les marchés financiers ne serait-ce que trente secondes durant la semaine qui vient de s’écouler, vous devez avoir entendu parler de l’inflation et des tweets d’Elon Musk.
Ce sont clairement les deux seuls sujets qui auront obsédés les Bourses mondiales ces 7 derniers jours. A tort ou à raison.

Pour être franc, je reste très inquiet du fait que le marché soit devenu volatil et hésitant. Et encore plus inquiet du fait qu’un des hommes les plus riches du monde menace de déstabiliser tout cela en quelques tweets bien sentis. Tweets qui déclenchent à chaque fois un délire total dans les marchés, les cryptomonnaies en tête. Et tout cela sous le regard complaisant de nos autorités qui trouvent tout cela parfaitement normal.

morningbull semaine 20 - nasdaq tableau

Performance des marchés de la semaine– Source : Investing.com

L’inflation encore en ligne de mire

Michael Burry, le gérant de hedge fund qui a prédit la crise des subprimes il y a un peu plus de dix ans et qui a été représenté dans le film « Le big short », a prévenu le monde financier il y a plusieurs mois en disant :

"Quand nous recommencerons à travailler et à sortir, l'inflation sera probablement au rendez-vous". Cette citation date du mois d’avril 2020.

Le chef de Scion Asset Management a intensifié ses mises en garde contre l'inflation en février

Il a averti que les mesures de relance, l'injection continue de liquidités sur les marchés par la Réserve fédérale et la réouverture de larges pans de l'économie étaient susceptibles de faire grimper les prix.

"Préparez-vous à l'#inflation", a tweeté Burry le 19 février.

"La pression de l'#inflation augmente. La Fed monétise 80 milliards de dollars de dette du Trésor par mois, et maintenant viennent des milliards de dollars de stimulus/dette + réouverture", a-t-il tweeté quatre jours plus tard.

M. Burry a mis en avant les problèmes d'inflation des États-Unis dans les années 1970 et l'hyperinflation de l'Allemagne de Weimar dans les années 1920 comme autant d'avertissements sur les risques de la flambée des prix. Il a également évoqué la description de l'inflation par Warren Buffett, qui la qualifie de "taxe sur le capital", affirmant qu'elle décourage les entreprises d’investir en réduisant leurs rendements réels et agit comme une taxe implicite sur les investisseurs en réduisant leur pouvoir d'achat.

Loin de moi l’idée de dire qu’il a eu ENCORE raison

Mais disons que lorsque l’on regarde ce qui s’est passé la semaine dernière, on se rend bien compte que l’inflation est de retour.

La question que tout le monde se pose, y compris la FED, est de savoir si ces derniers chiffres sont des pics momentanés causés par la réouverture et le redémarrage de l’économie un peu partout aux USA. Ou est-ce que c’est le début de quelque chose de plus important qui pourrait causer, à terme, hausse des taux et baisse des marchés actions.

Jeremy Siegel, professeur de l’Université de Wharton aux USA a déclaré

Que l'inflation pourrait atteindre 20 % au cours des deux ou trois prochaines années en raison de mesures de relance budgétaire et monétaire "sans précédent" et d'une explosion de la masse monétaire américaine.

"Je prédis ici qu'au cours des deux, trois prochaines années, nous pourrions facilement avoir une inflation de 20% avec cette augmentation de la masse monétaire.” Citation tirée d’une interview donnée sur CNBC.

Siegel a ensuite critiqué le président de la Fed, Jerome Powell, pour ne pas avoir agi afin d'étouffer l'inflation à court terme. Il estime que Powell est le président le plus « dovish » qu'il ait jamais vu et a déclaré que l'attitude du président de la Fed pourrait "poser problème à l'avenir."

morningbull semaine 20 - dovish

Hawkish & Dovish – Source : Investir.ch

En attendant, la bonne nouvelle c’est que Siegel a déclaré qu'il est haussier sur les actions parce que le soutien fiscal et monétaire va continuer à affluer. Selon ses calculs, la masse monétaire aux États-Unis a augmenté de près de 30% rien que depuis le début de l'année.

Le professeur de Wharton revient également sur l'augmentation des matières premières qui a fait grimper le prix des maisons de quelque 36 000 dollars depuis avril de l'année dernière, selon les données de la National Association of Home Builders.

morningbull semaine 20

La problématique de la hausse des matières premières aura été également un des points négatifs de la semaine dernière

Soudainement, nous nous sommes rendus compte que tout avait augmenté. Il suffisait pourtant d’observer le tableau ci-dessous, ce que nous faisons presque jamais, pour se rendre compte que tout a augmenté sur une année. Le problème du bois qui a pris 300% sur un an et qui devient pratiquement impossible à trouver n’est que le sommet de l’iceberg. Sommet de l’iceberg qui est représenté par les chiffres des prix à la consommation qui explosaient la semaine dernière.

morningbull semaine 20 - matières premières

Performances des matières premières sur 12 mois – Source : Investing.com

En résumé, et toujours selon le professeur Siegel, la FED n’aura pas d’autre choix que de monter les taux pour contenir cette inflation de réouverture explosive qui menace de nous tomber dessus. Et plus vite qu’on ne le croit. Plus vite que Monsieur Powell ne nous l’avait vendu.

Mais pas que ….

La semaine dernière ne s’est pourtant pas contentée de paniquer sur les chiffres du CPI (Consumer Price Index).
Nous nous sommes également emballés grâce aux chiffres des Jobless Claims qui étaient au plus bas depuis le début de la pandémie. Ce qui prouve, encore une fois, que nous sommes extraordinaires. Terrorisés que nous étions par le CPI qui était inflationniste, voici que nous sommes soulagés par les chiffres liés à l’emploi.

Chiffres qui sont EGALEMENT inflationnistes

C’est donc à ce moment très précis qu’on se demande si tout va bien dans nos cerveaux d’investisseurs. Sommes-nous capables de voir un peu plus loin que la paroi de notre bocal. Ou, autrement dit, sommes-nous capables d’anticiper un peu plus loin que le prochain chiffre économique. La réponse semble malheureusement être NON.

En temps normal et dans un marché normal

Cette situation aurait été qualifiée de dangereuse et les plus négatifs d’entre nous auraient appelé à la fin du bull market, au début de la correction. Sauf que nous ne sommes pas dans un marché normal et ce qui a été ne sera pas…

Ce qui a été extrêmement intéressant, la semaine dernière, fut le comportement des graphiques. L’analyse technique n'a, semble-t-il, jamais aussi bien fonctionné qu’en ce moment. Il y a en tous les cas deux graphiques que l’on pourra qualifier de cas d’école.

Commençons par le S&P500

Après sa forte accélération baissière due aux chiffres du CPI et à cette peur panique de l’inflation, l’indice des plus grosses capitalisations américaines s’est arrêté exactement là où l’on pouvait s’y attendre : La Moyenne Mobile des 50 jours.

Habituellement, les traders se concentrent sur les deux moyennes classiques : 50 et 200

Mais cela ne fonctionne pas toujours. Sauf la semaine dernière.

Le cas d’école a parfaitement fonctionné pour ensuite être confirmé par deux fortes séances de hausse. L’une à cause des Jobless Claims plus faibles et l’autre parce que le prix du bois a baissé deux jours de suite. Et comme le prix du bois est devenu un truc presque aussi obsessionnel que les tweets d’Elon Musk, c’était la meilleure nouvelle pré-week-end que nous puissions avoir.

morningbull semaine 20 -sp&500

Graphique du S&P500 – Source : Tradingview.com

Le graphique suivant, c’est le Nasdaq

Ici, pas de moyenne mobile. Juste une tendance haussière qui vient du mois de septembre et qui pouvait se dessiner presque trop facilement en passant par un point bas en novembre, en mars et actuellement. Ce dernier passant exactement par les 13'000. Les 13'000 n’ont strictement aucune valeur en tant que tel. Mais, psychologiquement et historiquement, les chiffres ronds ont toujours fasciné les traders américains.

Le rebond aura mis plus de temps à se dessiner sur la technologie, puisque nous avions besoin d’une nouvelle « non inflationniste » pour redémarrer. Ce qui n’était pas le cas avec les Jobless Claims (jeudi) mais qui l’était avec la baisse du prix du bois.

En résumé : si vous voulez voir la techno monter

Il faut une bonne nouvelle non-inflationniste. Sinon c’est la catastrophe. Plus on va de l’avant, plus l’on devient binaire et nous oublions l’analytique de base. Ça a de quoi faire peur, mais par moment on a le sentiment que plus nous avons une vision simple, basique et épurée de l’économie, plus il est simple et facile de comprendre le comportement des marchés.

Ce qui rend extrêmement difficile de prédire quoi que ce soit à long terme

Puisque, actuellement, nous sommes concentrés sur les prochaines 60 minutes, qui correspondent déjà à du très long terme pour certains.

morningbull semaine 20 - nasdaq 100

Graphique du Nasdaq 100– Source : Tradingview.com

Elon Musk : Demi-Dieu ou Vil Manipulateur ?

Heureusement, mis à part l’inflation, nous avons un autre souci à gérer : Elon Musk.

Il faut dire que ce dernier nous aura donné du fil à retordre la semaine dernière. Il n’a pas l’air de vouloir lâcher son compte Twitter et, visiblement, son job de CEO de Tesla et de SpaceX, lui laisse suffisamment de temps pour jouer sur les réseaux sociaux. Twitter a coupé le sifflet unilatéralement à Donald Trump, on pourrait se demander si la justice divine et bien-pensante des réseaux sociaux ne pourrait pas se pencher sur le cas de MONSIEUR ELON MUSK.

Pour ceux qui auraient raté le déroulé des opérations

On va revenir brièvement sur le chemin de croix que Musk nous dessine tous les jours avec son petit oiseau bleu :

  • Le 8 février 2021, Elon Musk annonce que Tesla a acheté pour 1.5 milliard de $ en Bitcoin et que, dorénavant, ils accepteront le Bitcoin comme moyen de paiement pour l’achat d’une Tesla.
  • Le 9 février, Elon Musk est définitivement considéré comme un expert en cryptomonnaie et un visionnaire sur le sujet qui, si ça se trouve, est en train de changer le monde.
  • Le 28 avril 2021, Elon Musk annonce que Tesla a vendu 10% de sa position en Bitcoin pour « prouver que c’est liquide et que c’est trop cool de faire du trading quand c’est toi qui manipule le marché ».
  • Le 12 mai 2021, Elon Musk annonce que Tesla n’acceptera plus le Bitcoin pour paiement d’une Tesla (ou de plusieurs). Parce que le Bitcoin est beaucoup trop « ENERGIVORE ». Donc Monsieur Musk, qui est expert en cryptomonnaie diplômé par les marchés depuis le 9 février de cette année, vient de se rendre subitement compte que « miner » du Bitcoin coûte un bras en électricité et que ce n’est pas écologique (contrairement aux batteries des Tesla, qui ELLES, ne polluent pas du tout. Sauf si l’on tient compte de l’extraction du minerai nécessaire à leur fabrication, à l’exportation du minerai avec des bateaux qui tournent au diesel, à la fabrication dans des usines qui tournent au charbon et à la réexportation desdites batteries avec les mêmes bateaux qui tournent au diesel. Mais ça n’est pas le sujet).
  • Le même 12 mai 2021, Elon Musk annonce encore, au cas où nous n’aurions pas compris, que la consommation énergétique du Bitcoin est « complètement folle ».
  • Le 12 mai encore, il annonce que le Dogecoin, c’est trop cool…
  • Le 14 mai, il annonce que le Dogecoin pourrait être accepté comme moyen de paiement pour acheter une Tesla.
  • Hier soir, le 16 mai, Elon Musk a encore laissé entendre que Tesla pourrait avoir vendu ou allait vendre le reste de ses Bitcoins.

Précisons encore que l’ensemble de ces « annonces » ont été faites sur Twitter et qu’elles ont eu une influence dramatique sur les cours du Bitcoin, de Telsa ou encore du Dogecoin.

morningbull semaine 20 - graphique du bitcoin

Graphique du Bitcoin – Source : Tradingview.com

morningbull semaine 20 - graphique tesla

Graphique de Tesla – Source : Tradingview.com

En conclusion de toute cette histoire

On peut vraiment se demander ce que font les autorités. Rien que sur la journée de mercredi dernier Musk a envoyé le Bitcoin à la cave.

  • Au pire moment de la journée, la crypto-vedette perdait 15%.
  • Sans parler de l'Ether qui plongeait de 10%.
  • Sans compter Tesla qui s’est pris 3% dans les dents et qui revient sur son plus bas des 6 derniers mois, pour se poser sur sa moyenne mobile des 200 jours. Moyenne qu’elle a intérêt à tenir.
  • Ou encore des boîtes comme Microstrategy qui plongeait de 10%.
  • Et la liste est encore longue.

Au pire moment de la journée

Celui qui a appelé son dernier fils comme une formule mathématique a persisté et annoncé que la consommation électrique du Bitcoin était complétement « folle ». Juste au cas où on n’avait pas encore compris. Et puis, pour faire bon poids bonne mesure, il a cité le Dogecoin dans un de ses autres tweets et la crypto-joke a repris 30% dans la foulée.

En résumé, si le mec est aussi intelligent qu’on le dit

Il doit faire bien plus de fric en traitant les cryptos sur ses tweets qu’avec sa position personnelle en Tesla.

Ce qui est plutôt surprenant c’est que si vous et moi avions ne serait qu’un demi-pourcent du pouvoir médiatique de Musk et que l’on s’amusait à ce genre de commentaires, en moins de trois minutes nous aurions le SWAT, le FBI, la CIA et le lieutenant Colombo sur le pas de porte de la maison… Mais dans les cas de Musk, les autorités font la sourde oreille, la SEC ne bronche pas. Sans compter qu’une des « grosses actionnaires » de Tesla, Madame Cathie Wood doit l’avoir mauvaise. Car entre ses investissements en Bitcoin et en Tesla, elle doit attendre impatiemment le prochain « conf call » avec Elon Musk qui lui a bien planté le couteau dans le dos.

Tout cela ne fait aucun sens et il y a des conséquences dramatiques sur les marchés

Le fait qu’un CEO avec le statut de star et de Demi-Dieu comme Elon Musk puisse continuer à « tweeter » et à dire tout et n’importe quoi dans les médias ne peut pas et ne doit pas être toléré. Ou alors tout le monde peut faire pareil et les lois ne servent plus à rien. On attend avec impatience la prochaine clownerie du moment, ce qui ne devrait pas tarder.

La semaine à venir

Dans les jours qui nous attendent, en plus des tweets de Monsieur Musk et des cours du bois, nous allons aussi observer attentivement le PIB européen, ainsi que le Trade Balance. Il y aura aussi les minutes du dernier meeting de la FED et le éternels Jobless Claims, sans oublier la réouverture des terrasses en France, le tout avec une météo digne d’un beau mois de novembre.

Du côté des chiffres trimestriels, nous arrivons gentiment à la fin de la saison. Mais il y aura encore les chiffres de tous les grands magasins qui vont encore nous ramener le sujet de l’inflation sur la table.

Je vous souhaite une excellente semaine et on se retrouve mardi prochain, après le week-end de Pentecôte.

Thomas Veillet

Envie d'en savoir plus sur le concept de Dovish 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse

Découvrez d'autres articles de Thomas Veillet

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
vassallo
vassallo
29 jours il y a

Bonjour Thomas et pour rajouter au CV de Elon Musk, ce sont les enfants au Congo qui extraient le cobalt dont il a besoin pour fabriquer ses batteries... Pas belle cette exploitation honteuse ?? Bonne journée. Silvana

Laurie Kayser
Administrateur
28 jours il y a
Reply to  vassallo

Effectivement... tellement problématique...

Stephane Vyapoory
29 jours il y a

Excellent article avec en plus une bonne dose d'humour.
En revanche le graph sur Tesla n'est pas très lisible, j'ai du mal à distinguer précisément le prix correspondant a l'objectif de Michael Burry.

Laurie Kayser
Administrateur
28 jours il y a

Toutes mes excuses, la qualité n'était pas bonne. Nous avons rectifié, merci de nous l'avoir fait remarqué.

patrick bal
patrick bal
28 jours il y a

Bonsoir Monsieur,
Nous apprécions beaucoup et sommes tous curieux de vos commentaires.
Comme beaucoup je pense, mes investissements sont faits pour le long terme et je me demande si toutes les péripéties affectant également nombre de pays, les choses n'auront pas tendance à se rééquilibrer au fil du temps. L'inconnue me semble être le comportement de la Chine que je vois bien gagner beaucoup de temps pour passer leader économique de la planète, grâce à l'enfilade d'imbécillités des uns et des autres en occident. J'aimerais seulement être rassuré sur l'idée selon laquelle la tech ne pourra pas se retrouver à la traîne en fin de compte. Et sur le retour du dollar dans les 5 ans à une valeur plus proche de ce qu'elle devrait être (face à l'€ par exemple !)
Il est aussi désolant, pour parler écologie, de constater le strident silence des thuriféraires de cette hyper jeune experte en écologie scandinave, concernant la priorité que personne ne donne à l'organisation de taxes sur la colossale pollution des énormes porte containers et tankers. C'est un peu comme les traitements du covid, les soi-disant journalistes et gens de plateaux TV n'en parlent pas. Cela évite de mettre le business en danger.
désolé du mélange mais tout semble être fait du même bois.
Respectueusement
P. Bal

Laurie Kayser
Administrateur
28 jours il y a
Reply to  patrick bal

Bonjour, Merci pour votre message, fort complet et intéressant.
Les experts dans tous les domaines s'accordent sur un point : une bulle est là. La question maintenant est de savoir quand et comment elle va éclater. Cela peut passer par un rééquilibrage, le scénario plaisant. Est-ce que la tech va se retrouver à la traine ? Elle est pas définition le chef de file de l'innovation... Par contre, va-t-elle souffrir ? Et comment ? Malheureusement, personne n'a de boule de cristal pour prévoir les marchés de manière précise. Mais fort heureusement, nous pouvons nous reposer sur les recherches et les analyses de Jeff Brown pour nous aider à appréhender la situation.

Cattin
Cattin
28 jours il y a

Ça fait un moment que je suis les écrits de Monsieur Thomas Veillet et il ne m’a jamais déçu !
Tout ce qu’il a écrit jusqu’à maintenant est très intelligent réfléchi et concret !
Merci à lui

Laurie Kayser
Administrateur
27 jours il y a
Reply to  Cattin

Et merci à vous de nous lire !

Fabienne Moreau
Fabienne Moreau
27 jours il y a

Comment est il possible que la SEC ne réagisse pas à ces manipulations de trader quant au bitcoin afin de le faire chuter, (peut être en racheter à la baisse ??) et de valoriser le dodgecoin, qui est du pareil au même ?? Merci pour vos articles très pointus mais, hélas, qui nous laissent dans l'expectative quant à l'évolution de la bourse..

Laurie Kayser
Administrateur
27 jours il y a

Alallaa...croyez bien que nous nous en sommes là aussi : dans l'expectative ! Heureusement, les experts Thomas Veillet, Clément Bourdy et Teeka Tiwari nous accompagnent. Ils nous aident à comprendre les mécanismes profonds et à mieux appréhender (à être préparé?) pour ce qui suit. N'hésitez pas à les suivre, leurs conseils et recommandations sont précieux.

CROIX
CROIX
27 jours il y a

Toujours un plaisir de vous lire
Merci

Laurie Kayser
Administrateur
27 jours il y a
Reply to  CROIX

Toujours un plaisir de recevoir vos commentaires ! Merci

Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
envelopecross-circle
12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x