Les Investisseurs logo

Morningbull semaine 19 : Une petite thérapie semble de bon aloi…

Morningbull semaine 19 : Le bon sens et la logique ont disparu, on marche sur la tête et la vision des investisseurs se fait de plus en plus courte.
mai 10, 2021
thomas-veillet-300x300-1

Morningbull semaine 19 : Une petite thérapie semble de bon aloi…

On ne va pas se mentir, le marché ne va pas bien. Ne va pas bien mentalement. Si les marchés financiers étaient un être humain, on pourrait dire qu’il est au bord du « burn-out » et que ça ne lui ferait pas de mal d’aller voir un psy, histoire de parler de ce qui se passe, de ce qui va et de ce qui ne va pas.

Pourtant, lorsque l’on regarde les performances de la semaine, ainsi que les graphiques, on a l’impression que ça ne va pas trop mal. Voir même que ça va très bien.

On a eu quelques accès de faiblesse, mais pas de quoi appeler les urgences

Un peu de repos, boire beaucoup d’eau et tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement. Mais c’est le problème avec les maladies psychiatriques : elles sont insidieuses, fourbes, invisibles parfois. Et pourtant, elles finissent par frapper au moment où on l’attend le moins, au moment où l’on pense avoir trouvé la solution et que tout va bien.

morningbull semaine 19 1

Performance des marchés de la semaine– Source : Investing.com

Comme vous pouvez le voir ci-dessus tout est dans le vert, mis à part la Chine et Hong Kong qui continuent de souffrir d’un certain déficit d’image. On notera que seul le Nasdaq terminait sa semaine dans les chiffres rouges. Encore une fois, nous avons pu constater que, malgré les excellents résultats annoncés ces derniers temps, la technologie ne fait plus recette. Les angoisses des investisseurs se reportent sur des achats de titres « défensifs », des « values » comme on dit là-bas. Alors que plus personne ne semble enclin à vouloir acheter des titres qui font des résultats fantastiques. Sous prétexte « qu’on savait, mais qu’on avait pas osé le dire » ou alors en se disant que « oui, mais le trimestre prochain ça ne sera pas facile à faire si bien, parce que selon les experts, « ça va se compliquer ».

Etat des lieux

Alors oui, bien sûr, les « experts » ont toujours raison. Et quand ils se trompent, il faut se rappeler que « justement, ils ont toujours raison et que c’est peut-être (même sûrement) le marché qui se trompe ».

Je voudrais rappeler, pour mémoire, que les « experts » en finance ont tous des postes très élevés dans le monde financier. Et que quand ils disent quelque chose, ils ont une armée de vendeurs qui prennent leurs téléphones, leurs emails, leurs « chats » et leurs groupes WhatsApp pour dire à leurs clients, sur le ton de la confidence, que « LEUR EXPERT A DIT QUE » ou que « LEUR EXPERT PENSE QUE »…

Après, le gros avantage, c’est que personne ne tient le cahier du lait pour savoir si ces mecs-là ont raison de temps en temps

Personne ne leur demande leur « performance au cours des années ». Et heureusement, sinon il n’y aurait plus d’experts.

Le monde de la finance est un jeu auquel vous avez statistiquement raison une fois sur deux. Pour gagner, il faut apprendre à reconnaître ses erreurs plus tôt et à conserver ses positions gagnantes le plus longtemps possible. Point final.

En revanche, jamais mais alors jamais personne dans ce métier ne pourra se targuer d’avoir raison tout le temps. Le dernier qui a eu raison tout le temps s’appelait Bernie Madoff et il vient de mourir en prison.

morningbull semaine 19

À ce propos, je voudrais vous raconter une anecdote qui m’est arrivée il y a quelques années

Une anecdote qui résume un peu ce monde de certitudes dans lequel on essaye de nous faire croire que l’on vit.

Il y a quelques années, je travaillais à Genève dans une grande banque suisse. Pas celle qui s’est faite démonter par Archegos, l’autre. Nous étions à l’aube de la crise des Subprimes. Les premiers signes annonciateurs de la seconde crise de ce début de siècle commençaient à se montrer.

En ce temps-là, dans cette banque, il y avait une bande de génies qui étaient basés à Zürich

Ils prenaient les décisions d’investissement de toute la banque, ils inventaient des produits financiers pour toute la banque. Des produits financiers qui étaient censés rapporter un peu d’argent aux clients et beaucoup de commissions à la banque.

Les génies qui habitaient Zürich étaient très fiers d’eux. Ils étaient beaux, forts et intelligents et ils parlaient anglais avec un bel accent suisse-allemand. Ils avaient l’air très sérieux et ne laissaient pas le doute s’immiscer dans l’esprit de leur auditoire quand ils expliquaient un produit financier. À la fin de chaque présentation, il était clair qu’ils savaient mieux que nous, qu’ils avaient toujours raison et que les marchés financiers n’étaient qu’une promenade de santé pour eux.

Un jour, l’un d’entre eux eut une idée de génie

Ne vous méprenez pas, ils avaient des idées de génie tous les jours. Mais des fois, il y avait des idées qui étaient encore meilleures que les autres. Le génie en question, dont je tairai le nom par respect, et aussi parce que j’ai oublié son nom tellement ce type était imbu de sa personne, arrogant et prétentieux, en résumé : un gros con – donc le génie en question s’est dit que s’il inventait un fonds qui gagnait de l’argent à tous les coups et qui ne perdait jamais, on pourrait en bourrer les portefeuilles de tous les clients de la banque et prendre des montagnes de commissions exorbitantes, en expliquant aux clients que ceci était une révolution.

Ils ont donc inventé « le fonds qui ne perd jamais d’argent »

Mais comme ce n’est pas très vendeur comme nom, ils ont trouvé mieux et ils ont inventé « L’Absolute Returns »…

En résumé, un fonds bourré de produits structurés dans tous les sens, une usine à gaz en termes d’opérations qui rendait pratiquement impossible la compréhension de la structure. Ne manquait plus que des bons vendeurs pour expliquer aux clients que c’était « trop génial » comme produit et que s’il n’en mettait pas dans son portefeuille, il n’était qu’un imbécile qui n’avait rien compris. La banque elle-même avait trouvé ça tellement formidable qu’elle avait intégré la vente de ce fonds génial dans les objectifs de ses gérants, de ses vendeurs, de ses « conseillers à la clientèle » ou peu importe ce qu’était leur qualificatif en ce temps-là…

Ainsi fut fait

Tout le monde n’avait plus qu’un mot à la bouche « le fonds Absolute Returns ». Puis la crise des Subprimes s’est aggravée. Les produits qui étaient adossés à de la daube ont commencé à exploser dans tous les sens. Et, ce qui devait arriver arriva… le Fonds qui ne devait jamais perdre d’argent a commencé à en perdre beaucoup.

Et de plus en plus. Les performances sont entrées en terrain négatif, un peu, puis plus de 10%, puis 15… Les clients ont commencé à se poser des questions : « ne leur avait-on pas expliqué que ce produit ne devait JAMAIS perdre ? »… On a donc décidé d’organiser d'immenses meetings en Suisse pour que le gérant du fonds vienne expliquer ce qui se passait. Pour que les « Conseillers » puissent éteindre l’incendie auprès de leurs clients.

J’ai assisté à un de ces meetings

Une salle de conférence bondée de banquiers avec un gérant avec un égo surdimensionné sur scène et un micro. Le « gros con » en question a parlé pendant près d’une heure pour expliquer sa stratégie à une audience de vendeurs ou de conseillers qui ne comprenaient pas le moindre des slides de sa présentation Powerpoint. À la fin, PERSONNE n’a osé poser une question. Soit parce qu’ils n’avaient rien compris et qu’ils avaient honte, soit parce que le type qui parlait devant eux avait vraiment du talent pour faire croire qu’il savait ce qu’il faisait.

J’ai cependant eu l’outrecuidance de lui demander ce que l’on devait expliquer aux clients

Comment devait-on faire pour qu’ils comprennent qu’on leur avait vendu un produit qui ne devait jamais perdre et qui en était à 20% de pertes … ?

Le gros con m’a regardé, puis il a regardé l’assistance et il a dit avec un magnifique accent suisse-allemand et une grammaire parfaite :

« Vous savez Monsieur, nous avons vérifié tous nos calculs, refait toutes nos projections et nos analyses pour en arriver à la conclusion que NOUS AVONS raison et que le marché a tort. Et le jour où le marché se rendra compte de son erreur, nos clients récupéreront leur capital. »

Que voulez-vous répondre à cela ?

Moi qui avait été éduqué financièrement par des vieux traders qui me disaient : « Tu sais Thomas, le marché a toujours raison ». Voici qu’après plus de 15 ans de carrière, il y a un type qui vient m’expliquer que le marché a tort !

L’épilogue

Quelques années après, le fonds a été dissous et on n’a plus entendu parler du gérant qui savait mieux que le marché et jamais les clients n’ont revu l’argent perdu dans cette stratégie géniale.

Vous devez vous demander pourquoi je vous ai raconté cette histoire

Plutôt que de revenir sur ce qui s’est passé la semaine dernière ? Si j’ai fait ça, c’est pour mettre en perspective ce que nous vivons en ce moment.

Actuellement, les chiffres trimestriels sont bons

Mais ils ne sont pas reconnus comme tels parce que les experts sont déçus. Parce qu’ils pensaient que ça serait mieux que leurs propres attentes. Mais plus que « ça », ils auraient donc espéré qu’ils aient pu être plus faux qu’ils ne l’étaient déjà. Ils reconnaissent donc qu’ils sont mauvais. Mais ils sont moins mauvais que ce qu’ils pensaient et ça les déçoit. Cependant, ces aveux d’échecs et d’incompétences ne suffisent pas pour qu’ils la ferment une fois pour toute. NON ! Ils se sentent encore obligés de dire « que ça ne va pas être facile de faire aussi bien le trimestre prochain ». Et comme ils ont une armée de vendeurs de savonnettes qui travaillent avec eux et qui font passer le message : les bons chiffres se transforment en chiffres moyens et en craintes sur l’avenir. Et ça déclenche des prises de profits.

C’est un peu ce qui se passe en ce moment

Et puis comme on est si bon au sujet des résultats trimestriels, il serait intéressant de s’intéresser à l’économie. Oui, parce que vendredi dernier, il y avait les chiffres des NON FARM PAYROLLS aux USA. Là encore, les analystes se sont penchés sur le Sujet et sont partis du principe que :

  • L’économie repart à fond à cause des vaccins.
  • La réouverture totale de l’ensemble des USA devrait générer croissance et emploi.
  • Sleepy Joe avait annoncé qu’il voulait créer plein de jobs.
  • Les chiffres des Jobless Claims allaient de mieux en mieux, les demandes d’allocations chômage diminuaient sans cesse.
  • Et donc, on devait forcément voir une explosion des créations d’emplois.
  • On a donc pris les paris et annoncé un « consensus » de 978'000 créations d’emplois pour le mois d’avril 2021.

morningbull semaine 19 2

Graphique du S&P500 – Source : Tradingview.com

Dans l’attente de ces chiffres

On entendait parler du fait qu’ils pourraient être tellement forts qu’on envisageait même plus d’un million. Certains pariaient même sur 1.5 millions et craignaient que la FED ne soit obligée de monter les taux pour empêcher une inflation galopante. En gros, vendredi on s’attendait à un carton au niveau des créations d’emplois. Et on se demandait même si TROP de création pourrait tuer le marché et à partir de combien de jobs le S&P500 allait s’effondrer parce que la nouvelle aurait été trop inflationniste.

Vendredi à 14h30, les chiffres sont sortis à 266'000 nouveaux jobs créés

Du coup, fondamentalement, c’est une catastrophe. Ça veut dire que ça ne fonctionne pas aussi bien que veulent bien le dire les autorités et que la reprise économique n’est pas vraiment la même pour tout le monde. Mais vu l’état psychologique du marché qui est complètement à la ramasse, la réaction a été toute autre.

Les marchés ont explosé à la hausse pour permettre au S&P500 de terminer au plus haut de tous les temps parce que je cite :

« De mauvais chiffres de l’emploi signifient que le risque de surchauffe inflationniste et donc de hausse des taux s’éloigne et que c’est donc positif pour les marchés ».

Ce marché est donc officiellement débile et câblé à l’envers

Dorénavant, de mauvaises nouvelles sont bonnes pour les marchés parce qu’il n’y pas de risque d’inflation et que les taux vont rester bas. Et de bonnes nouvelles sont mauvaises parce que trop risquées pour les marchés, ce qui nous pousse à prendre les profits.

Au casino, on dirait « Rien ne va plus, faites vos jeux »

En conclusion, ce marché m’inquiète. Le bon sens et la logique ont totalement disparu, on marche sur la tête et la vision des investisseurs se fait de plus en plus courte. Et puis les « experts » sont de plus en plus faux, de plus en plus déconnectés de la réalité et, paradoxalement de plus en plus arrogants et sûrs d’eux.

Je vous l’ai prouvé plus haut. Quand un expert pense que le marché a tort et qu’il a raison, c’est le début de la fin et de la folie. Et puis, pour terminer, il y a quelques jours j’ai rencontré un coiffeur qui a cessé son métier de coiffeur pour devenir « trader » indépendant. Parce que je cite : « Il y a du pognon à se faire tellement facilement ».

Je vous souhaite une très belle semaine et on se retrouve lundi prochain.

Envie d'en savoir plus sur la crise des Subprimes 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse

Découvrez d'autres articles de Thomas Veillet

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Réjean Labbé
Réjean Labbé
1 mois il y a

Je me pose la question suivante Vous nous parlez des experts et vous incluez 2 messages publicitaires sur les cryptos et sur les technos Est-ce un message qu'il ne faut pas tout croire que les rendements (suggérés) ne sont pas certain ????
Réjean

Laurie Kayser
Administrateur
1 mois il y a
Reply to  Réjean Labbé

Bonjour ! Très bonne question, merci. Concernant les publicités : Alors nous faisons la promotion de nos autres publications auprès de vous, qui pourriez être intéressé étant donné que vous êtes sensible à notre contenu....Tout simplement. Et cela n'a rien à voir avec les rendements attendus. Nous portons une attention extrême à notre éthique de travail et à ne pas faire de promesse fallacieuse, donc non. Nos experts sont de confiance, nous croyons à 100% en leur travail. Mais il faut rester conscient qu'investir reste malgré tout prendre un risque.

Rulhe
Rulhe
1 mois il y a

Et donc, faut il garder ou vendre?

Laurie Kayser
Administrateur
1 mois il y a
Reply to  Rulhe

Cela dépend, de votre situation, de quelle entreprise, de quel secteur et de plusieurs autres facteurs. Si vous souhaitez un accompagnement plus proche pour investir, Thomas Veillet propose Morningbull Plus. Vous avez dans cette publication des conseils concrets pour gérer votre portefeuille, donnés par Thomas en personne. Vous avez des conseils et un accompagnement au plus près, avec un accès en tout temps à son portefeuille. Et 1 fois par semaine, il répond à quelques questions posées par les membres.

Hervé Soupiron-Michel
Hervé Soupiron-Michel
1 mois il y a

Bonjour Thomas,
Toujours autant de plaisir a vous lire ! J’aime votre humour et votre détachement, votre recul face à ce monde de la finance que j’explore depuis le premier Janvier, date à laquelle j’ai commencé à m’intéresser à la Bourse à 70 ans !
Ce monde financier m’apparaît comme une bande dessinée : il est le parfait reflet de la psychologie humaine. Au début du confinement l’année dernière, je me suis dit qu’ils auraient dû confiner les Bourses. Car c’est bien la psychologie humaine qui est le pire des virus sur cette Terre...et il n’y aura jamais de vaccins pour soigner ça !
Je suis la Bourse sur Investing.com et je trade sur Qtrade. Je viens de m’inscrire à votre programme Revenu Crypto et j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir que derrière tous les rigolos qui se donnent du plaisir egotique il y a des gens sensés avec de l’expérience qui font avancer les choses et fabriquent l’avenir. Vous êtes une belle équipe !
MERCI !
Hervé

Laurie Kayser
Administrateur
1 mois il y a

Oh Merci ! Trop sympa de lire votre commentaire. Malheureusement, Thomas ne lit pas les commentaires ici. Thomas est l'expert et nous sommes une équipe pour éditer. J'aime aussi beaucoup ses billets. Autant frais et acides que pertinents et perspicaces. Nous travaillons dur sur Revenu Crypto alors heureuse qu'il vous plaise. C'est parti pour une longue carrière d'investisseur !! Félicitations pour ce grand pas !

Guillaume
Guillaume
1 mois il y a

Bonjour,
"L'expert" qui dit que le marché a tort et qu'il a raison, ce ne serait pas vous aujourd'hui 😉 ?

Laurie Kayser
Administrateur
1 mois il y a
Reply to  Guillaume

Et si : Le marché a raison et les experts qui savent se remettre en question et adapter leurs positions ont aussi raison ? ^^

Arnaud Lammens
Arnaud Lammens
1 mois il y a

Bonjour,
Merci beaucoup pour vos commentaires parfois très terre à terre, voire cyniques, mais néanmoins pertinents.
Je suis un très petit investisseur avec peu d'expérience, mais je partage néanmoins vos inquiétudes et votre perplexité sur le marché au vu des nombreuses contradictions qui semblent apparaître par rapport aux réalités observées dans la vie de tous les jours, et à l'actualité.
Bien que je comprenne que le marché ait son propre raisonnement, l'économie réelle me semble centrale à la santé boursière.
Vos commentaires ont l'avantage de confirmer un avis de prudence lorsque l'optimisme excessif (l'euphorie ?!) semble l'emporter et amène à douter de nos impressions.
Lorsqu'on est avec des moyens limités en terme de capacités d'investissement, on peut moins se permettre de prendre des risques inconsidérés ou se laisser emporter par une vague d'enthousiasme excessif.
Merci de partager vos impressions et votre expérience.
Cordialement

Laurie Kayser
Administrateur
1 mois il y a
Reply to  Arnaud Lammens

Bonjour, Vous avez tout à fait raison. Merci à vous, pour votre retour ! On adore recevoir vos commentaires et vos impressions. Si vous faites partie des investisseurs prudents et circonspects devant l'euphorie actuelle, n'hésitez pas à suivre Clément Bourdy, L'Investisseur de Crise. C'est un investisseur qui a cette vision et qui partage des conseils très pertinents et très intéressants. Vous pourrez le découvrir dans sa Newsletter gratuite L'Investisseur de Crise.

jean yves
jean yves
1 mois il y a

Ce marché est donc officiellement débile et câblé à l’envers : très belle analyse de T VEILLET que je partage complétement .

Laurie Kayser
Administrateur
1 mois il y a
Reply to  jean yves

Je crois qu'on a tous apprécié à sa juste valeur cette remarque si bien placée ^^ !!

Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
envelopecross-circle
12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x