Les Investisseurs logo

Morningbull semaine 10 : on en a vu de toutes les couleurs

Morningbull semaine 10 : le Bitcoin en valeur refuge, la tech qui n'arrête pas de monter et l'hyper spéculation toujours présente.
mars 8, 2021
thomas-veillet-300x300-1

Morningbull semaine 10 : en voir de toutes les couleurs

Après une semaine aux portes de l’enfer, on a finalement tourné la veste. L’inflation et le rendement du 10 ans qui explose ne sont finalement plus un problème.

Cette semaine qui vient de se terminer nous en aura fait voir de toutes les couleurs. Il y a 7 jours, j’écrivais toutes les craintes que j’avais par rapport à une économie qui semblait avoir de la peine à repartir. Et cette obsession que le marché avait vis-à-vis de l’inflation qui pourrait ou qui pouvait éventuellement arriver.

Un jour. Ou pas.

Du lundi au jeudi nous aurons donc été clairement bercés par cette thématique et les craintes de voir les rendements grimper en direction des 2% nous aura causé bien des soucis et des insomnies.

morningbull semaine 10 2

morningbull semaine 10

Les intervenants liquident leurs obligations

Les données sont, à mon sens, un peu faussées car ce n’est pas la représentation directe d’échanges boursiers qui ont eu lieu. Mais plutôt la résultante du fait que les intervenants liquident toutes leurs obligations – puisque plus on vend une obligation, plus le taux monte. Il n’est donc pas évident d’en tirer une conclusion directe en regardant le graphique.
Toujours est-il que dans le cas présent, si l’on devait spontanément tirer une conclusion en observant le chart au premier coup d’œil ; force est de constater que le premier objectif qui saute aux yeux est les 1.97%. Si ensuite, nous partons du principe que la hausse du rendement N’EST PAS l’inflation en elle-même, mais plutôt un signal comme quoi cette dernière arrive. On peut s’inquiéter.

C’est là que le problème se situe

D’un côté le marché s’angoisse de voir arriver l’inflation – l’inflation n’étant pas bonne pour les actions et encore moins pour les actions technologiques – on l’a vu la semaine dernière – mais en plus, on craint que pour freiner l’inflation, Powell n’aura pas d’autre choix que de monter les taux. Une hausse des taux n’étant pas bonne pour les actions non plus, et encore une fois : pas bonne pour la tech surtout.

La crainte d'une hausse des taux

Mais en plus de ça, il y aussi la crainte qu’une hausse des taux trop forte et trop rapide, pourrait avoir pour conséquence de freiner l’économie qui commence à peine à redémarrer, si l’on en croit les derniers chiffres économiques. Si vous ajoutez à cela le fait que Wall Street a déjà anticipé ce rebond depuis plus d’un an avec des performances indicielles purement stratosphériques, on pouvait comprendre la crainte qui pesait dans les esprits en début de semaine dernière. Sans compter que le Nasdaq dessinait un magnifique Head & Shoulders qui pouvait nous emmener directement à 11'600 – comme on le voit sur le graphique ci-dessous :

morningbull semaine 10 3

Le rebond spectaculaire de vendredi dernier a permis de soulager le stress de certains investisseurs, mais rien n’est encore gagné.

Il est intéressant de noter la vitesse à laquelle le marché a tourné la veste vendredi – passant de « l’inflation va tous nous avoir » à « vu que l’emploi cartonne, tout va bien se passer ».

En effet, les chiffres des non-farm payrolls de vendredi dernier n’étaient pas mauvais, voici ce que l’on peut en dire :

La reprise du marché du travail américain s'est accélérée en février, avec la diminution rapide du nombre de cas quotidiens de COVID-19 et l'amélioration du rythme des vaccinations. Les entreprises ont créé (en théorie) 379 000 emplois le mois dernier. Les économistes qui avaient été sondés auparavant tablaient sur 200'000 créations d’emploi. Encore une fois, on peut saluer leur exactitude et leurs hautes compétences au chapitre « prévision » et se dire qu’en tirant des chiffres au hasard, on aurait été tout aussi efficace.

Oublie de comptabilisation

Cette augmentation fait suite à une révision des chiffres de janvier où on aurait « oublié de comptabiliser » de 166 000 personnes ou plutôt 166'000 emplois. Cela fait maintenant deux mois de suite que le marché de l’emploi est en croissance après s’être contracté suite à l’explosion des cas de COVID-19. Du coup, le taux de chômage américain est passé de 6,3 % à 6,2 %, selon le rapport du gouvernement. On peut se poser des questions, sachant le nombre de personnes qui ont perdu leur job depuis mars dernier (on parle de 40 millions) et trouver que la photo est un peu trop « jolie », mais elle semble satisfaire les investisseurs qui ont une confiance aveugle en ces données.

En effet

Ce n’est pas comme s’ils nous avaient déjà menti et s’ils s’étaient déjà plantés par le passé. Notons tout de même que le taux de chômage qui comprend les travailleurs marginaux et ceux qui travaillent à temps partiel pour des raisons économiques - est resté à 11,1 %. Ce qui est soudainement moins drôle, mais celui-ci ; on en parle beaucoup moins.

La « BIG PICTURE »

Les données sur les demandes d'allocations de chômage et les rapports sur les salaires privés donnent quelques détails sur la façon dont le marché du travail s'est comporté en février. Mais le communiqué du gouvernement brosse le tableau le plus clair à ce jour de la façon dont la pandémie a affecté les travailleurs et les chômeurs.

Environ 13,3 millions d'Américains ont cité la pandémie comme la principale raison pour laquelle leur employeur a cessé ses activités. Le nombre de personnes ayant déclaré que COVID-19 était la principale raison pour laquelle elles n'ont pas cherché d'emploi est passé de 4,7 millions à 4,2 millions. Environ 22,7 % des Américains ont déclaré avoir fait du télétravail à cause de la crise sanitaire. Ce chiffre est à comparer aux 23,2 % de janvier.

Perte d'emploi

Environ 2,2 millions d'Américains ont déclaré que leur perte d'emploi était temporaire, contre 2,7 millions le mois précédent. Le nombre de licenciements temporaires a culminé à 18 millions en avril, et bien que la somme ait considérablement diminué, elle reste bien au-dessus des niveaux observés avant la pandémie.

morningbull semaine 10 4

Une valse à deux temps

Ces chiffres qui ont été publiés vendredi montrent donc un retour en forme de l’économie – soi-disant – c’est en tous les cas ce que le marché à entendu dans le creux de son oreille en fin de semaine dernière. Nous sommes donc dans une espèce de valse à deux temps dans laquelle nous sommes en train de chercher une direction à prendre. Au début de la semaine nous avons vécu des sell-offs assez intenses qui laissaient à penser que « cette fois » ça pouvait casser à la baisse, mais la journée de rebond spectaculaire de vendredi a plongé la cohorte des Bears dans le scepticisme le plus total.

Graphique du S&P 500

D’ailleurs, en observant le graphique du S&P500 ou peut comprendre d’où proviennent ces doutes et autres hésitations :

Jeudi dernier la tendance haussière d’une année en arrière casse à la baisse, laissant à penser que les choses allaient se compliquer, la théorie de l’inflation pesant sur le moral des investisseurs.
Vendredi dernier les chiffres de l’emploi balayaient ces craintes parce que finalement l’économie allait trop bien et tout le monde retrouvait optimisme et sourire à l’entame du week-end, espérant le meilleur pour la semaine qui nous attend dès aujourd’hui.

Bullishs

L’optimisme est donc de mise et les plus bullishs sont déjà en train de dire que le potentiel de rebond de la tech est au-delà des 30% à partir de maintenant. Au cas où vous auriez un doute, notre capacité de passer du rire aux larmes et des larmes au rire est absolument phénoménale.

Le récent déclin des valeurs technologiques a créé une "opportunité d'achat massive" car un autre bond de 30% dans le secteur est possible au cours des 12 à 18 prochains mois, selon les analystes de Wedbush Securities.

Le rapport de Dan Ives

Dans un rapport publié en fin de semaine, Dan Ives, analyste chez Wedbush, a déclaré qu'il pensait que la vente actuelle des actions technologiques était allée trop loin.

"Selon nous, cette vente est bien trop importante compte tenu des 2 000 milliards de dollars de dépenses de transformation numérique qui se profilent à l'horizon et de la vague massive de fusions et d'acquisitions qui devrait se produire dans le secteur technologique au cours des prochaines années", a déclaré Dan Ives. Pour ceux qui l’ignorent, Dan Ives est un des analystes les plus écouté du moment – un analyste qui avait poussé Tesla massivement dans sa récente hausse.

Conclusion

Que dire de ce Morningbull semaine 10 ...

Après une semaine compliquée, lorsque l’on survole la presse du week-end, tout semble revenu à la normale. Le Bitcoin est toujours une valeur refuge, la tech ne s’arrêtera plus jamais de monter, l’hyper spéculation est toujours bien présente, puisque GameStop vaut plus de 10 milliards de dollars alors qu’elle ne gagne pas un centime et que les excités de Wallstreetbets continuent à argumenter avec des théories fumeuses basées sur des principes optionnels et du short-squeeze qui ressemblent plus à de la manipulation qu’à autre chose. Mais peu importe, tout semble revenu à la normale – et cela donne l’impression que les chiffres de l’emploi ont effacé la crainte d’un retour de l’inflation. En tous cas jusque-là.

Pourvu que ça dure.

La stabilité de l’Europe est impressionnante

Il faudra aussi noter que pendant que les USA sont pleins de doutes et que leur semaine aura été plus ou moins hectique, l’Europe, avec la France et l’Allemagne, s’en sortent plutôt bien et continuent de surfer sur la vague du stimulus américain et des espoirs de reprise économique. Surtout depuis que le gouvernement français a eu une nouvelle idée de génie pour juguler la pandémie : Le confinement du week-end.

Utile ?

Encore un truc qui ne sert à rien, mais qui permet aux gens de ne pas profiter de leur week-end, mais de bien profiter de leur semaine de travail – remettant au goût du jour le proverbe métro-boulot-dodo, qui n’a jamais été aussi vrai.

Toujours est-il que les bourses européennes ne se sont jamais aussi bien comportées que cette semaine face à un marché américain qui semblait au plus mal. Jusqu’à vendredi en tous les cas.

morningbull semaine 10 5

La semaine à venir

Niveau chiffres économiques, la semaine à venir sera calme. Nous aurons la BCE qui communiquera sur les taux dès jeudi et pour le reste, ça sera plutôt calme. Le Bitcoin est repassé au-dessus des 50'000$ et on devrait à nouveau s’emballer dans les jours qui viennent puisque tout le monde est super-chaud-bouillant sur le sujet et que ceux qui ne veulent pas en acheter sont officiellement considérés comme des arriérés mentaux.

Pour le reste

Il faudra aussi surveiller le pétrole qui semble ne plus vouloir s’arrêter depuis que l’on sait que l’OPEP ne compte pas rouvrir le robinet de sitôt. Le baril semble se diriger résolument vers sa prochaine résistance, résistance qui se trouve autour des 75$. Mais dites-vous bien que si on y arrive – ça va aussi aider à parler d’inflation.

Excellente semaine à tous.

Envie d'en savoir plus sur le pétrole 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse
Offres spéciales :
Les Investisseurs logo

Intéressé par l'actualité financière ?
Envie de vous abonner a des publications financières GRATUITES ?
Choisissez les publications GRATUITES 
faites pour
 VOUS !
Les Publications Gratuites
Offre Morningbull Plus

Découvrez d'autres articles de Thomas Veillet

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Marcel Desmarais
Marcel Desmarais
1 mois il y a

Ayant mis tout ce contenu dans la marmite avec un feu d'intensité à high ou même éteint ça va renverser de toute façon à cause de la fermentation et non du bouillonnage le seul ingrédient qui retarde le renversement c'est un produit qui fait que la masse des investisseurs s'intégrant sur le marché amènera la fermentation à son maximun car l'argent doit un jour ou l'autre retourner dans le haut de la pyramide. D'ailleurs l'électronique n'est t-elle pas la cause à meilleur coût à faire des changements de plus en plus radical et à la discrétion des investisseurs la pèche sera très bonne encore une fois et on ne sait pas quand la chaloupe sera mise à l'eau pour faire la pèche miraculeuse en vidant le lac durant ce temps la nourriture prend le large afin de solliciter à consommer sans réfléchir afin d'empêcher de voir ce qui se trame à la surface puis après certain oiseau ré-ensemencera le lac afin de remplir le frigo qui est en sorte le lac pour en faire une prochaine pêche miraculeuse et la vie continue...........

Jean DEHON
Jean DEHON
1 mois il y a

Un peu de ponctuation faciliterait la compréhension de ce texte de "longue haleine".....
Dommage !

boccon stéphane
boccon stéphane
1 mois il y a

merci de parler du pétrole a la fin ,je suis loin d'etre un pro mais pour moi c'est un signe

Vloeberghs
Vloeberghs
1 mois il y a

Très bon article. Je suis d’accord avec vous.
Vos analyses me semblent toujours pertinentes et je vous remercie.

Lamerat Christophe
Lamerat Christophe
1 mois il y a

Moi je le trouve extra à Mr Veillet, je ne suis pas investisseur en bourse mais je reste abonné à Morningbull pour sa finesse d'esprit et son écriture. Je suis à fonds dans les cryptos qui ne sont pas sa tasse de thé mais je ne retiens que le positif de chaque individu. Si Mr Veillet, peut être que vous serez là encore dans 50 ans puisque l'humour agit comme un bain de jouvence. Allez Mr Veillet, faites nous d'aussi bonnes analyses mais sur les cryptos. Chapeau bas.

Jean DEHON
Jean DEHON
1 mois il y a

Bonjour,
Serait-il possible d'écourter vos lignes de texte pour qu'elles ne sortent plus de l'écran à droite ?
Si on "dézoome" le texte est infiniment petit.
La remarque est valable aussi pour les mails de Jeff.....

Merci

Bob
Bob
1 mois il y a

Super vos articles !
Mais pour l'investisseur lambda que je suis , quelques conseils vraiment pratiques dans les conclusions seraient hautement appréciés !
Qielle attitude moyennement conservatrice adopter ?
Merci d'envisager la chose.
Bob

envelopecross-circle
7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram