Les Investisseurs logo

Les investissements privés sont déversés dans les entreprises en phase de démarrage...

Au rythme actuel les investissements privés pourraient atteindre 460 milliards de dollars d'ici la fin de l'année. Le précédent record date de 2018.
mars 23, 2021
jeff brown

Je n'ai jamais vu les investissements privés aller aussi vite

Nous commencerons aujourd'hui par un aperçu de l'incroyable activité qui se déroule dans le domaine du capital-risque (CR). Les sociétés de capital-risque déversent des niveaux records d'investissement dans les entreprises en phase de démarrage.

En réalité, le montant qui a déjà été injecté dans les entreprises privées cette année est presque égal aux investissements en capital-risque de toute l'année 2013 et le mois de mars n'est même pas encore terminé.

En l'état actuel des choses, l'investissement en capital-risque est en passe d'atteindre 460 milliards de dollars pour l'année. Cela oblitérerait le précédent record établi en 2018 de près de 40 %. Jetez-y un coup d'œil :

Les investissements privés sont partis pour exploser le record en 2021

Un report de 2020

Une grande partie de ce que nous voyons en ce moment est un report de l'année dernière. L'année 2020 aurait probablement été une année record pour les investissements en capital-risque s'il n'y avait pas eu la pandémie de COVID-19.

Mais les investissements privés se sont arrêtés net au deuxième trimestre de l'année dernière, les investisseurs essayant de comprendre ce qui se passait.

Qui plus est, près de 2 000 milliards de dollars sont actuellement sur la touche. Il s'agit de fonds institutionnels provenant de fonds de pension, de fonds de dotation et de family offices qui n'attendent que d'être déployés. Une grande partie de cet argent se retrouvera dans des entreprises en phase de démarrage par le biais de cycles de financement par capital-risque.

Conséquences, les investissements privés progressent plus rapidement que jamais. En tant que Business Angel, j'en suis le témoin direct.

Auparavant, les investisseurs privés faisaient preuve de diligence raisonnable pendant des semaines, voire des mois, avant d'accepter d'investir dans une entreprise privée.

Aujourd'hui, de nombreuses transactions se concluent en quelques jours. Cela signifie que les investisseurs privés doivent comprimer des semaines ou des mois de recherche en 48 heures ou moins. Sinon, ils manquent le coche.

J'investis dans des sociétés privées depuis plus de 20 ans maintenant, et je n'ai jamais vu les choses aller aussi vite. Et il y a deux choses que nous devons retenir de tout cela...

Les investissements privés sont en augmentation
jeff brown expert tech USA
Entrez dans les coulisses de la tech
Rejoignez l'investisseur spécialisé dans la tech
Découvrez les technologies qui feront notre avenir
5 règles d'or pour cartonner en bourse avec la tech
inscrivez-vous à la newsletter gratuite de L'Investisseur Tech 

Les entreprises en phase de démarrage peuvent développer leurs produits plus vite

Premièrement, tous les investissements privés permettent aux entreprises en phase de démarrage de développer leurs produits et services plus rapidement que jamais auparavant. Cela permet de mettre les produits sur le marché plus rapidement. Et cela aide les entreprises privées à accroître leurs revenus beaucoup plus rapidement. C'est une incroyable avancée pour eux.

Mais il y a un inconvénient.

Trouver de bonnes opportunités d’investissement devient plus difficile

Comme nous l'avons déjà dit, tous ces investissements en capital-risque servent à garder les entreprises privées plus longtemps. Et cela fait également grimper la valorisation de ces entreprises. En effet, les initiés captent toute la croissance sur les marchés privés.

Puis, lorsque ces entreprises privées entrent enfin en bourse, elles le font à des valorisations très élevées. Il est donc plus difficile que jamais de trouver de bonnes opportunités d'investissement.

Et c'est exactement la raison pour laquelle de plus en plus d'investisseurs institutionnels se tournent vers les marchés privés. C'est là que se trouvent les bonnes affaires.

Une bonne nouvelle pour les investisseurs privés

C'est une mauvaise nouvelle pour les investisseurs particuliers. Le simple fait d'acheter des sociétés populaires et cotées en bourse ne garantit plus les résultats. Trop souvent, ces entreprises sont surévaluées. Tous les gains ont été évincés par les initiés sur les marchés privés.

La bonne nouvelle est qu'il existe un minuscule sous-secteur du marché technologique qui est largement immunisé contre cette dynamique. Il s'agit d'entreprises qui s'introduisent en bourse très tôt... comme elles l'ont fait à la fin des années 90.

Qui plus est, Wall Street ne sait pas comment évaluer ces entreprises. En fait, la plupart d'entre elles sont trop petites pour que les sociétés de Wall Street y investissent.

Pour les lecteurs qui n'ont pas pu se joindre à nous récemment, vous pouvez encore découvrir cette publication centrée sur ce secteur bien particulier en cliquant ici.

Envie d'en savoir plus sur la Private Equity 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse

Envie de découvrir des articles sur la technologie ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
cross-circle
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x