Les Investisseurs logo

La concurrence de Tesla s'intensifie

Google et Général Motors viennent de réaliser des levées de fond pour leurs projets de conduite autonome. La concurrence de Tesla s'intensifie.
juin 24, 2021
jeff brown

Avec ces levées de fonds, la concurrence de Tesla passe à la vitesse supérieure

Nous commençons aujourd'hui par une initiative intéressante de General Motors (GM).

Nous ne parlons pas très souvent de GM dans ces pages. C'est principalement parce qu'il ne s'agit pas vraiment d'une entreprise à la pointe du progrès. En fait, elle a tendance à être tout le contraire.

Mais la division de conduite autonome de GM, Cruise, est une exception.

Comme nous l'avons dit, Cruise a reçu beaucoup d'investissements extérieurs récemment. À ce stade, il n'est pas évident de savoir quelle part GM conserve. GM n'était pas disposé à assumer tous les coûts de recherche et de développement, c'est pourquoi il a permis à tant de capitaux extérieurs d'investir.

GM fait des pieds et des mains pour suivre Tesla...

Cela dit, Cruise vient d'annoncer qu'elle a obtenu une ligne de crédit de 5 milliards de dollars du département financier de GM. C'est beaucoup d'argent.

À titre d'exemple, une levée de fonds de 500 millions de dollars en capital-risque serait massive pour une entreprise de conduite autonome en phase de démarrage. Cruise est en train de prendre 10 fois ce montant.

Qui plus est, Cruise a déjà plus de 5 milliards de dollars en espèces sur son bilan de sa dernière levée de fonds de capital-risque. Cela lui donne plus de 10 milliards de dollars à investir dans le développement de sa technologie de conduite autonome.

Une partie de ce financement servira à construire 100 prototypes du premier produit de Cruise, appelé Origin. Il s'agit de navettes autonomes pour passagers, sans avant ni arrière.

Cruise Origin
La concurrence de Tesla s'intensifie avec le projet Cruise Origin de GM
Source : Cruise

Pour rappel, Cruise a conclu un accord avec l'autorité des routes et des transports de Dubaï (RTA) pour lancer un service de taxi à conduite autonome à Dubaï d'ici 2023 avec ces véhicules. Il s'agira des débuts du Cruise Origin dans moins de deux ans.

Il est clair que Cruise a une feuille de route agressive pour lancer sa technologie de conduite autonome.

Pendant ce temps, GM a annoncé qu'il allait augmenter ses investissements dans les véhicules électriques (VE) et la technologie de conduite autonome pour atteindre 35 milliards de dollars d'ici 2025. Il s'agit d'une augmentation de 30 % par rapport aux plans précédents de l'entreprise.

Tout cela n'est pas une coïncidence.

GM a l'ambition de devenir un acteur majeur du secteur

GM pense qu'elle peut tirer parti de la technologie développée par Cruise et la mettre à l'échelle afin de devenir un acteur majeur dans le domaine des véhicules électriques et de la conduite autonome.

Et ne vous y trompez pas... Il s'agit d'un ultime effort pour rattraper Tesla sur le marché américain.

Tesla a des années - probablement plus d'une demi-décennie - d'avance sur les constructeurs automobiles traditionnels comme GM. GM le sait. Et il sait qu'un investissement agressif dans la technologie est son seul espoir de rattraper son retard.

Les lecteurs réguliers savent déjà que je parie sur Tesla et son plan directeur. Mais les développements de Cruise méritent absolument d'être suivis de près.

Et si la participation de GM dans Cruise est en fait maintenant inférieure à 50 %, elle pourrait devenir une société cotée en bourse dans un avenir proche.

Mais ce n'est pas le seul acteur qui s'énerve. La concurrence de Tesla est bien présente.

jeff brown expert tech USA
Entrez dans les coulisses de la tech
Rejoignez l'investisseur spécialisé dans la tech
Découvrez les technologies qui feront notre avenir
5 règles d'or pour cartonner en bourse avec la tech
inscrivez-vous à la newsletter gratuite de L'Investisseur Tech 

Un autre rival sérieux dans la concurrence de Tesla

Google s'attaque également à Tesla...

Dans la même veine que Cruise, Waymo, la division de conduite autonome de Google, vient de lever 2,5 milliards de dollars supplémentaires lors d'un tour de table de capital-risque avancé.

Ce tour de table a rassemblé un nombre impressionnant d'investisseurs, dont Andreessen Horowitz et Tiger Global Management. Et voici ce qui a vraiment attiré mon attention : Alphabet, la société mère de Google, a dirigé le tour de financement.

Lorsqu'une entreprise dirige un tour de table de capital-risque, cela signifie généralement qu'elle a pris au moins la moitié du tour de table pour elle-même. Cela implique qu'Alphabet vient d'investir au moins 1,25 milliard de dollars dans Waymo.

Et pour Waymo, cette augmentation fait suite à son tour de table de 3 milliards de dollars de l'été dernier.

Si l'on met les deux ensemble, Waymo est assis sur un capital de plus de 5 milliards de dollars. Et tout comme Cruise, Waymo utilisera ces fonds pour faire avancer sa feuille de route de manière agressive.

Il est clair pour moi que Google veut maintenir une très grande majorité de participation dans Waymo. Cela contraste fortement avec l'approche de GM avec Cruise. Nous verrons pourquoi dans un instant.

Pour cette raison, il n'a pas été surprenant pour moi de voir que plusieurs cadres supérieurs de Waymo ont quitté l'entreprise au cours des derniers mois. Cela inclut le départ du PDG John Krafcik en avril dernier. C'est révélateur.

La presse financière dira que ces cadres sont partis parce que Waymo avance trop lentement sur son service de taxi à conduite autonome. Et la presse dira que Waymo prend encore plus de retard qu'Uber ou Lyft en conséquence.

Je ne suis pas d'accord.

Google veut garder le contrôle de Waymo

Les cadres supérieurs de Waymo sont partis parce que Google a clairement indiqué qu'il n'allait pas faire de Waymo une société indépendante. Elle veut garder la startup de conduite autonome pour elle-même et sous un contrôle étroit.

Cela signifie que les cadres de Waymo vont rester sous la coupe de Google. Et il n'y aura pas d'opportunité de sortie majeure - comme une introduction en bourse - que les cadres pourraient envisager. En d'autres termes, leur potentiel de gains est plafonné.

Et cela révèle les véritables ambitions de Google.

Google ne veut pas que Waymo se contente de concurrencer Uber et Lyft en tant que service de taxi à conduite autonome. Il veut que Waymo devienne le fournisseur dominant de systèmes d'exploitation pour l'ensemble du secteur de la conduite autonome. Il veut que la technologie de Waymo soit présente dans toutes les voitures à conduite autonome en circulation.

Une heure de plus de publicité par jour

Cela permettrait à Google d'avoir accès aux consommateurs même lorsqu'ils sont dans leur voiture pour leurs déplacements quotidiens. Il s'agit d'une fenêtre dans laquelle les consommateurs ont largement échappé à la surveillance des données de Google, à l'exception du suivi GPS.

Avec des voitures propulsées par Waymo, Google pourrait surveiller les passagers, collecter des données et même diffuser des publicités aux passagers pendant qu'ils voyagent dans des voitures à conduite autonome.

Cela élargirait considérablement le dossier de Google sur les individus. Et cela lui permettrait de disposer d'une heure ou plus de temps d'écran supplémentaire pour diffuser des publicités aux passagers, ce qui augmenterait ses revenus publicitaires.

Vous regarderez bien une pagede pub en allant au travail ?

Et c'est pourquoi Google n'est pas terriblement préoccupé par Uber et Lyft. Au contraire, Google considère Tesla comme la plus grande menace pour ses ambitions en matière de conduite autonome. En effet, Tesla développe toutes ses technologies en interne. Elle n'utilisera jamais le système d'exploitation d'une autre entreprise.

Pour Google, Tesla est aux voitures ce qu'Apple est aux smartphones...

Du point de vue de Google, Tesla est analogue à Apple dans le secteur des smartphones. C'est Android contre iOS une fois de plus.

Google a assisté, impuissant, à ce que la plate-forme iOS d'Apple - le système d'exploitation qui équipe l'iPhone - se taille une part de marché d'environ 52 % aux États-Unis. Cela limite considérablement l'accès de Google aux consommateurs sur le marché des smartphones.

Et Google ne veut pas que Tesla fasse la même chose sur le marché de la conduite autonome.

Google investit donc massivement dans Waymo tout en gardant le contrôle de la startup dans l'espoir de fournir un système d'exploitation automobile aux constructeurs automobiles afin qu'ils puissent concurrencer Tesla. Ce sera une bataille monumentale à suivre dans les années à venir.

La concurrence de Tesla est encore loin d'avoir abandonné.

Envie d'en savoir plus sur la conduite autonome 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse

Envie de découvrir des articles sur la technologie ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
cross-circle
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x