investir dans la 5g

Investir dans la 5G

Introduction de la publication de Thomas Veillet de mai 2020 « le guide complet pour investir dans la 5G »

La 5G : miracle de la technologie ou catastrophe ?

Pour investir dans la 5G, il faut déjà la comprendre. Il est plus que certain que ces derniers mois vous avez entendu parler du boom de la 5G. Pour la plupart d’entre nous, la 5G c’est simplement un moyen d’aller plus vite sur internet et l’évolution normale des capacités de notre compagnon de tous les jours. Celui sans qui on ne sait plus rien faire, sans qui nous ne pourrions tout simplement plus vivre : notre smartphone.

Vous croyez que j’exagère ? Eh bien pour être franc je n’en sais rien, mais depuis qu’Apple a installé ce nouveau gadget qui, dès le dimanche soir vous annonce combien d’heure par jour vous avez passé sur votre téléphone, je vous jure que ça fait peur. Mais peu importe notre dépendance, en abordant le sujet en tant qu’investisseurs, il est temps de creuser un peu plus loin notre sujet, en se basant sur le concept que plus on comprend ce que l’on achète, mieux c’est. Ce n’est pas pour rien que Warren Buffet n’a jamais acheté un « titre internet » durant la bulle de 2000.

C’est tout simplement parce qu’il n’y connaissait rien.

Alors durant ces quelques pages, nous allons donc aborder 3 axes principaux :

  1. La dangerosité de la 5G pour la race humaine, cheval de bataille principal des opposants à la 5G.
  2. Qu’est-ce que la 5G peut apporter en dehors de jouer à Candy Crush en 3D
  3. Dans quelles entreprises investir pour profiter du boom.

La 5G est-elle dangereuse pour notre santé ?

La réponse honnête et sincère, c’est que l’on n’en sait strictement rien. On ne va pas se mentir, même en lisant tout ce qui a été écrit, certains scientifiques disent « qu’à priori » ça devrait bien se passer mais d’un autre côté, 170 scientifiques ont lancé un moratoire international pour demander que l’on réfléchisse à la mise en place de cette technologie.

Pas que du rassurant

Ces 170 scientifiques estiment que « La 5G augmentera l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence » et il semble que l’on mesure encore très mal les conséquences possibles.

Cette technologie nécessitera des fréquences toujours plus élevées, et donc potentiellement plus néfastes pour l’organisme (selon eux). Sans compter que comme les ondes de la 5G se propagent moins loin, il faudra bien plus d’antennes. Des antennes qui émettront des ondes électro-magnétiques encore plus puissantes. Et rien que dans un pays comme la Suisse, la quantité pourrait être multipliée par 3. Selon les signataires de ce moratoires, ces ondes pourraient ne pas être sans conséquences. Les mots font peur :

  • Augmentation des risques de cancers,
  • Stress cellulaire,
  • Augmentation des radicaux libres nocifs,
  • Dommages génétiques et au système reproducteur,
  • Déficit d’apprentissage de la mémoire,
  • Troubles neurologiques, etc…

Il est clair qu’en lisant cette liste, on a plus envie d’acheter un bon vieux Nokia 6210 fonctionnant à la 2G que de courir signer un abonnement illimité à la 5G.

Les scientifiques signataires se basent sur une étude du National Toxicology Program américain (considérée comme la plus complète à ce sujet), pour trouver un lien entre deux cancers reconnus comme « très rares » et l’exposition aux champs magnétiques. Pour en arriver à cette conclusion des centaines de rats de laboratoire ont été soumis à des expositions conséquentes à ces ondes, durant toute leur vie.

Pas tous d’accord avec les conclusions de l’étude

Cependant, l’interprétation de ces données n’est pas forcément la même chez tout le monde. Certains experts sur le sujet pensent que les valeurs électromagnétiques mesurées dans ce contexte sont plus ou moins les mêmes ces dernières années. Peu importe que la 4G ou la 5G soit déployée. Ils ne s’attendent donc pas à des augmentations drastiques de ce côté-là non plus.

Plus d’antennes moins de rayonnement ?

Au sujet du nombre d’antennes et de l’augmentation de l’exposition, là aussi on « calme le jeu ». On annonce, au contraire, une amélioration puisque l’on sait qu’un téléphone portable est plus « nocif » quand il est mal connecté (car il va chercher en permanence).

Le rayonnement étant moindre avec une bonne connexion, l’arrivée d’un plus grand nombre d’antennes pourrait donc permettre une amélioration de ce côté-là.

De là à penser que les opérateurs 5G vont gagner le prix Nobel de médecine pour avoir amélioré la qualité de vie des usagers, il y a encore un pas que je ne franchirai pas, mais tout ne semble pas complètement noir.

Pas de solution miracle Une chose est certaine, l’arrivée de millions de nouveaux produits connectés qui se parlent entre eux et qui balancent des ondes dans tous les

sens, va forcément augmenter notre exposition.

Il n’y a malheureusement pas de remède miracle et selon les études scientifiques, si vous voulez éviter d’être exposé à ces ondes dites « néfastes », il vaut mieux être le plus loin possible de tout ce qui est téléphone portable (5G ou pas), ordinateur connecté au Wi-Fi… autant vous dire que si c’est le but recherché, il faudra rapidement migrer dans une montagne perdue pour éviter tout contact avec ce genre de choses.

Tout comme éviter de se connecter 32 fois par jour sur Facebook pour entretenir un groupe anti-5G et faire signer des pétitions online…

Donc rien de sûr pour le moment

En cherchant sur internet, vous trouverez à peu près tout et son contraire au sujet de l’impact de la 5G sur la santé. La seule chose qui est à peu près certaine, c’est que l’on n’a AUCUNE idée de ce que cela pourrait causer ou ne pas causer. Si l’on en croit certains médecins qui ont pris le temps de lire à peu près toutes les études scientifiques sur le sujet et qui les comprennent – contrairement au commun des mortels – ce n’est pas simple de prouver quoi que ce soit. Les rats qui ont été soumis à de fortes doses n’ont pas montré forcément d’augmentation du taux de cancer et certains ont même vécu plus longtemps que la moyenne…

Après, sachant que les rats sont capables de se manger entre eux, je ne suis pas certain d’avoir envie d’être comparé à eux. Mais c’est une autre histoire.

Pas évident de tirer des conclusions

Un médecin spécialiste en oncologie du CHUV à Lausanne, en Suisse, estime même que, malgré l’explosion de l’utilisation du téléphone mobile ces dernières années, on ne peut pas faire de parallèle entre la hausse du nombre de cancers et le fait que la plupart d’entre nous ne peuvent plus se passer de leur smartphone.

Selon lui, le fait que l’humain vive plus longtemps est le premier responsable de l’augmentation des cancers.

En résumé

L’arrivée de la 5G dans nos vies va augmenter le nombre d’antennes autour de nous, potentiellement nous exposer à plus d’ondes électromagnétiques qu’avant, mais pas forcément les mêmes qu’avant et des ondes qui ne sont pas forcément nocives – ou alors ce n’est pas prouvé.

Mais au-delà de tout cela, l’arrivée de la 5G sera une révolution pour la technologie : se connecter à Facebook 10 fois plus vite pour aller voir des vidéos de chatons ou des forums qui disent non à la 5G ne vaut-il pas la peine de prendre quelques risques ?

La question reste posée, mais une chose est certaine, les opérateurs ont payé leurs licences 5G une petite fortune et ils ont bien l’intention de rentabiliser l’investissement.

Quant à compter sur le fait que les « gens » vont se mobiliser contre et empêcher le déploiement de cette nouvelle technologie qui offre de sérieux avantages me semble aussi utopiste que de compter sur la cohérence des « bobos écolos » qui n’ont pas de voiture mais prennent l’avion 5 fois par an pour voyager…

On peut donc rester dans l’expectative contemplative… Ou tenter de tirer profit de cette nouvelle technologie qui arrive chez nous dans les semaines qui viennent, qu’on le veuille ou non.

Investir dans la 5G pourquoi pas, mais qu’est-ce que la 5G peut nous apporter

D’abord c’est quoi la 5G ?

Disons que la 5G, c’est une révolution, ça ira plus vite, plus loin et plus fort. Ça sera mieux et on pourra faire plein de choses en plus que l’on ne pouvait pas faire avant. Cela ne devrait pas améliorer la communication entre les êtres humains – physiquement je veux dire – mais par contre on pourra envoyer plus de choses sur les réseaux en beaucoup moins de temps.

Je ne vais pas vous vous balancer des tonnes de chiffres, mais ce que l’on peut retenir de la situation actuelle se résume comme suit :

  • Aujourd’hui, la 4G permet un débit 10 fois supérieur à la 3G et la 5G devrait (si tout va bien) offrir un débit 10 à 100 fois plus important que votre misérable 4G actuelle.

Il est donc révolu le temps où vous étiez debout sur une chaise pour essayer de « capter de la 4G ». Avec les réseaux 5G vous n’aurez plus besoin de monter sur la chaise ou de vous balader l’air ridicule avec votre

téléphone à bout de bras, 50 centimètres au-dessus de votre tête.

No limit

Avec la 5G, la fameuse phrase de la « Vérité si je mens » qui disait : « ça va couper, je vais rentrer dans un tunnel », ne fera plus aucun sens. Le scénario même du film pourrait être remis en question.

Concrètement, avec la 5G, il n’y aura plus de limites. La vitesse de connexion sera illimitée, télécharger un film en HD prendra 2 à 3 secondes, le streaming en HD sera commun et plus fluide que jamais, fini les lenteurs et l’on pourra même imaginer tout faire via la 5G et virer notre connexion fixe à la maison (ne vous emballez pas, les économies sur le wifi seront sûrement compensées par la hausse du prix de votre forfait !).

En résumé, la 5G sera à l’internet mobile ce que la fibre optique est à l’internet fixe.

Et bien plus encore

Les promesses d’utilisation sont donc légion et l’utilisateur a le droit de fantasmer avec l’arrivée de cette nouvelle technologie. Mais ce n’est pas tout. En plus de la vitesse, la 5G va aussi permettre de réduire le taux de latence.

Le taux de latence c’est le temps que peu mettre un appareil connecté pour réagir au signal qui lui est envoyé par la station 5G. En gros, le temps qu’il faut à votre cerveau pour prendre conscience que le réveil a sonné et qu’il faut se lever.

Actuellement, le temps de latence est de 4 millisecondes et demain, avec la 5G, il devrait passer à 1 milliseconde.

Monstrueux !

Investir dans la 5G, une révolution

Pour vous probablement pas, mais c’est une révolution pour… les objets connectés. Cela devrait permettre l’arrivée des objets connecté et de les faire fonctionner enfin avec leur plein potentiel.

C’est ce que les voitures autonomes attendent pour mettre en place leur plein potentiel et c’est ainsi que votre frigo pourra commander tout seul ce dont il a besoin pour commander vos courses. Pour autant que vous lui ayez donné le code de la carte bleue (véridique, Walmart aux États-Unis est en phase de test !).

Vous l’avez compris, investir dans la 5G est une bonne idée, l’arrivée de la 5G va changer le monde et pas seulement pour jouer à des jeux en ligne. Selon plusieurs organismes que l’on qualifiera de « pro 5G », l’arrivée de cette nouvelle technologie devrait générer la création de 3 millions d’emplois (rien qu’aux USA) et augmenter le PIB américain de 500 millions de dollars chaque année.

Vous l’aurez compris, l’éclosion et l’explosion de cette nouvelle technologie est indubitablement « une révolution » : plus encore grâce au fait qu’elle va permettre le développement des objets connectés que pour l’augmentation du débit de

vos smartphones. Il semble évident qu’elle permettra à une quantité considérable d’industries de se développer, et à nos vies de passer dans une ère encore plus connectée (mais ça c’est un autre débat).

Car la question qui reste posée, puisque c’est pour ça que nous sommes ici, c’est de savoir comment nous pouvons en profiter en tant qu’investisseur.

Comment investir dans la 5G et avec quels titres ?

L’avantage d’une révolution des infrastructures c’est que les investissements dans le développement de cette nouvelle technologie sont tels qu’aucune « petite capitalisation » ou aucune start-up n’aura les reins assez solides pour se lancer dans la 5G.

Investir dans la 5G sera une aubaine pour les grosses structure, et donc une aubaine pour vous car vous pouvez miser dessus !

En tous les cas, aucune d’entre elles n’aura l’opportunité de transformer le réseau à elle seule dans la configuration actuelle du secteur. Le développement de la 5G va donc passer par 4 grands axes.

Pour les découvrir, inscrivez-vous à Morningbull

Date : 19 mai 2020

Publié par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *