Les Investisseurs logo

Google s'approche du Saint Graal de l'informatique quantique...

Google s'approche du saint graal de l'informatique. Le point sur la conférence annuelle des développeurs I/O de Google.
mai 21, 2021
jeff brown

Google s'approche du Saint Graal de l'informatique quantique...

Nous commencerons aujourd'hui par faire le point sur la conférence annuelle des développeurs I/O de Google, dont le coup d'envoi a été donné mardi dernier. Cette conférence vaut toujours la peine d'être suivie, étant donné la taille, l'échelle et l'ambition de Google.

Et cette année, l'enthousiasme n'a pas manqué

Deux grandes annonces ont attiré mon attention. La première concerne la feuille de route de Google en matière d'informatique quantique.

Si l'on s'en souvient, Google a annoncé qu'il avait atteint la suprématie quantique en septembre 2019. C'est à ce moment-là que l'ordinateur quantique de Google pouvait surpasser le superordinateur classique le plus puissant de la planète.

À l'époque, l'ordinateur quantique de Google comptait 53 qubits

Que l'on peut considérer comme une représentation de la puissance de calcul quantique. Plus il y a de qubits, plus l'ordinateur quantique est puissant.

Google ne nous a pas dit combien de qubits son ordinateur quantique possède aujourd'hui, mais l'entreprise consacre des milliards de dollars à son développement. Elle espère disposer d'un ordinateur quantique universel correcteur d'erreurs doté d'un million de qubits d'ici 2029.

Décortiquons un peu tout cela...

L'un des principaux défis de l'informatique quantique aujourd'hui est le "bruit" dans le système. Le bruit empêche l'ordinateur de produire des réponses exactes à 100 % à chaque fois.

Un ordinateur quantique universel peut corriger tout "bruit" dans le système. Il sera capable d'effectuer des calculs essentiellement sans erreur.

Et un ordinateur quantique universel peut être utilisé pour n'importe quelle application. Il ne sera pas limité.

C'est la finalité de l'informatique quantique

Un ordinateur quantique universel est doté d'un million de qubits. Cela représente un niveau extraordinaire de puissance de calcul. Il ne fait aucun doute qu'il est capable de résoudre les problèmes les plus difficiles et les plus complexes de notre monde.

Il nous est presque impossible d'en comprendre les implications. C'est particulièrement vrai lorsque nous pensons à l'intelligence artificielle (IA) et à l'apprentissage machine (ML) fonctionnant sur un ordinateur aussi puissant. Un ordinateur quantique puissant comme celui-ci changerait notre monde d'une manière que nous ne pourrions pas prévoir.

Et Google semble n'avoir aucun doute sur sa capacité à y parvenir

L'entreprise a déclaré qu'elle sait exactement comment exécuter sa feuille de route de produits d'ici 2029.

Et je les crois... Toutes les composantes de base existent aujourd'hui.

C'est donc un développement très excitant

Nous sommes seulement à huit ans.

Et cela va certainement stimuler beaucoup d'investissements dans l'ensemble de l'industrie de l'informatique quantique. C'est quelque chose que nous devrons surveiller de près.

Et je pense qu'il y a quelques autres sociétés qui vont battre Google pour un ordinateur quantique universel.

Les principaux challengers sont encore privés aujourd'hui, donc peu de gens les connaissent. Mais ils feront d'excellentes cibles d'investissement à un moment donné dans un avenir proche.

google headquarter
jeff brown expert tech USA
Entrez dans les coulisses de la tech
Rejoignez l'investisseur spécialisé dans la tech
Découvrez les technologies qui feront notre avenir
5 règles d'or pour cartonner en bourse avec la tech
inscrivez-vous à la newsletter gratuite de L'Investisseur Tech 

Google s'attaque à Zoom...

L'autre grande annonce de la conférence I/O de Google était le projet Starline. Il s'agit d'une technologie post-pandémique intéressante. Et je pense qu'elle est très pertinente d'un point de vue pratique et culturel après ce que nous venons de vivre.

Avec le projet Starline, Google a associé des caméras et une cabine à une technologie d'affichage en champ lumineux pour créer un nouveau support pour les vidéoconférences. Il est conçu pour donner l'impression que les utilisateurs sont assis en face l'un de l'autre.

Jetez un coup d'œil :

google femme assise

Technologie du projet Starline. Source : Google

Le fauteuil fait face à plusieurs caméras dotées d'une technologie de détection 3D et d'un écran d'affichage 3D. Cette configuration permet une expérience incroyablement réaliste, un peu comme la réalité virtuelle (VR). La seule différence est qu'il n'est pas nécessaire de porter des lunettes ou des casques encombrants.

L'image ci-dessous nous donne une idée du réalisme des interactions du projet Starline :

google femme souriante

Communication à distance réaliste. Source : Google

C'est une nette amélioration par rapport à la technologie de Zoom. Et elle résout plusieurs problèmes clés.

Tout d'abord, le projet Starline nous permet d'interagir avec une image 3D de notre interlocuteur

Lorsque la personne se penche en avant, nous pouvons réellement sentir qu'elle s'est rapprochée de nous.

De plus, Google a conçu ce produit en plaçant intelligemment les caméras de sorte que les deux interlocuteurs semblent toujours se regarder l'un l'autre. En d'autres termes, la caméra a été placée de manière à ce que nous puissions regarder quelqu'un dans les yeux et qu'il fasse de même. Cela n'est pas possible en plaçant une seule caméra sur notre ordinateur portable ou de bureau à l'aide de Zoom.

Je pense que ce produit pourrait connaître un grand succès si Google le commercialise

Je peux imaginer des complexes de bureaux installant une rangée de ces cabines pour permettre aux membres de l'équipe de rencontrer en personne leurs collègues travaillant à domicile ou dans d'autres bureaux.

Je pense également que ce produit serait bien accueilli par ceux qui préfèrent continuer à travailler à domicile

De nombreuses personnes ont réorienté leur domicile de manière à disposer d'un, voire de deux espaces dédiés au bureau à domicile. Ce dispositif pourrait s'intégrer parfaitement dans un bureau à domicile.

Et il pourrait aider les employés à négocier un arrangement plus permanent de travail à domicile, même après que la crise du COVID-19 soit complètement derrière nous.

Le projet Starline pourrait donc potentiellement grignoter une part importante du marché de la vidéoconférence de Zoom

Je suis même un peu surpris que la société n'ait pas déjà proposé quelque chose de ce genre.

Bien sûr, l'inconvénient est que cela améliorerait considérablement la capacité de Google à effectuer une surveillance comportementale sur nous.

Et il ne fait aucun doute que Google utiliserait ces données pour étoffer son dossier déjà bien fourni sur nous. Il s'agirait d'un compromis majeur entre la vie privée et la commodité.

Envie d'en savoir plus sur la 3D 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse

Envie de découvrir des articles sur la technologie ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
cross-circle
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x