Épargne assurance-vie

Epargner avec une assurance-vie

Epargner avec une assurance-vie: La solution principale utilisée par les français pour préparer leur retraite

Mais l’épargne des français est à la dérive.

C’est d’autant plus dommage que nous avons un des meilleurs taux d’épargne au monde.

On l’estime à environ 14 %.

Sur 100 €, 14 € sont mis de côté pour plus tard.

De vrais Harpagons !

En effet, que ce soit par prudence ou pessimisme, c’est une habitude qui est saine.

Mais que font les gens avec tout cet argent ?

Malheureusement, pas grand-chose !

La France est un pays dans lequel on a pris l’habitude de vivre sous la tutelle de l’État.

En somme, c’est lui qui s’occupe de tout, y compris de nos finances.

En plus, il prend bien soin de ne pas éduquer les citoyens aux ressorts du marché de la Bourse et des placements.

Une façon de s’assurer la mainmise

En conséquence, le français moyen pense qu’il ne faut surtout pas prendre de risques avec son argent.

Après tout, si l’État se mêle de tout, c’est bien parce que nous autres, pauvres épargnants, ne saurions faire que des bêtises si l’idée nous venait d’investir.

Il y a là un pernicieux sous-entendu.

Les gens sont stupides 

Ils doivent être supervisés, y compris dans les recoins les plus intimes de leur vie.

Il faut se fier au gouvernement pour préparer sa retraite.

Le seul problème, c’est qu’en suivant cette voie, les épargnants sacrifient une partie de leur avenir financier.

La réglementation fait tout pour pousser les particuliers à se jeter sur ce qui est, en fin de compte, une manne pour les meilleurs amis de l’État, les banques et les assurances. 

En gros, les épargnants placent la majorité de leur argent sur des comptes bancaires :

  • Comptes courants
  • Livret A
  • PEL

À pleurer d’ennui !

Et lorsqu’ils décident d’épargner pour de vrai, que font-ils ?

Il sortent leur gros cigare et leur monocle et souscrivent… une assurance-vie.

Epargner avec une assurance-vie … UNE ASSURANCE-VIE ! 

Il y a de quoi déprimer.

Par ailleurs, parmi les types d’assurances-vie, c’est le très pépère fonds en euros qui est privilégié.

L’autre solution, c’est le fonds en unités de compte qui permet d’avoir une part de son capital dans des actions. 

Mais là, bonjour les frais.

Sans surprise, les particuliers optent pour la sécurité

Les rendements des fonds en euros se sont complètement effondrés jusqu’à passer sous la barre des 2 %.

Pourtant, les français continuent de l’adorer.

En fait, en échange d’avantages fiscaux et d’une garantie sur son capital, l’épargnant abandonne des rendements qui auraient pu réellement l’enrichir.

C’est un peu comme le mouton qui accepte de rester dans son enclos et d’être régulièrement tondu en échange de la protection contre les loups.

Le tout est de ne pas finir à l’abattoir…

Il n’est finalement pas étonnant que la législation et la fiscalité soient avantageuses pour les assurances-vie.

Pour rappel, l’assurance-vie (votre argent donc) est souvent investi dans des obligations de l’Etat français.

« Prête-moi ton argent et je te promets de ne pas te taxer« 

Sans oublier que votre argent, épargné en assurance-vie, peut même être bloqué en cas de tension sur le système financier.

Non, décidément, est-ce que 1,5 % ou 2 % de rendement valent la peine de laisser son sort entre les mains des ministères ?

Vous me direz que le but n’est pas de devenir millionnaire mais de mettre son argent en sûreté. 

Epargner avec une assurance-vie… sécurité, vraiment ?

Mais attendez…

L’Etat français, ce n’est pas ce gros machin surendetté qui ne sait pas gérer un budget ?

On récapitule.

Une assurance-vie en fonds euro équivaut à prêter son argent à un joueur compulsif qui vous promet un intérêt minuscule en échange.

À votre avis, il va bosser pour vous rembourser ou il va aller au casino pour jouer à la roulette ?

Que se passerait-il en cas de faillite de l’Etat français ?

Donc avant de rejeter l’idée de placer votre argent en Bourse, il faudrait peut-être réévaluer les risques et bénéfices réels de chaque option.

Quel est l’endroit le plus sûr pour épargner son argent ?

  • 2 % par an chez quelqu’un qui est constamment en déficit et change les règles du jeu à tout bout de champ ?
  • 7 % par an dans des entreprises saines qui gagnent de l’argent chaque année ?

Je vous laisse méditer là-dessus.

Lucas Marchand, 
Les Investisseurs

Votre dossier cadeau OFFERT !

Les 5 Règles d’Or de la Bourse !

Téléchargez-le GRATUITEMENT!

Date : 17 février 2020

Publié par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *