Les Investisseurs logo

Dernière ligne droite d’une année bien pourrie

Dernière ligne droite. Les 7 derniers jours de trading de l’année, on monte en moyenne de 1.3%. c’est ce qu on appel le Christmas Rally
décembre 28, 2020
thomas-veillet-300x300-1

 

Semaine 53 – 2020, la dernière ligne droite

Statistiquement, on dit que les 7 derniers jours de trading de l’année, 80% du temps, on monte en moyenne de 1.3%. Il n’y a pas de quoi en faire un fromage pour quelqu’un qui a investi 10'000 Euros dans Tesla en début d’année, mais c’est pourtant ce que l’on aime appeler « le Christmas Rally »

Morningbull 53 Perf marche

Performance Hebdomadaire des marchés – Source : Investing.com

Quand on regarde la performance tronquée de la semaine dernière, il faut le reconnaître, on ne peut que se dire que les 3.5 jours de trading qui nous attendent seront soit, spectaculaires, soit décevants.

Il faut dire que l’on n’attend pas grand-chose de la semaine prochaine. Tesla est entrée dans le S&P500 et refuse toujours de baisser. Les chiffres du COVID aux USA sont toujours absolument catastrophiques, mais on préfère se concentrer sur les campagnes de vaccination et Ô combien c’est chouette d’avoir vacciné une personne de plus de 100 ans. Du coup, elle ne contaminera personne en allant danser le soir du réveillon. Lundi dernier, on s’est fait un coup de froid sur la nouvelle souche du COVID « made in South Africa via UK ». Cette fameuse souche qui se reproduit plus vite que la lumière mais qui n’est finalement pas plus dangereuse que la version originale. On s’est quand même fait une belle panique en Europe avant de se sauver la mise avec le BREXIT qui aura été plus fort que le COVID et surtout plus fort que l’Europe.

Tesla Morningbull 53

Graphique de Tesla – Source : Tradingview.com

Prenons d’ailleurs quelques instants de réflexion sur le BREXIT, si l’on en croit les gens qui ont pris le temps de lire les 1246 pages de l’accord, les Anglais conservent leur souveraineté, gardent également leurs avantages commerciaux presque comme s’ils étaient dans l’Europe. On a l’impression que les Anglais ne s’en sortent pas si mal. Après, si l’on creuse un peu le sujet, il y a encore pas mal de petits détails qui ne semblent pas réglés et qui vont probablement revenir sur le tapis dans le mois à venir.

Je suis prêt à prendre le pari que d’ici la fin du premier trimestre 2021, on va revenir sur le sujet et les marchés auront à nouveau le droit de baisser « à cause des craintes au sujet du BREXIT ». Mais ceci est de la musique d’avenir. La seule chose que je retiendrais de tout ça, c’est qu’on a un peu l’impression qu’Europe ou pas Europe, les conditions commerciales des Anglais ne sont pas forcément différentes des pays membres – à quelques petits détails près.

De là à dire que l’Europe ne sert pas à grand-chose, il n’y a qu’un pas que je franchirai en 2021. Peut-être.

 

Une semaine à moitié concentrée sur le Stimulus et à moitié sur pas grand-chose

La semaine qui vient de s’écouler aura été également très concentrée sur le Stimulus, évidemment. Le feuilleton de ce quatrième trimestre ne pouvait pas se terminer aussi facilement. Mais revenons d’abord sur où nous en sommes.

 

  • Le Sénat US était censé trouver une solution pour le vendredi 18 décembre, on s’en souvient.
  • Ils n’y sont pas parvenus.
  • Pourtant ils devaient partir en vacances à la maison dans leurs Etats respectifs dès le vendredi au soir.
  • Mais ils ont décidé de se sacrifier et de reprendre les discussions pour arriver à un accord fabuleux le lundi. En même temps que la panique concernant la nouvelle souche prenait corps dans les marchés.
  • Le plan était de donner 600$ par américain et de distribuer un paquet de milliards dans tous les coins et souvent carrément à l’étranger. Inutile d’entrer dans les détails, puisque l’accord qui a été trouvé lundi dernier a déjà été mis au rencard par Donald Trump.
  • Eh oui, histoire de ne pas se faire oublier, Donald Trump s’est opposé à ces 600$ qu’il estime « être une honte ». Il a donc réclamé 2’000$ par tête et a menacé de s’opposer au projet d’accord si le versement aux américains n’était pas augmenté.
  • Les Démocrates ont sauté de joie en se disant que ça leur convenait parfaitement et ce lundi, ils sont censés voter pour augmenter le package du stimulus. En cas de non-accord, Trump pourrait mettre son véto. Mais justement, que pourrait-il faire ?

 

Signer ou ne pas signer ? Ce que Trump pourrait faire

Il y a beaucoup de discussions à ce sujet en ce moment, mais voici quelques possibilités, simplifiées :

- Trump pourrait signer les 900 milliards de dollars de toute façon. La loi de relance et la loi de financement de 2021 sont liées. Auquel cas, rien ne change, le plan serait ridicule sachant que 12 millions de foyers américains sont en retard de 5’000$ sur leurs loyers et que les traites moyennes des hypothèques aux USA, sont de 1’300$ par mois.

- M. Trump pourrait mettre sa menace à exécution en opposant son veto au plan de relance.

 

  • Il pourrait refuser passivement de le signer.
  • Si le Congrès ne remet pas le projet de loi complet à M. Trump d'ici la fin de la journée de lundi, il ne disposera pas de suffisamment de temps pour annuler le veto.
  • Il faudrait pour cela un vote à la majorité des deux tiers au Sénat et à la Chambre des Représentants, une marge que les deux chambres ont déjà dégagée, mais sur laquelle elles n'auront peut-être pas le temps de se prononcer.
  • Si le projet de loi échoue, le nouveau mandat du Congrès, qui commence le 3 janvier, devra repartir à zéro.

Mais le marché n’en aurait rien à faire, puisque que globalement les 900 milliards sont pratiquement acquis et au pire, ça sera mieux. Cela ressemble donc à un jeu que l’on pourrait appeler « qui perd gagne » et à la fin c’est les Bulls qui gagnent.

Sans compter qu’alors que ce stimulus-là n’est pas encore voté ou accepté, on chuchote déjà que :

 

Biden est déjà prêt pour un troisième stimulus massif !

La plupart des dirigeants américains semblent considérer la loi de relance de 900 milliards de dollars comme un tremplin vers un plan d'aide plus important en 2021, qui pourrait inclure un troisième chèque de relance et d'autres dispositions que les Républicains et les Démocrates ont accepté de laisser de côté lors de ce cycle afin de passer un accord crucial.

"Ce projet de loi n'est qu'une première étape, un acompte, pour faire face à la crise dans laquelle nous nous trouvons", a déclaré mardi le président élu Joe Biden, soulignant qu'il souhaitait voir un troisième package arriver prochainement.

"Ce projet de loi n'est qu'une première étape, un acompte, pour faire face à la crise dans laquelle nous nous trouvons", a déclaré mardi le président élu Joe Biden, soulignant qu'il souhaitait voir un troisième package arriver prochainement.

 

Que faire l'année prochaine ?

En résumé, puisque l’on se retrouve face à une nouvelle année et que tout le monde se pose des questions comme : « que faire l’an prochain » ? On peut déjà dégager le fait que le Stimulus numéro 3 sera l’axe principal de ce début d’année à venir.

D’ailleurs, lorsque l’on cherche un peu au chapitre prévisions pour 2021, il est relativement difficile de trouver des gens qui sont « négatifs ». Tout le monde parie sur une reconstruction économique et redémarrage des économies mondiales en tablant sur le fait que le COVID va se faire défoncer durant le premier trimestre 2021 et que les objectifs de performances sont souvent au-delà des 15%. Il y a bien sûr des prédicateurs de fin du monde qui commencent à se déchaîner, mais pour le moment, personne ne les écoute. Pour le moment.

 

 

On nous cache quelque chose?

Les plus timorés pourront toujours se demander ce que le marché a pricé depuis le mois de mars, parce que pour le moment l’économie n’a pas fait mine de repartir. Ou alors on nous cache quelque chose. Les interrogations vont donc être légion ces prochaines semaines, sans compter la saison des trimestriels qui va commencer début janvier. On sait déjà que les gens sont prudents sur le sujet, mais les déceptions seront payées cash et les confinements à venir pourraient mettre encore des doutes dans l’esprit de chacun.

Graph SP500 Morningbull-53

Graphique du S&P500 – Source : Tradingview.com

En tous les cas, que l’on observe les graphiques du S&P500 ou du Nasdaq, on a clairement l’impression que l’on se prépare à monter encore plus haut dans les semaines à venir. Rien ne semble pouvoir empêcher la marche en avant des indices. Le COVID et sa version bodybuildée n’y parviennent pas, l’arrivée des Démocrates au pouvoir n’y parvient pas, des chiffres économiques tous pourris n’y parviennent pas et des valorisations complètement débiles ne font peur à personne – comme en l’an 2000.

Nasdaq morningbull 53

Graphique du Nasdaq – Source : Tradingview.com

Le seul truc qui me fait peur pour le moment, c’est l’indice des semi-conducteurs qui semble au bout du rouleau et qui ne veut plus monter. Je rappelle, pour ceux qui ne sont pas au courant, que le SOX est un indicateur avancé et quand il ne veut plus aller en avant, c’est un signe précurseur que le reste pourrait suivre.

Sox Morningbull 53

Graphique Sox – Source : Tradingview.com

Pour les évènements de la semaine dernière, on notera qu’Alibaba s’est fait exploser alors que la Chine s’en prend à la société de Jack Ma qui semble avoir fâché le leader Maximo chinois qui ne veut plus le lâcher. Moderna a également commencé à expédier ses premières doses de vaccin. Et Zoom se trouve sur une zone délicate, puisque techniquement elle peut aller plus bas en cassant les 375$ à la baisse. En même temps, la société annonce vouloir devenir une vraie « software company » en développant une suite bureautique pour les gens qui travailleront depuis la maison. Sans oublier que le travail depuis la maison risque de ne pas se terminer de sitôt, voire plus jamais.

 

L’Europe fait de la résistance

Pour conclure cette dernière version hebdomadaire de l’année, je voudrais également revenir sur le comportement des marchés européens qui font preuve d’une force incommensurable. La semaine qui vient de se terminer en est le parfait exemple. D’un côté, vous avez un marché qui se fait défoncer parce que le nouveau COVID est arrivé lundi et qui récupère tout durant les 3 jours suivants parce que le BREXIT c’est trop cool et que le Stimulus c’est trop bien.

Mais au fait, rappelez-moi ce que ces deux évènements vont rapporter à la France directement, par exemple ? Non, parce qu’en observant la situation actuelle avec les restaurants qui rouvriront hypothétiquement en février 2021 – rien de moins sûr et le chômage qui monte, les grosses boîtes du CAC qui en profitent courageusement pour licencier, on peut se demander qui a plus d’impact sur l’économie française :  le COVID ou la « réussite du BREXIT » ou le Stimulus américain ?

Tout ça pour dire que lorsque l’on voit le comportement du CAC40 la semaine dernière on se demande si on ne table pas plus sur l’étranger que sur la croissance interne du pays.

Cac40 Morningbull 53

Graphique du CAC40 – Source : Tradingview.com

En résumé, les marchés européens sont dopés aux anabolisants et rien ne semble pouvoir les faire baisser.

 

Qu’attendre de la semaine qui arrive

Il ne faut rien attendre. Le 31 décembre sera à nouveau une journée tronquée avec l’absence des Suisses, des Allemands et des Anglais qui bosseront à mi-temps. Les Américains seront là jusqu’à 22h00, heure de Montauban et vendredi prochain sera fermé. Là tout de suite, je parierai sur une semaine de hausse euphorique pour fêter cette année complètement délirante boursièrement parlant. En même temps, c’est pile ou face. Le juge de paix sera probablement le Stimulus attendu lundi soir.

En ce qui me concerne, je vous ferai mes prédictions dans la version mensuelle qui paraîtra début janvier. D’ici-là, je voudrais vous remercier pour cette année passée ensemble et j’aimerais vous souhaiter à vous et à toutes vos familles, une très belle année 2021. Ca paraît difficile de trouver pire à moins que la peste bubonique fasse son retour et que Cyril Hanouna se présente à la présidence en 2022.

Happy New Year à vous tous !!!

Thomas Veillet

Morningbull

 

Les réponses à vos questions sont traitées, dans leur globalité, dans le Podcast de la semaine du Morningbull Plus.

Dernière ligne droite d’une année bien pourrie - Bonne annee

Que faire l'année prochaine ?

En résumé, puisque l’on se retrouve face à une nouvelle année et que tout le monde se pose des questions comme : « que faire l’an prochain » ? On peut déjà dégager le fait que le Stimulus numéro 3 sera l’axe principal de ce début d’année à venir.

D’ailleurs, lorsque l’on cherche un peu au chapitre prévisions pour 2021, il est relativement difficile de trouver des gens qui sont « négatifs ». Tout le monde parie sur une reconstruction économique et redémarrage des économies mondiales en tablant sur le fait que le COVID va se faire défoncer durant le premier trimestre 2021 et que les objectifs de performances sont souvent au-delà des 15%. Il y a bien sûr des prédicateurs de fin du monde qui commencent à se déchaîner, mais pour le moment, personne ne les écoute. Pour le moment.

 

 

On nous cache quelque chose?

Les plus timorés pourront toujours se demander ce que le marché a pricé depuis le mois de mars, parce que pour le moment l’économie n’a pas fait mine de repartir. Ou alors on nous cache quelque chose. Les interrogations vont donc être légion ces prochaines semaines, sans compter la saison des trimestriels qui va commencer début janvier. On sait déjà que les gens sont prudents sur le sujet, mais les déceptions seront payées cash et les confinements à venir pourraient mettre encore des doutes dans l’esprit de chacun.

Graph SP500 Morningbull-53

Graphique du S&P500 – Source : Tradingview.com

En tous les cas, que l’on observe les graphiques du S&P500 ou du Nasdaq, on a clairement l’impression que l’on se prépare à monter encore plus haut dans les semaines à venir. Rien ne semble pouvoir empêcher la marche en avant des indices. Le COVID et sa version bodybuildée n’y parviennent pas, l’arrivée des Démocrates au pouvoir n’y parvient pas, des chiffres économiques tous pourris n’y parviennent pas et des valorisations complètement débiles ne font peur à personne – comme en l’an 2000.

Nasdaq morningbull 53

Graphique du Nasdaq – Source : Tradingview.com

Le seul truc qui me fait peur pour le moment, c’est l’indice des semi-conducteurs qui semble au bout du rouleau et qui ne veut plus monter. Je rappelle, pour ceux qui ne sont pas au courant, que le SOX est un indicateur avancé et quand il ne veut plus aller en avant, c’est un signe précurseur que le reste pourrait suivre.

Sox Morningbull 53

Graphique Sox – Source : Tradingview.com

Pour les évènements de la semaine dernière, on notera qu’Alibaba s’est fait exploser alors que la Chine s’en prend à la société de Jack Ma qui semble avoir fâché le leader Maximo chinois qui ne veut plus le lâcher. Moderna a également commencé à expédier ses premières doses de vaccin. Et Zoom se trouve sur une zone délicate, puisque techniquement elle peut aller plus bas en cassant les 375$ à la baisse. En même temps, la société annonce vouloir devenir une vraie « software company » en développant une suite bureautique pour les gens qui travailleront depuis la maison. Sans oublier que le travail depuis la maison risque de ne pas se terminer de sitôt, voire plus jamais.

 

L’Europe fait de la résistance

Pour conclure cette dernière version hebdomadaire de l’année, je voudrais également revenir sur le comportement des marchés européens qui font preuve d’une force incommensurable. La semaine qui vient de se terminer en est le parfait exemple. D’un côté, vous avez un marché qui se fait défoncer parce que le nouveau COVID est arrivé lundi et qui récupère tout durant les 3 jours suivants parce que le BREXIT c’est trop cool et que le Stimulus c’est trop bien.

Mais au fait, rappelez-moi ce que ces deux évènements vont rapporter à la France directement, par exemple ? Non, parce qu’en observant la situation actuelle avec les restaurants qui rouvriront hypothétiquement en février 2021 – rien de moins sûr et le chômage qui monte, les grosses boîtes du CAC qui en profitent courageusement pour licencier, on peut se demander qui a plus d’impact sur l’économie française :  le COVID ou la « réussite du BREXIT » ou le Stimulus américain ?

Tout ça pour dire que lorsque l’on voit le comportement du CAC40 la semaine dernière on se demande si on ne table pas plus sur l’étranger que sur la croissance interne du pays.

Cac40 Morningbull 53

Graphique du CAC40 – Source : Tradingview.com

En résumé, les marchés européens sont dopés aux anabolisants et rien ne semble pouvoir les faire baisser.

 

Qu’attendre de la semaine qui arrive

Il ne faut rien attendre. Le 31 décembre sera à nouveau une journée tronquée avec l’absence des Suisses, des Allemands et des Anglais qui bosseront à mi-temps. Les Américains seront là jusqu’à 22h00, heure de Montauban et vendredi prochain sera fermé. Là tout de suite, je parierai sur une semaine de hausse euphorique pour fêter cette année complètement délirante boursièrement parlant. En même temps, c’est pile ou face. Le juge de paix sera probablement le Stimulus attendu lundi soir.

En ce qui me concerne, je vous ferai mes prédictions dans la version mensuelle qui paraîtra début janvier. D’ici-là, je voudrais vous remercier pour cette année passée ensemble et j’aimerais vous souhaiter à vous et à toutes vos familles, une très belle année 2021. Ca paraît difficile de trouver pire à moins que la peste bubonique fasse son retour et que Cyril Hanouna se présente à la présidence en 2022.

Happy New Year à vous tous !!!

Thomas Veillet

Morningbull

 

Les réponses à vos questions sont traitées, dans leur globalité, dans le Podcast de la semaine du Morningbull Plus.

Envie d'en savoir plus sur Morningbull 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse
Offres spéciales :
Les Investisseurs logo

Intéressé par l'actualité financière ?
Envie de vous abonner a des publications financières GRATUITES ?
Choisissez les publications GRATUITES 
faites pour
 VOUS !
Les Publications Gratuites
Offre Morningbull Plus

Découvrez d'autres articles de Thomas Veillet

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
envelopecross-circle
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram