Le Covid 19 et la bourse

Le Covid-19, une mauvaise grippe ?

Est-ce que le Covid 19 et la bourse font bon ménage?

Nous sommes au début de la pandémie en Europe

7 morts et au moins 229 cas de contamination en Italie.

Des dizaines de milliers d’habitants mis en quarantaine dans une dizaine de villes du nord de la botte.

Le coronavirus est bruyamment sorti de Chine et semble se propager exponentiellement.

Il est à nos portes.

Rien qu’une mauvaise grippe !

On voit régulièrement des gens dire “Oui, mais la grippe fait des milliers de morts chaque année”.

On entend aussi : “Ca ne tue que les personnes fragilisées… comme la grippe !

J’ai fait ma petite enquête pour savoir si ça n’est réellement qu’une hystérie sans importance.

Accrochez-vous car ça pourrait vous étonner.

Le Covid 19 plus létale que la grippe ?

La grippe fait des milliers de morts chaque année… mais cela représente une infime fraction des malades de la grippe.

Il faut mettre le chiffre dans ce contexte et évaluer la dangerosité de la maladie par rapport à sa létalité effective.

La grippe saisonnière a un taux de mortalité entre 0,3 et 0,5%.

L’incertitude reste grande en ce qui concerne le coronavirus. 

Des sources variées estiment la létalité du coronavirus entre 1 et 4 %.

Autant dire que tout reste possible.

Nous ne serions donc peut-être pas devant une “simple grippe” mais en face de quelque chose de plus virulent.

Un virus qui se transmet facilement

L’autre problème est que le virus se transmet facilement.

Quelques gouttelettes de sueurs ou de postillons suffisent… 

De plus, le virus est résistant et resterait contagieux même après plusieurs jours sur une surface non désinfectée.

Pour couronner le tout : même guéri vous pouvez être réinfecté dans certains cas.

Mais le plus inquiétant est qu’il y a très probablement des centaines de personnes infectées qui ne le savent pas.

Elles n’ont pas encore de symptômes mais peuvent déjà transmettre le virus.

C’est comme ça qu’une coréenne aurait infecté des centaines de personnes en se rendant à l’église.

Il faut donc bien garder à l’esprit que l’étendue de l’épidémie est à ce jour inconnue.

Et il faut agir en conséquence.

Le silence du régime chinois

Peu de gens font réellement confiance dans les données livrées par le parti unique qui dirige la Chine.

D’après des reporters indépendants, les fours crématoires tournent 24/24 dans le Wuhan et les chiffres officiels des victimes paraissent bien en-dessous de la réalité.

Comme pour toute pandémie, on ressort aussi le scénario du “virus échappé du laboratoire”.

Le New York Post en fait d’ailleurs tout un article.

Selon leur journaliste, le virus serait sorti du laboratoire de virologie du Wuhan. Un centre spécialisé dans la recherche sur des souches de virus dangereux.

« Les preuves désignent la recherche SARS-CoV-2 en cours à l’Institut de Virologie de Wuhan. Le virus serait sorti du laboratoire par le biais d’un chercheur infecté (…) Quel que soit le vecteur, les autorités de Beijing s’empressent aujourd’hui de corriger les problèmes sérieux dans la façon dont leurs laboratoires gèrent les pathogènes mortels. (…)”

Un scénario hollywoodien qui marche particulièrement bien sur internet… et qui est évidemment invérifiable.

Le Covid 19 et la bourse, le changement…

La bourse réagit fortement et l’or bondit

Le virus va inévitablement affecter l’économie mondiale.

A ce moment là, il ne s’agit « que » d’une épidémie. Si celle-ci se transforme en pandémie, alors les risques de récession, voire de dépression augmentent drastiquement.

Les Bourses mondiales ont plongé de 3 à 5 % dans la journée de lundi.

Les entreprises dépendantes de la Chine sont particulièrement touchées.

Après avoir fait de la résistance pendant quelques semaines, les Bourses du Monde rendent les armes.

Et c’est logique vu que le risque du coronavirus doit être considéré par les marchés.

A contrario, l’or s’envole ! 

L’investisseur diversifié et qui construit sur le long terme reste serein.

Nous ne savons pas encore si la pandémie qui se dessine marquera durablement cette année 2020 ou si elle disparaîtra rapidement le printemps venu.

Comme toujours, c’est l’incertitude qui fait paniquer les marchés et investir fait peur à beaucoup de néophytes.

Et bien souvent, c’est à ce moment-là que l’on trouve les meilleures opportunités.

Date : 17 novembre 2020

Publié par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *