Les Investisseurs logo

La Chine met le feu aux poudres dans la conquête spatiale...

Dans sa conquête spatiale la NASA a décidé de multiplier son nombre de fournisseur. Face à la Chine il est temps de redoubler d'efforts.
juillet 1, 2021
jeff brown

Nouvelles du front de la conquête spatiale

Nous commençons la journée avec de grandes nouvelles sur le front de l'exploration spatiale. La Chine poursuit son projet de construction d'une toute nouvelle station spatiale.

À cette fin, la Chine vient de lancer trois astronautes dans l'espace avec un module d'habitation de 22 tonnes. Ils resteront en orbite pendant trois mois pour travailler sur la nouvelle station spatiale.

Il s'agit de la troisième des onze missions prévues pour rendre la nouvelle station spatiale opérationnelle. Une fois terminée, la station comprendra des laboratoires scientifiques pour la recherche ainsi qu'un télescope de classe Hubble.

Et c'est là que ça devient intéressant...

Les USA ne se laisseront pas devancer dans cette conquête spatiale.

L'ISS reprend du service

L'idée de la station spatiale internationale (ISS) dirigée par la NASA a été conçue en 1984. L'ISS a maintenant plusieurs décennies. Cela signifie que la technologie est largement dépassée. C'est pourquoi il est prévu que l'ISS soit mise hors service d'ici 2024.

De toute évidence, la nouvelle station spatiale chinoise sera construite avec des technologies modernes. Elle sera supérieure et plus efficace à cet égard. Cela soulève donc une question intéressante...

Compte tenu de la concurrence, la NASA va-t-elle essayer de prolonger la durée de vie de l'ISS ? Après tout, certains spécialistes ont affirmé qu'elle pourrait survivre jusqu'en 2028.

Ou est-ce que cela incitera la NASA à construire sa propre station spatiale pour remplacer l'ISS ?

Ou encore, cela incitera-t-il les États-Unis à soutenir directement les travaux d'Axiom Space visant à construire une station spatiale entièrement privée qui pourrait être mise à la disposition de la NASA ?

Quel que soit le résultat, nous pouvons être sûrs que le succès de la Chine dans l'espace sera un catalyseur majeur pour le programme spatial américain. Il est certain qu'il entraînera une augmentation des investissements dans les entreprises de technologie spatiale et donnera naissance à la prochaine génération d'entreprises aérospatiales.

Du côté américain, la conquête spatiale sera avant tout menée par des entreprises privées.

C'est d'ailleurs le cas de Rocket Lab.

la conquête spatiale entre la CHine et les USA

Rocket Lab lance non pas une, mais deux missions vers Mars...

Dans un autre développement excitant pour l'exploration spatiale privée, la NASA vient d'accorder un gros contrat à Rocket Lab. Selon l'accord, Rocket Lab va lancer deux satellites vers Mars en 2024. C'est dans trois ans seulement.

Nous avons parlé de Rocket Lab à plusieurs reprises dans L'Investisseur Tech. Il s'agit d'une société de fusées en phase initiale qui a produit un moteur très efficace, plus léger, moins cher et capable de lancer de petites charges utiles dans l'espace. C'est le créneau de l'entreprise : les lancements de petites charges utiles.

Un lancement de Rocket Lab
Un lancement de Rocket Lab pour préparer une base stratégique dans la conquête spatiale
Source : Rocket Lab

Rocket Lab a maintenant réalisé 20 missions, et presque toutes ont été couronnées de succès. L'entreprise a déjà remporté un contrat avec la NASA pour la mission Capstone. Elle enverra un satellite en orbite autour de la Lune plus tard dans l'année.

Et Rocket Lab a déjà annoncé une mission ambitieuse de son côté pour lancer un satellite vers Vénus d'ici 2023. Rocket Lab semble se tailler sa propre place dans le domaine des petits engins spatiaux pouvant être utilisés pour explorer notre système solaire... Et sa victoire dans le projet Mars est parfaitement logique.

Les deux satellites que Rocket Lab enverra sur Mars effectueront de précieuses analyses autour de la planète rouge. Il s'agit notamment de déterminer l'impact des vents solaires sur l'atmosphère martienne. Les enseignements tirés de cette mission permettront à la NASA de concrétiser son ambition d'établir une base permanente sur Mars.

Une position stratégique dans la conquête spatiale.

Un timing interessant pour les investisseurs

Le timing de cette annonce est intéressant.

Rocket Lab est en train d'entrer en bourse par le biais d'une fusion inversée avec une société d'acquisition à vocation spéciale (SPAC) appelée Vector Acquisition. Elle n'est probablement qu'à deux ou trois semaines de devenir une société cotée en bourse.

La nouvelle du contrat de Rocket Lab avec la NASA arrive au bon moment. Cela va donner à Rocket Lab une crédibilité instantanée auprès des investisseurs publics.

Cela dit, le SPAC est évalué à 4,1 milliards de dollars. C'est une évaluation très élevées pour une société de fusées à faible marge. En fait, cette valorisation implique une valeur d'entreprise par rapport aux ventes (VE/ventes) de 59 sur la base des ventes estimées de cette année. Pour une entreprise de ce type, à forte intensité de capital, je m'attendrais à un ratio valeur d'entreprise/ventes inférieur à 10.

Cependant, cet accord apportera à Rocket Lab un financement d'environ 750 millions de dollars. Cela contribuera grandement à aider la société à étendre ses activités.

La NASA multiplie les fournisseurs pour rester premier dans la conquête spatiale

D'un point de vue général, j'apprécie que la NASA ait décidé de confier à Rocket Lab ce contrat pour Mars. En faisant appel à Rocket Lab, la NASA élargit le champ des entreprises privées qui peuvent soutenir ses missions. Je suis sûr que la NASA ne veut pas trop dépendre d'un seul fournisseur comme SpaceX.

Et remarquez comment la NASA ne revient pas aux anciens titulaires comme Lockheed Martin et Boeing. Ils étaient les fournisseurs de référence pour des projets comme ceux-ci.

En clair, la NASA obtient de meilleurs résultats pour bien moins d'argent... Et elle le fait avec de nouvelles entreprises aérospatiales innovantes comme SpaceX, Rocket Lab et d'autres. Je prédis que Blue Origin sera la prochaine entreprise spatiale privée à recevoir un contrat de la NASA.

Nous allons surveiller de près les valorisations et les données financières de ces entreprises de technologie spatiale. Au cours des 12 à 18 prochains mois, nous aurons une idée précise de leurs futurs flux de revenus et de leurs marges brutes, ce qui nous aidera à comprendre à quoi ressemblera une valorisation attractive pour un point d'entrée.

jeff brown expert tech USA
Entrez dans les coulisses de la tech
Rejoignez l'investisseur spécialisé dans la tech
Découvrez les technologies qui feront notre avenir
5 règles d'or pour cartonner en bourse avec la tech
inscrivez-vous à la newsletter gratuite de L'Investisseur Tech 

Le service Internet par satellite Starlink se prépare au lancement...

Nous terminons cette journée par une mise à jour sur la division Starlink de SpaceX.

Pour rappel, Starlink a lancé la version bêta de son service Internet par satellite en novembre dernier. Et il a permis aux consommateurs de placer des précommandes pour le service une fois qu'il sera disponible dans leur région.

Lorsque nous avons vérifié le programme le mois dernier, Starlink avait déjà enregistré environ un demi-million de précommandes. C'est assez impressionnant.

S'exprimant lors du Macquarie Technology Summit, le président et directeur d'exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell, vient de révéler que Starlink compte désormais près de 100 000 utilisateurs de la version bêta de son service dans 11 pays différents.

Et Starlink aimerait ajouter d'autres utilisateurs à sa liste de précommande, mais la société est confrontée à des pénuries dans la chaîne d'approvisionnement qui ont retardé la production des terminaux utilisateurs. Il s'agit de la "parabole" qui reçoit et transmet les données entre les satellites Starlink.

Malgré ces retards, M. Shotwell a déclaré que Starlink disposera d'une couverture Internet mondiale par satellite d'ici septembre. C'est-à-dire dans un délai de trois mois.

Et comme la couverture mondiale sera bientôt en place, Starlink s'efforce d'obtenir l'approbation réglementaire pour le lancement dans de nombreux pays du monde.

L'entreprise fait donc de grands progrès. Et nous pouvons nous attendre à ce que Starlink fasse passer son service Internet par satellite du mode bêta à un lancement mondial pour les consommateurs dans un avenir très proche. Cela pourrait se produire avant la fin de l'année, en fonction des problèmes de chaîne d'approvisionnement.

C'est quelque chose que nous devons suivre de près.

À terme Starlink pourrait valoir plus que SpaceX

Une fois que le service Internet de Starlink sera sorti de la phase bêta et lancé commercialement avec au moins un demi-million d'abonnés, je m'attends à ce que SpaceX fasse de cette division sa propre société.

Starlink pourra alors faire une première offre publique de vente (IPO). Cela permettra à l'entreprise de lever davantage de capitaux pour développer encore plus sa constellation de satellites.

Le service Internet par satellite de Starlink coûtera 99 dollars par mois. Si les 500 000 précommandes se transforment en abonnés, Starlink engrangera dès le départ près de 50 millions de dollars par mois. Ce n'est pas si mal.

À partir de là, la prédiction du PDG de SpaceX (un des principaux acteurs de la conquête spatiale), Elon Musk, qui prévoit des revenus annuels de 30 milliards de dollars d'ici 2025, entre en jeu. Il faudrait pour cela environ 25 millions d'abonnés. Si Starlink parvient à atteindre ce chiffre, elle générera plus de revenus que SpaceX.

Il s'agit donc d'une société qui pourrait potentiellement être une grande cible d'investissement à la bonne valorisation. Je ne serais pas surpris de voir l'introduction en bourse dans le courant de l'année prochaine.

La conquête spatiale nous apportera encore de belles opportunités d’investissement.

Envie d'en savoir plus sur la conquête spatiale 

Avant d'approfondir ce sujet précisément, Lucas Marchand, directeur de Vauban editions, vous propose de découvrir les 5 règles d'or de la bourse pour vous permettre d'atteindre vos objectifs financiers.
5 règles d'or de la bourse

Envie de découvrir des articles sur la technologie ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
cross-circle
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x