Protéger son argent en cas de crise

Comment protéger son argent en cas de crise financière

Voici comment protéger son argent en cas de crise

Vous croyez que vous êtes à l’abri de la crise parce que vous n’investissez pas en bourse ?

Ou parce que vous avez de l’immobilier et que vous touchez des loyers ?

Lisez bien ce qui va suivre, ça vous concerne.

Vous pensez votre argent protégé grâce à l’épargne dans votre coffre en banque ?

Imaginez : tout votre argent, évaporé !

Un matin vous vous réveillez et vous apprenez que votre banque a fait faillite et que tout l’argent que vous y aviez placé et que vous pensiez protégé a disparu suite à une crise financière.

Livret d’épargne, Assurance-vie, envolés !

Des années de labeur et d’épargne consciencieuses réduites à néant.

  • Oubliée la retraite dorée au Portugal
  • Finis les plans d’agrandissement de la maison
  • Terminés les projets d’avenir

Ce cauchemar n’est pas un mauvais film, ça s’est réellement passé pour de nombreux européens. Eux aussi pensaient que leur argent était protégé.

Et ça peut vous arriver à vous aussi.

Des dizaines de milliers d’épargnants se sont retrouvés ruinés du jour au lendemain

Et je ne parle même pas de la crise de 2008, je parle de ses répercussions des années plus tard, lorsque tout le monde croyait être tiré d’affaire.

C’est ce qui est arrivé en Grèce en 2012.

Mais également au Portugal en 2015.

C’est ce qui est arrivé en Italie du Nord en 2017, malgré le renflouement à grands frais par l’État Italien (jusqu’à 17 milliards d’euros !).

Pourtant, évité de justesse en Espagne en 2017 (et la situation est encore instable).

Les plus cyniques pourraient répondre :

“Que des pays du sud de l’Europe… nous on est tranquilles, on est un pays riche !”

Détrompez-vous :

Cela pend au nez des Allemands aujourd’hui avec la situation catastrophique de 2 des plus grandes banques du pays : Deutsche Bank et Commerzbank

Et on n’est pas à l’abri non plus en France.

Ne vous leurrez pas, notre système bancaire n’est pas plus vertueux que les autres !

Bruxelles est là pour protéger votre argent en cas de crise financière !

Vaste blague !

La solution de Bruxelles pour éviter les faillites ? Le gel de vos comptes bancaires.

En clair, pour éviter l’hémorragie d’une banque en faillite, elle vous empêche de retirer vos billets tant qu’il en est encore temps.

Mais l’arsenal bruxellois appliqué en France avec diligence ne s’arrête pas là :

  • Loi Sapin 2 qui permet la réquisition de vos assurances vie
  • Directive BRRD qui permet de ponctionner vos comptes courants en cas de faillite bancaire
  • Proposition 16 du rapport CAP22 : interdiction totale de l’argent liquide en France

Tout est fait pour pouvoir récupérer VOTRE argent si besoin.

Conclusion : c’est vous qui paierez les pots cassés lors de la prochaine crise.

“Bah, c’est loin tout ça !”

Pas si sûr…

Depuis 2008 nous constatons l’accélération de politiques monétaires hyperinflationnistes dans une folle fuite en avant.

Les fameux Quantitative Easings censés sauver le système bancaire.

En effet, à la suite de la crise de 2008, la Réserve fédérale a mis en place plusieurs “mesures d’urgence”.

Le président de la Fed avait promis au Congrès que cette pratique non conventionnelle serait temporaire (oh le vilain mensonge).

Cela comprenait un programme d’émission monétaire appelé par euphémisme « assouplissement quantitatif » (Quantitative Easing, « QE »).

Grâce aux QE, la Fed a créé 3 700 milliards de dollars à partir de rien.

Aux États-Unis

comment protéger son argent en cas de crise

Et on a fait pareil en Europe :

Protéger son épargne de la crise

Or, le risque principal à créer de la monnaie à tout va, c’est qu’elle finisse par ne plus rien valoir !

Nous en avons l’exemple tragique au Venezuela aujourd’hui :

Les vendeurs de rue fabriquent des sacs à main et autres babioles pour touristes avec des liasses de billets sans valeur. [11]

Un peu comme si vous achetiez un sac à main fait en billets de 500 euros aux vendeurs à la sauvette de Pigalle !

Et notre argent n’est pas à l’abri en Europe !

Nous l’avons oublié car la dernière hyperinflation remonte à l’Allemagne des années 30.

Mais nous ne sommes pas immunisés contre ce risque, surtout avec les politiques menées actuellement par les banques centrales !

Powell, Draghi et leur homologue Chinois se font une concurrence monétaire mortelle en ce moment.

C’est à celui qui dévaluera le plus sa monnaie pour booster les exportations commerciales.

En janvier dernier la Banque Populaire de Chine (PBOC) a battu le record absolu d’impression monétaire : 685 milliards de dollars en 1 mois, soit près de 10 fois ce qu’injectait la BCE à son maximum !

Mais à ce petit jeu, c’est NOUS qui risquons de perdre des plumes. 

La guerre des taux pourrait bien VOUS faire PERDRE votre ARGENT

Au mois de juin 2019, 13 000 milliards de dollars d’obligations ont des rendements négatifs.

Presque la moitié en dettes souveraines européennes.

France, Italie, et même Suisse. Toute l’Europe est concernée.

C’est une situation totalement inédite !

Du JAMAIS VU.

Des rendements négatifs ça veut dire que vous prêtez votre argent aux États, et le remboursement est inférieur à ce que vous avez versé !

Comment protéger son épargne en temps de crise

La conséquence des taux négatifs

Vous croyez que c’est une info macro-économique insignifiante ?

Attendez-vous (à minima) à la baisse de rémunération des Livrets A et Assurance-vie.

Vous trouviez que c’était déjà faible ?

Ça devrait encore baisser.

Pourquoi ?

Et bien parce que les assurances vies et les banques qui placent votre épargne le font massivement… en obligations de dettes souveraines.

Votre argent est protégé car il est sur une assurance vie ?

Vous croyiez que l’assurance-vie était un moyen sûr de protéger votre argent en cas de crise ? ?

Et bien NON !

Conclusion : bientôt, ça ne rapportera bientôt probablement plus rien… tout en étant de plus en plus risqué.

Vous croyez que j’exagère ?

Effectivement, la situation actuelle n’est peut-être pas si catastrophique.

  • La guerre commerciale US-Chine pourrait se terminer positivement
  • Trump pourrait arrêter de tweeter à tout bout de champ
  • Les US et l’Iran pourraient devenir bons copains
  • Les tensions au Proche Orient pourraient cesser
  • Des banques centrales arrêter les taux négatifs
  • Tous les États cessent d’alimenter la dette
  • Les migrants cessent d’affluer
  • Wall Street se moraliser
  • Le Brexit être résolu
  • Le Climat sauvé
  • Les cancers sont soignés
  • Plus de pauvreté
  • Et Macron, Mélenchon et Marine Le Pen se prendraient dans les bras

Alors oui, si toutes ces choses arrivent, pas besoin d’avoir un plan anti-crise.

En attendant, il y a encore pas mal de raisons de se préparer au pire et de rechercher des solutions pour protéger son argent en cas de crise financière.

Pourtant, il ne s’agit pas de paniquer mais de s’assurer et vous mettre en position de dormir tranquille.

Vous pensez avoir protégé votre argent de la crise grâce à l’investissement immobilier ?

Souvent on pense que posséder “de la pierre”, avoir de l’immobilier en location, c’est du solide.

Cependant, rien n’est moins sûr.

Et si vos locataires ne pouvaient plus payer ?

Pour rappel, c’est comme cela que la crise des Subprimes en 2008 a débuté.

Une grande partie de la population était dans l’incapacité de rembourser ses emprunts immobiliers.

Ajoutez les locataires qui perdaient leur travail, incapables de payer leurs loyers…

PERSONNE N’EST À L’ABRI

NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS

Les choses basculent bien plus vite qu’on ne l’imagine.

En effet, c’est une réaction en chaîne qui n’épargne que les prévoyants.

Mais comment protéger son argent en cas de crise financière ?

En août je vous proposais de sécuriser une partie de votre épargne en achetant de l’Or.

Aujourd’hui je vous propose mieux : les solutions anti-crise ultimes.

  • C’est beaucoup plus poussé,
  • C’est une approche GLOBALE
  • Et beaucoup plus rentable…

Pour cela je vous propose de rejoindre un cercle très fermé.

Beaucoup de gens craignent aujourd’hui une crise majeure comme en 2008.

Par ailleurs, il y a de fortes raisons de s’en inquiéter…

Mais très peu savent comment se préparer pour y faire face.

C’est pour remédier à ce manque que j’ai rassemblé les stratégies éprouvées d’experts pluridisciplinaires.

Peu de théorie, que des mesures pratiques et concrètes.

Votre dossier cadeau OFFERT !

Les 5 Règles d’Or de la Bourse !

Téléchargez-le GRATUITEMENT!