5 conseils pour investir

5 conseils pour investir

Vous souhaitez connaître les 5 conseils pour investir ? Si vous lisez cet article, c’est probablement que vous avez décidé d’investir en bourse de l’argent vous-même sur les marchés.

C’est déjà une bonne chose en soi car cela vous permet de ne pas payer pour un service financier avant même d’avoir investi un euro.

Mais si vous voulez tirer votre épingle du jeu et commencer à vraiment performer, il faut sortir des sentiers battus.

Cela demande un peu de travail mais le retour sur investissement en vaut la peine.

Voici donc 5 manières de vous différencier et de devenir un meilleur investisseur.

1.      N’imitez pas les institutionnels

Vous le savez, vous êtes sur le même terrain de jeu que les fonds de pension, les hedge funds et autres gestionnaires de fortune.

Cela peut être intimidant.

Mais vous avez un avantage tactique sur eux.

Vous êtes le maître de votre bateau et vous ne rendez des comptes qu’à vous-même.

De leur côté, les services de l’industrie financière doivent répondre devant leurs clients. C’est bien normal mais cela impose des contraintes.

Le problème, c’est que les clients sont souvent complétement novices en finance. Ils n’y comprennent, pour ainsi dire, rien à la bourse.

Ils se méfient souvent de cette dernière et ont surtout peur de perdre de l’argent ou de rater des opportunités.

En conséquence, les fonds n’ont pas vraiment le choix. Ils doivent miser sur le court et le moyen terme.

Lorsqu’une valeur chute momentanément, Ils sont forcés de vendre pour ne pas effrayer leur clientèle et rester en haut des classements.

Ils perdent ainsi des opportunités de long terme.

Dure vie…

À l’inverse, vous êtes autonome et vous investissez votre propre argent.

Vous n’avez donc pas à vous soucier de ce qu’on pense de vos décisions.

Tout ce qui importe, c’est le résultat.

En cas de baisse, vous pouvez laisser passer l’orage si vous pensez que votre valeur va bien se porter sur le long terme.

Pensez sur 5, 10 ou 20 ans et vous êtes certain d’avoir un avantage sur l’industrie financière.

Vous pourrez saisir des occasions impossibles pour la plupart des autres catégories d’investisseurs.

2.      Investissez à l’international

Trop de petits porteurs se contentent d’acheter des valeurs du CAC40.

Et pourtant, on sait que ce n’est pas le marché où il y a le plus d’opportunités historiquement. Pour tout dire, sa performance est plutôt médiocre.

Même si vous ne possédez qu’un PEA, ce dernier autorise des actions de toutes l’Europe et même des ETF (trackers) exposés aux marchés du monde entier.

La bourse allemande est une bonne manière de se diversifier en Europe alors que les places américaines apparaissent comme une évidence pour l’international.

En diversifiant géographiquement votre portefeuille, vous avez deux grands avantages :

  • Vous réduisez votre risque global.
  • Vous allez chercher des opportunités sur des marchés dynamiques.

3.      Ne suivez pas le troupeau

Dans le jargon, lorsqu’on prend la position inverse de ce que préconisent les plus grandes tendances du moment, on dit qu’on est « contrarien ».

Certes, il ne faut pas aller systématiquement contre les mouvement haussiers et baissiers.

Il convient, en revanche, de se méfier des trop bonnes affaires :

  • Les actions bouillantes dont la presse parle sans cesse.
  • Les tendances technologiques passagères ou pas encore mûres. Qui se souvient des imprimantes 3D qui devaient faire disparaître complètement nos usines ?
  • Les produits financiers exotiques que tout le monde recommande mais que personne ne comprend vraiment.

Lorsqu’une opportunité parait trop évidente, il est probablement temps de se demander s’il ne vaut mieux pas prendre un peu de recul.

Et lorsque le marché descend très fortement, on va se dire qu’il est peut-être temps de faire les soldes.

4.      Faites vos propres recherches

Personne ne vous demande d’en savoir autant que les analystes de Société Générale. C’est même peut-être mieux comme ça d’ailleurs.

Cela dit, lorsque vous vous portez acquéreur sur un titre, vous avez un plan en tête.

Généralement, vous anticipez une hausse du cours provoquée par des perspectives positives.

Le suivi régulier de l’actualité de la valeur vous permettra de vérifier si votre scénario se confirme.

Il y a donc tout de même quelques points qui valent la peine d’être suivis :

  • La situation générale de la société
  • Les rapports financiers et résultats principaux
  • La stratégie et les grands projets en cours

Vous serez ainsi conforté dans votre décision d’achat au fur et à mesure que la société avance dans ses plans.

Le suivi des événements vous permettra aussi de voir lorsque votre hypothèse d’achat n’est plus valable à la suite d’une évolution négative :

  • Opportunités non réalisées
  • Baisse inattendue des résultats
  • Changement de stratégie

À ce moment-là vous vendrez en connaissance de cause et avec sérénité.

5.      Donnez-vous les moyens d’aller loin

La bourse peut être un formidable outil pour s’enrichir.

Mais pour arriver à des résultats vraiment exceptionnels, il faut s’en donner les moyens.

Et là, vous n’avez pas de raccourcis.

Tout le monde est capable de mettre quelques centaines d’euros en bourse puis de s’amuser avec.

C’est d’ailleurs très bien pour débuter.

En revanche, ce sont ceux qui investissent régulièrement et augmentent leurs apports à chaque fois que c’est possible qui finissent par accumuler des sommes qui changeront leur vie sur le long terme.

Pour faire partie de cette élite :

  • Réinvestissez vos dividendes.
  • Lorsque vous avez une augmentation de salaire, utilisez-en une partie pour augmenter vos apports.
  • Vous devez vous payer vous-même avant de dépenser. Investissez chaque mois ou chaque trimestre sans exception, même si vous devez éliminer certains luxes que vous vous accordez.

Respectez les 5 conseils pour investir

Vos investissements doivent être votre priorité car ce sont eux qui feront une vraie différence dans votre vie.

C’est grâce à eux que vous aurez, demain, une qualité de vie au-dessus de la moyenne.

Lorsque vous vous retournerez au bout de quelques années pour voir le chemin parcouru, vous risquez d’être surpris par les résultats.

Lucas

Date : 18 janvier 2018

Publié par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *