Les Investisseurs logo

Action Royal Dutch Shell

Royal Dutch Shell se positionne parmi les plus grandes majors pétrolières du monde et son chiffre d’affaires 2019 a été de 344,88 milliards de $ (contre 388,38 milliards de $ en 2018)
Shell logo
Toutes les informations chiffrées sur cette entreprise sont disponibles sur le Club des Investisseurs
En savoir plus

Royal Dutch Shell : 187 ans d’histoire

Le logo de Shell en forme de coquillage fait référence à l’activité initiale de commerce de coquillages orientaux exercée par Marcus Samuel aux Pays-Bas. C’est en 1833 que ce brillant fondateur a eu cette idée originale couronnée de succès grâce à l’engouement des particuliers pour la décoration d’intérieure. 40 ans plus tard, en 1870, Marcus Samuel légua sa société à ses deux fils.

Marcus Junior et Samuel ont ensuite décidé d’orienter leurs activités dans l’importation de produits pétroliers et furent les premiers à commander des navires de transport par le canal de Suez dès 1892. Une véritable révolution à l’époque pour le transport du pétrole en vrac, aussi bien en termes de réduction de coût que de capacités en volume de transport.

Apparition de la marque

La marque Shell apparaît en 1896, particulièrement reconnaissable grâce à ses barils de kérosène rouge vif. Au début des années 1900, l’essor du pétrole en provenance du Texas et ses surcapacités de production par rapport à la demande transforme le marché pétrolier, obligeant Shell à fortement ralentir son activité. C’est ainsi que près de la moitié des navires de transport de la société se retrouvent à l’arrêt. Parallèlement, une autre société, nommée Royal Dutch, est en plein essor grâce à l’exportation de pétrole en Asie. Ce groupe possède lui aussi ses propres navires de transport. Afin d’améliorer leur position concurrentielle et créer une synergie, un accord est signé entre Shell et Royal Dutch le 23 avril 1907.

Cette fusion entre les deux groupes marque le début d’une forte croissance pour Royal Dutch Shell, qui devient un emblème des carburants et des huiles moteurs en Europe et en Asie. Sa production de produits pétroliers est principalement située en Russie, en Roumaine, au Venezuela, au Mexique et aux États-Unis. Le groupe dispose aussi d’activités d’exploration et d’extraction pétrolière.

Royal Dutch Shell contribue fortement à l’effort de guerre

Allié durant les conflits de 14-18 et 39-45, notamment pour l’armée, l’aviation et les navires britanniques. L’entre-deux-guerres est également une période de forte expansion pour le groupe grâce à l’essor des voitures à essence.

À la suite de la seconde guerre mondiale, les activités d’exploration et de raffinerie de Royal Dutch Shell sont amplifiées : grands projets d’explorations en Afrique et en Amérique du Sud, constructions de nouvelles raffineries au Royaume-Uni, mises en chantiers de supertankers (navires géants de transport pétrolier).

 

Navire de transport pétrolier Shell Vexilla, 1955

Navire de transport pétrolier Shell Vexilla, 1955

Projet de forage

Le premier projet de forage offshore (puits en mer proche des côtes) est initié en 1947 dans le Golfe du Mexique. 8 ans plus tard, le groupe comptait 300 puits.

Durant les années 60-80, Royal Dutch Shell multiplie les grandes découvertes :

  • le plus grand gisement de pétrole d’Oman ;
  • le champ gazier de Groningen aux Pays Bas ;
  • d’importants champs gaziers en Mer du Nord.

La forte chute des prix du pétrole en 1986 conduit Royal Dutch Shell à moderniser ses activités et ses technologies, étape indispensable au maintien de la compétitivité du groupe dans un contexte de faibles prix du pétrole.

Royal Dutch Shell Qatar

Shell Pearl GTL, Qatar

En 2012 le groupe crée Pearl GTL au Qatar (Gaz To Liquid), un nouveau type de diesel innovant. Puis en 2016, le grand projet Shell’s Stones est initié, suivi en 2017 par la plus grande plateforme pétrolière et gazière flottante « Prelude », ayant parcouru 5 800 kilomètres entre la Corée du Sud et l’Australie.

Profil de Shell

Le groupe Shell compte 83 000 salariés dans le monde.

Sa présence est établie dans 70 pays. Le groupe possède 21 grandes raffineries.

Sa production de produits énergétiques bruts avoisine les 71 millions de tonnes de GNL (Gaz Naturel Liquéfié) par an et 3,7 millions de barils de pétrole par jour.

Shell, c’est également plusieurs dizaines de milliers de stations services dans le monde.

Royal Dutch Shell Station

Royal Dutch Shell Station

Les trois axes clés du groupe sont :

  • la transition énergétique progressive vers un modèle plus pauvre en émissions polluantes et des investissements conséquents au sein des énergies vertes ;
  • la réponse aux besoins énergétiques croissants des sociétés sur un modèle compétitif ;
  • l’augmentation des flux de trésorerie et du rendement des actionnaires ;
  • le maintien du biais sociétal dans de cadre d’une contribution favorable aux pays dans lesquels le groupe Shell est actif.

Shell Energy est spécialisé dans la production et la distribution d’énergies propres.

Gaz naturel

Le gaz naturel figure parmi les énergies fossiles les plus propres en termes d’émissions de CO2. Il est utilisé dans l’industrie, dans le transport (camions et navires en alternative au fioul lourd), et dans les foyers des particuliers (chauffage, cuissons, etc.).

Énergies renouvelables

Pour répondre aux enjeux climatiques actuels, Shell investit dans le secteur de l’énergie solaire, l’éolien, et l’hydrogène. Ces énergies émettent de très faibles émissions de carbone, voire aucune.

L’énergie du futur

Concernant la mobilité des véhicules, Shell mise sur l’énergie électrique à base d’hydrogène et l’énergie électrique « brute », toutes deux destinées aux véhicules non polluants.

Les experts travaillant chez Shell anticipent différents scénarios climatiques et proposent des alternatives concernant les villes de demain et la mobilité des individus. Ils estiment que la population urbaine sera en forte croissance d’ici 2050 d’où la nécessité de rendre les transports intelligents et sobres en émissions.

Les biocarburants ainsi que la restauration des écosystèmes naturels pourront également jouer leurs rôles pour la transition énergétique de demain.

Royal Dutch Shell Energies transition énergétique

Carburants et lubrifiants Shell

Carburants

Les carburants Shell résultent de décennies de R&D afin d’en optimiser la performance énergétique.

Les principales marques de carburants sont Shell FuelSave et Shell V-Power.

Lubrifiants

Les huiles Shell sont connues grâce aux marques Shell Helix pour les voitures et Shell Rimula pour les véhicules lourds de type camions, engins de chantier, etc.

Les lubrifiants Shell sont mondialement reconnus pour leur qualité, y compris dans le milieu du sport automobile. Plusieurs écuries les utilisent telles que la Scuderia Ferrari, BMW Motorsport, Hyundai WRC, ou encore Maserati.

Appomattox

Shell a initié en mai 2019 la construction d’une gigantesque plateforme pétrolière offshore, la plus imposante que le groupe Shell ait jamais construite, composée de 4 colonnes, 6 centres de forages, 15 puits de production et 5 puits d’injection d’eau.

Appomattox est un véritable « mastodonte » du pétrole offshore, la plateforme est active dans le Golfe du Mexique.

Royal Dutch Shell Appomattox

Perspectives

Il est important de noter que dans le cadre d’une major telle que Royal Dutch Shell, les résultats du groupe ne sont pas entièrement corrélés aux prix des produits énergétiques.

L’activité de raffinage, de commercialisation de lubrifiants (huiles pour moteurs par exemple), d’électricité, pour n’en citer que quelques exemples, donnent au groupe un bon niveau de diversification qui lui permet de rester profitable même dans les contextes de prix des matières premières énergétiques faibles.

Les chiffres en témoignent, Royal Dutch Shell a bénéficié de très bons résultats financiers au titre de l’année 2019, dans un contexte de prix du pétrole et du gaz faibles au regard de leurs moyennes historiques. Le groupe a d’ailleurs toujours été en situation de bénéfices au cours des 10 dernières années. L’année 2016 n’a pas dérogé à cette règle et, malgré des prix du pétrole et du gaz historiquement bas, le groupe a généré des profits.

Un contexte de prix des matières premières énergétiques élevé est toujours appréciable pour obtenir de hauts niveaux de résultats des majors. Néanmoins, l’investisseur peut rester serein face à ces considérations liées aux prix des produits énergétiques (principalement pétroliers et gaziers) car ils ne remettent pas en cause le modèle de profitabilité structurelle d’une major telle que Royal Dutch Shell.

En outre, il existe une corrélation assez marquée lors de certaines périodes entre l’évolution du prix de l’action Royal Dutch Shell et les cours du pétrole.

Analyse du prix actuel du pétrole

La courbe bleue (cours du pétrole Brent) indique que son niveau actuel est situé sur des plus bas depuis plus de 14 ans. Ces niveaux résultent principalement d’une politique de « guerre des prix » initiée par l’Arabie Saoudite dans le but de freiner l’essor de la production pétrolière américaine, principalement issue de l’extraction offshore (en mer).

L’industrie pétrolière américaine est en croissance depuis plusieurs années. De ce fait, certains pays producteurs du Moyen-Orient, et accessoirement la Russie, ne souhaitent pas perdre leurs parts de marché.  Ces pays ont donc décidé « d’ouvrir les vannes » sans limites afin d’inonder les marchés d’une offre abondante de pétrole impactant directement son prix à la baisse devenant intenable pour la majorité de l’industrie pétrolière américaine ayant des coûts de revient sensiblement plus élevés que ceux des pays du Moyen-Orient.

Ce « plan » est une réussite car de nombreux acteurs du pétrole de schiste américain ont fait et font encore faillite actuellement, réduisant ainsi l’offre pétrolière américaine.

Analyse de la situation de Royal Dutch Shell face à la crise du Covid-19

La crise actuelle du Covid-19 a entraîné un ralentissement mondial de la demande énergétique. Son impact sur l’économie et les marchés financiers ont engendré une division par 2 de la valorisation boursière de Royal Dutch Shell depuis octobre 2019.

L’année 2020 risque donc d’être plus difficile concernant les résultats du groupe, qui reste néanmoins solide au regard de son bilan, et nous semble tout à fait apte à supporter cette crise.

Un scénario d’année blanche en termes de profits semble a priori « très conservateur » au regard des résultats 2020 du groupe Shell.

Les premiers indicateurs nous permettant d’appuyer ce scénario sont les résultats du 1er trimestre 2020 de Shell indiquant un profit avant impôts et taxes de 623 millions d’€, certes bien au-dessous du profit 2019 à période constante établi à 2 791 millions d’€ (avant impôts et taxes) mais ayant le mérite de rester « dans le vert » malgré la situation de crise actuelle.

Une normalisation de la demande énergétique mondiale devrait progressivement s’effectuer au cours du second semestre 2020, voire courant 2021 pour les scénarios les plus prudents.

Il en résulte le fait que la valorisation actuelle de Royal Dutch Shell, divisée par 2 depuis octobre 2019, peut être considérée comme une opportunité d’investissement au sein de ce N°2 mondial de l’énergie. De plus, bien que le groupe ait décidé de réduire son dividende trimestriel durant la crise à hauteur de 0,16 € par action dans l’attente d’une normalisation du secteur, il n’est pas totalement coupé contrairement à de nombreuses autres sociétés, même grandes.

Ressources Humaines 

Ben van Beurden, Jessica Uhl, Huibert Vigeveno, Harry Brekelmans

Ben van Beurden

Ben van Beurden est le CEO (Chief Executive Officer) de Shell depuis le 1er janvier 2014. Il a rejoint le groupe Shell en 1983 et y a occupé différents postes clés, notamment au sein des divisions « Chemicals » de Shell. Il est diplômé d’un Master en ingénierie chimique.

Jessica Uhl

Jessica Uhl occupe le poste de CFO (Chief Financial Officer) depuis le 9 mars 2017. Elle a intégré le groupe Shell en 2003 après avoir travaillé au sein des sociétés Enron et Citibank.

Huibert Vigeveno

Huibert Vigeveno est directeur Downstream depuis le 1er janvier 2020. Il a rejoint Shell en 1995.

Harry Brekelmans

Harry Brekelmans occupe le poste de directeur des projets et technologies de Shell depuis octobre 2014. Il a rejoint Shell en 1990.

Ronan Cassidy, Donny Ching, Wael Sawan, Maarten Wetselaar

Ronan Cassidy

Ronan Cassidy est le directeur RH (Ressources Humaines) du groupe Shell depuis janvier 2016. Il est présent dans le groupe depuis 1988.

Donny Ching

Donny Ching occupe le poste de directeur juridique de Shell depuis février 2014. Il a rejoint Shell en 1988.

Wael Sawan

Wael Sawan est le directeur Upstream du groupe depuis juillet 2019. Il est présent chez Shell depuis 1997.

Maarten Wetselaar

Maarten Wetselaar occupe le poste de directeur Gaz intégré et nouvelles énergies de Shell depuis janvier 2016. Il a rejoint la société en 1995.

Risques

Les risques liés au compte de résultat de la société sont principalement une éventuelle baisse de la demande énergétique mondiale qui impacterai négativement les résultats de Royal Dutch Shell, ainsi que des augmentations des coûts internes et/ou externes.

Les risques liés au bilan de Royal Dutch Shell sont une éventuelle baisse de la valeur des actifs et/ou une hausse des passifs décolérés des actifs.

Il existe également des risques liés aux marchés boursiers des actions :

Risque de perte en capital

Le prix des actions fluctue quotidiennement sur les marchés financiers. L’investisseur verra donc son capital s’apprécier ou se déprécier en corrélation à ces variations de cours. L’environnement économique, les perspectives de l’entreprise sont des vecteurs pouvant influencer les cours des actions.

Risque de faillite

En cas de difficultés structurelles, une société cotée peut faire faillite, déposer son bilan et être soumise à une liquidation.

Risque de liquidité

L’investisseur peut être confronté à une impossibilité totale ou partielle d’acheter ou vendre ses actions. Il devra alors, soit patienter, soit réduire son cours d’achat ou de vente. Ce risque est surtout présent sur des sociétés ayant des faibles capitalisations boursières.

Risque de change

Si l’investisseur dispose d’actions libellées dans des devises différentes à celles de son compte-titres, il s’expose au risque de change pouvant lui être favorable ou défavorable.

Nous vous rappelons en outre que la diversification est un élément clé de tout portefeuille, permettant de réduire considérablement le risque. Nous vous conseillons donc idéalement d’engager entre 2 % et 4 % de votre portefeuille par société, ce qui correspond à un nombre de positions comprises entre 25 et 50.

Comment investir en actions Royal Dutch Shell

L’acquisition d’actions Royal Dutch Shell est possible via un compte-titres et un PEA.

 

 

 

Découvrez d'autres entreprises cotées en bourse

mars 31, 2021
Action WM Morrisons

WM Morrisons : 120 ans d’histoire C’est en 1899 que William Morrison débute une activité de petit commerce d’œufs et de beurre, son fils Ken, nait en 1931. Il reprend l’activité d’épicerie de son père dès 1952 dans la ville de Bradford (Région d’Angleterre, Yorkshire). Six ans plus tard, Ken Morrison ouvre son premier magasin […]

Lire plus
mars 24, 2021
Action Village Supermarket

Présentation de Village Supermarket Village Supermarkets est une chaîne de supermarchés américains créée en 1937 composée de 30 magasins de type vente de produits alimentaires d’épicerie, fruits et légumes, produits secs, etc. Le modèle de Village Supermarkets est de type franchisé. Ses enseignes sont connues sous le nom de ShopRite. Majoritairement à New York Les […]

Lire plus
juin 24, 2019
Action UPM

Présentation d'UPM UPM-Kymmene est une société finlandaise figurant parmi les leaders mondiaux du traitement des produits forestiers afin d’en créer différents types de papiers, étiquettes, emballages, produits en contreplaqué. La société possède également une activité de bio raffinage. Le groupe dispose de 840 000 hectares de surface forestière qu’elle exploite en respect de l’écologie car seules […]

Lire plus
mai 20, 2019
Action Toll Brothers

  Toll Brothers : 50 ans d'histoire   C’est en 1967 que les frères Bob et Bruce Toll posent les premières pierres de ce qui deviendra au fil des décennies un empire de la promotion immobilière de types maisons de luxe aux États-Unis. L’entreprise Toll Brothers fut d’abord pendant 10 ans un constructeur de maisons […]

Lire plus
mars 11, 2021
Action Talanx

Présentation de Talanx Talanx AG est un grand groupe d’assurance et de réassurance allemand, se classant à la troisième place mondiale du secteur de la réassurance via sa filiale Hannover Re. Talanx AG est un groupe d’envergure internationale présent dans 42 Pays : 58 % de son chiffre d’affaires est réalisé en Europe, 28 % sur […]

Lire plus
octobre 23, 2019
Action Swatch

Swatch Group : les origines Swatch Group est né de la fusion de deux sociétés horlogères : SSIH et ASUAG. SSIH (Société Suisse pour l’Industrie Horlogère) fut créée en 1930 par la fusion des marques Omega et Tissot. ASUAG (Allgemeine Schweizerische Uhrenindustrie AG), d’origine suisse, fut créée en 1931. L’industrie horlogère suisse a profité de sa neutralité […]

Lire plus
mars 2, 2021
Action STMicroelectronics

STMicroelectronics et le marché des nouvelles technologies Mobilité propre, véhicules autonomes, Internet des objets et technologies 5G figurent parmi les principaux marchés qui vont soutenir les affaires de STMicroelectronics sur ces prochaines années. Selon son slogan « life.augmented », la société entend contribuer à travers ses produits à une vie meilleure pour chacune et chacun […]

Lire plus
mai 20, 2019
Action Société Générale

Société générale : 155 ans d’histoire La société générale est fondée le 4 mai 1864 en qualité de banque entrepreneuriale en faveur des acteurs de l’industrie et du commerce français. Le premier guichet de la banque française ouvre ses portes en 1865, à proximité de la Bourse située au Palais Brongniart à Paris. En 1871, […]

Lire plus
mai 25, 2020
Action Royal Dutch Shell

Royal Dutch Shell : 187 ans d’histoire Le logo de Shell en forme de coquillage fait référence à l’activité initiale de commerce de coquillages orientaux exercée par Marcus Samuel aux Pays-Bas. C’est en 1833 que ce brillant fondateur a eu cette idée originale couronnée de succès grâce à l’engouement des particuliers pour la décoration d’intérieure. […]

Lire plus
1 2 3 6
Recevez nos 3 actions
pour performer en 2021
Inscrivez-vous GRATUITEMENT à notre newsletter

cross-circle