Les Investisseurs logo

Action Goldman Sachs

La banque Goldman Sachs, à l’origine spécialisée dans la gestion des effets de commerce, est née en 1869. Elle prendra son nom « M. Goldman and Sachs » suite à l’alliance de Marcus Goldman, son fondateur, et de Samuel Sachs, son gendre.
S'inscrire à la Newsletter gratuite
Toutes les informations chiffrées sur cette entreprise sont disponibles sur le Club des Investisseurs
En savoir plus
Goldman Sachs
Recevez nos 3 actions
pour performer en 2021
Inscrivez-vous GRATUITEMENT à notre newsletter

Cours de l'Action Goldman Sachs


Goldman Sachs : 150 ans d’histoire

Marcus Goldman Marcus Goldman

Fondateur

Après 15 années de forte expansion dans le domaine de la gestion des encours bancaires des entrepreneurs, Samuel Sachs prend la direction générale du groupe Goldman Sachs & Co. La première introduction à la Bourse de New York date de 1896. C’est au début des années 1900 que la banque va se spécialiser dans les opérations capitalistiques de sociétés. Par ailleurs, elle initie avec succès les introductions en bourse de grandes sociétés américaines. On retrouve par exemple des sociétés telles que « United Cigar Manufacturer », un fabricant de cigares, et « Sears » une importante chaîne de retail (distribution) américaine. 1928 correspond au lancement des activités de trading de Goldman Sachs. En effet, ils ont suscité l’engouement de nombreux investisseurs et ont permis une hausse importante du cours de ses actions. Par ailleurs, celles-ci sont retombées ensuite à une très faible valorisation du fait du krach de 1929. C’est alors que les activités de Goldman Sachs évoluent vers la banque d’investissement. Bien entendu, suite aux décisions de son nouveau dirigeant. Il s'agit de Sidney Weinberg, qui marquera les années 30, et dont le fils John Weinberg sera lui aussi à la tête du groupe entre 1976 et 1990. Durant les 50 années suivantes la banque évolue à un rythme moyen. Elle atteint les 1 300 salariés au cours des années 70. Par ailleurs, il s'agit de la date à laquelle Goldman Sachs connaît une mésaventure ! En effet, la cause est la faillite de la société « Penn Central Transportation Company » dont les actions avaient été pour la plupart émises par Goldman Sachs. Certificat de détention d’actions

Succession des dirigeants

Durant les années 90/2000, Goldman Sachs voit se succéder à sa tête plusieurs dirigeants. Ensuite, ils rejoindront de hauts postes au trésor et au gouvernement américain. Comme, par exemple, Robert Rubin et Stephen Friedman (1990-1994), Jon Corzine (1994-2000) ou encore Henry Paulson (2000-2006). La banque Goldman Sachs, largement exposée aux subprimes, ne sort pas indemne de cette crise. Ainsi, en 2007 l'entreprise voit le changement de statuts du groupe en Holding. L’injection de liquidités de la Réserve Fédérale Américaine furent nécessaires à sa pérennité future. Sans oublier l‘entrée au capital du célèbre investisseur Warren Buffett à hauteur de 5 milliards de $. Depuis les années 70, le groupe Goldman Sachs a su croître de manière exponentielle. En effet, elle affiche un chiffre d’affaires supérieur à 32 milliards de $ au titre de 2017. Par ailleurs, elle compte actuellement plus de 36 000 collaborateurs.

Goldman Sachs : un parcours parfois difficile mais une bonne rentabilité bénéficiaire sur le long terme

La banque d’affaires a été sujette à de nombreuses controverses dans son histoire comme en 1998 lors d’une affaire de spéculation sur la dette russe. Elle a également été soupçonnée d’avoir participé intentionnellement à des bulles boursières, d’avoir spéculé sur des crédits hypothécaires relatifs aux subprimes ou encore d’avoir manipulé certains marchés des matières premières. Ces affaires ont été jugées par les autorités américaines qui ont parfois condamné la banque à régler des amendes se chiffrant en milliards de $. Ces affaires n’ont pas toujours contribué à la bonne image de Goldman Sachs, mais malgré ces lourdes amendes, la banque d’affaires a su générer des bénéfices sur le long terme.

Bénéfices de Goldman Sachs entre 2008 et 2017 (en milliards de $)

Goldman Sachs entre 2008 et 2017 Le bénéfice de 2017 est modérément inférieur à la moyenne des années précédentes du fait d’une importante provision sur impôts (« provision for taxes ») se chiffrant à 4,40 milliards de $, relative à une nouvelle loi fiscale américaine adoptée le 22 décembre 2017 portant sur les niveaux de taxations des bénéfices des filiales implantées à l’étranger.

Goldman Sachs : un groupe international

Goldman Sachs : un groupe international Goldman Sachs est mondialement reconnu comme un « poids lourd » dans la catégorie des banques d’affaires. Au 30 juin 2018, la taille du bilan de Goldman Sachs avoisine les 1 000 milliards de $. Le groupe dispose de filiales à l’échelle du globe au sein des pays suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Corée, Espagne, États-Unis, France, Inde, Indonésie, Israël, Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle Zélande, Pologne, Qatar, Russie, Singapour, Suède, Suisse, Taiwan, Turquie, Pays Arabes-Unis, et Royaume-Uni.

Les activités de la banque d’affaires Goldman Sachs

Banque d’investissement (Investment Banking)

Fusions et acquisitions (Mergers & acquisitions)

Goldman Sachs Group est considéré comme le leader mondial des opérations de fusions et acquisitions. La banque d’affaires met à disposition des experts de ce domaine pour ses clients de tous secteurs et toutes tailles, depuis la phase de projet jusqu’à la finalisation des opérations.

Financement bancaire d’investissement (Investment Banking Financing)

L’activité de ce pôle consiste à assister les sociétés désireuses d’augmenter leur financement, notamment via des augmentations de capital par émissions de nouvelles actions, ou par financement bancaire, par la dette obligataire, ou par voies de transactions sur dérivés. Avec ou sans effet de levier, le Groupe Goldman Sachs aide les sociétés à réaliser leurs projets de financements, re-financements, ou restructurations.

Goldman Sachs et la gestion d’actifs (Securities)

Offre globale

Conseils directs en investissements sur actions, obligations, dérivés, devises, matières premières … via la gestion de comptes clients institutionnels, professionnels, ou privés, Goldman Sachs a su prouver depuis des décennies son expertise en qualité de gestionnaire d’actifs. Le groupe offre également une large gamme de FCP (Fonds Communs de Placements) et de fonds spéculatifs accessibles aux institutionnels, sociétaires, et investisseurs privés. Ces éléments sont englobés par l’expertise du groupe en matière de gestion des risques.

Offre spécifique

Goldman Sachs propose également des services algorithmiques à ses clients (GSET, Goldman Sachs Electronic Trading) comme à titre d’exemple leur offre « Sonar ™». Le groupe propose aussi l’assurance de l’accès à la liquidité des marchés (volumes de transactions suffisants pour l’exécution des transactions des clients) notamment via « SIGMA X™ ». La branche « PRIME SERVICES » offre ses services dans différents domaines plus spécifiques tels que les hedge funds, l’aide à l’exécution des ordres de grandes tailles et leur compensation si nécessaire, l’offre de futures (produits dérivés), la gestion approfondie du risque, la gestion de l’exposition unique aux actions ou indices et leur couvertures via la plate-forme « Synthetic Equity ».

Financements et prêts (Investing and Lending) par Goldman Sachs

GS Bank USA

Goldman Sachs possède une branche banque de dépôts, qui consiste en la tenue de comptes courants et d’épargnes pour particuliers ou professionnels. La banque offre aussi des prêts personnels à taux fixes. Private Wealth Management propose des offres de crédits dans le secteur du financement de l’immobilier résidentiel, des prêts standards, et des prêts hypothécaires. GS Select ® offre à sa clientèle « grand public » des lignes de crédits via leurs portefeuilles de placements. Pour répondre aux besoins des clients, Goldman Sachs a créé une plate-forme numérique dédiée. GS Bank propose aussi des prêts aux sociétés, des prestations de gestion du risque et des prêts aux communautés urbaines.

Investissement privé direct (Goldman Sachs Merchant Division)

Cette catégorie d’investissements est scindée en deux sections : Capital (Equity) et Dette (Credit). Pour l’activité capitale, il s’agit de fonds axés sur le capital-investissement, le capital-croissance, les infrastructures et l’immobilier. Pour l’activité dette, la division Goldman Sachs prend des participations dans des actifs de créances plus ou moins risqués ainsi que dans le crédit immobilier.

Division des situations spéciales (Goldman Sachs Special Situations Group)

L’activité de cette branche consiste à investir directement dans des sociétés de taille moyenne via des prêts spécialisés, de l’investissement en capital privé. Elle offre aussi l’accès à des possibilités de financement pour des sociétés du domaine financier aux États-Unis ou au Canada garantis par des actifs sécurisés. La division investit également dans le secteur de l’énergie alternative et de la promotion immobilière.

Investissements stratégiques (Principal Strategic Investments)

En collaboration avec la branche gestion d’actifs, la division des investissements stratégique est principalement axée sur les nouvelles technologies liées à la finance, au Big Data, aux logiciels et aux technologies de l’information. Pour ce faire, la division des investissements stratégiques de Goldman Sachs investit directement dans des actions de sociétés cotées en Bourse ou via des instruments convertibles.

Conseil en gestion de patrimoine et conseil financier (Investment Management)

Goldman Sachs Asset Management propose son expertise en matière de gestion de portefeuilles et conseils financiers pour ses clients individuels et institutionnels. Pour sa clientèle privée disposant de patrimoines conséquents, Goldman Sachs dispose de sa section Private Wealth Management.

Rejoignez MAINTENANT le plus grand regroupement francophone d' INVESTISSEURS !

Goldman Sachs : une banque de taille systémique

Le terme de banque systémique signifie en termes simples que la banque est d’une importance telle que sa faillite serait très dommageable pour la finance et l’économie mondiale.

Une trentaine de banques sont de taille systémique dans le monde, dont 8 aux États-Unis : Bank of America, Bank of New York Mellon, Citigroup, Goldman Sachs, JP Morgan Chase, Morgan Stanley, State Street et Wells Fargo.

Le « pouvoir » de Goldman Sachs est tel que les équipes de gestion d’actifs ont généré un gain de 200 millions de $ en un seul jour, le 5 février 2018, en misant sur l’indice de volatilité VIX (source : CNBC).

Les comités de surveillance internationaux ont des exigences plus élevées envers les niveaux de capitaux propres des banques de tailles systémiques.

Siège social de Goldman Sachs Siège social de Goldman Sachs, 200 West Street (New York), un gratte ciel de 228 mètres de hauteur et de 200 000 m2 de surface, budget : 2,4 milliards de $.

Notation Financière

La notation financière d’une banque est importante car théoriquement garante de sa solvabilité, voici les principales notations de Goldman Sachs Group :

Notation Financière

Voici la signification des notations des grandes agences dans l’ordre suivant : Short term Debt (Dette court terme) ; Long term Debt (Dette long terme) ; Subordinated Debt (Dette subordonnée) ; Preferred Stock (Actions préférentielles) ; Ratings Outlook (tendances des notations).

Moody’s : qualité moyenne ; qualité moyenne supérieure ; qualité moyenne inférieure ; spéculative ; stable.

S&P : qualité moyenne ; qualité moyenne ; qualité moyenne inférieure ; spéculative ; stable.

Fitch : qualité moyenne supérieure ; qualité moyenne supérieure ; qualité moyenne inférieure ; spéculative ; stable.

D’un point de vue global, la notation de Goldman Sachs se situe en milieu-haut de la grille de notations, en considérant qu’aucune notation n’est dans les catégories très spéculatif ; risque élevé ; ultra spéculatif ; en début de défaut ; en défaut sélectif ; ou en défaut strict.

Ressources humaines

Président Directeur Général

Président Directeur Général (Chairman and Chief Executive Officer)

Après une carrière de 24 ans chez Godman Sachs, Lloyd C. Blankfein prendra sa retraite le 30 septembre 2018. Lloyd C. Blankfein est président directeur général de Goldman Sachs depuis juin 2006. Ce New Yorkais issu d’un milieu modeste est impliqué dans des associations à buts non lucratifs, notamment la fondation Robin Hood ayant pour mission de réduire la pauvreté à New York.

Futur Président Directeur Général

Futur Président Directeur Général à partir du 30 septembre 2018

David M. Solomon occupe actuellement le poste de directeur d’exploitation de Goldman Sachs. Il sera promu président directeur général à partir du 30 septembre 2018. Membre du comité de direction, responsable des normes commerciales, et co-président du comité de gestion des risques, ce banquier d’affaires a rejoint Goldman Sachs en 1999.

Le groupe Goldman Sachs compte également plus de 36 000 collaborateurs au sein de ses métiers.

Ces personnalités politiques ayant occupé des postes clés chez Goldman Sachs

Henry Paulson

Henry Paulson a rejoint Goldman Sachs en 1974. Aussi, il a été PDG du groupe entre 1998 et 2006 avant d’être nommé secrétaire américain du trésor le 30 mai 2006. Il dénonce l’écart entre les américains les plus riches et les plus pauvres comme problème économique majeur. Aussi, il a joué un rôle clé dans les relations économiques américano-chinoises. De plus, son nom a été repris lors du plan de sauvetage de grandes institutions financières suite à la crise des subprimes de 2008, le « plan Paulson ».

Mario Draghi

Mario Draghi, L’actuel Président de la banque centrale européenne (BCE) a été vice-président de la branche Europe de Goldman Sachs entre 2002 et 2005.

Mark Carney

Mark Carney, gouverneur de la banque du Canada entre 2008 et 2013 et de la banque d’Angleterre depuis 2013, a travaillé 13 ans chez Goldman Sachs entre 1989 et 2002.

Les autres personnalités

D’autres personnalités politiques ont occupé des postes clés chez Goldman Sachs :

  • William Dudle, qui a siégé à la FED (Réserve Fédérale Américaine) entre janvier 2009 et Juin 2018
  • Stephen Bannon, qui a travaillé pour Goldman Sachs durant les années 80. Il a été chef de la stratégie de la campagne présidentielle de Donald Trump puis mis à la porte suite à des controverses avec le président américain.
  • Gary Gensler qui a rejoint Goldman Sachs entre 1979 et 1997 avant de devenir le 11ème président de la « Commodity Futures Trading Commission ». Il s'agit d'une agence fédérale indépendante américaine pour la régulation des échanges sur les matières premières.
  • Carlos Moedas (commissaire européen à la recherche, la science et l’innovation) ou encore Malcolm Turnbull (Premier ministre d’Australie) ont aussi occupés des postes chez Goldman Sachs.

Risques

Les risques liés au compte de résultat de la société sont principalement une éventuelle baisse de la demande en services liés au secteur de la banque d’investissements, des augmentations des coûts internes et/ou externes.

Les risques liés au bilan de la société sont une éventuelle baisse de la valeur des actifs et/ou leur surestimation actuelle. Ainsi qu’un endettement problématique dans le cadre d’une forte dégradation du compte de résultat.

Il est aussi important de noter qu’en cas de nouvelle crise boursière et/ou financière, le cours de bourse de Goldman Sachs serait sensiblement impacté à la baisse.

Il existe également des risques liés aux marchés boursiers des actions :

Risque de perte en capital

Le prix des actions fluctue quotidiennement sur les marchés financiers. Aussi, l’investisseur verra donc son capital s’apprécier ou se déprécier en corrélation à ces variations de cours. L’environnement économique, les perspectives de l’entreprise sont des vecteurs pouvant influencer les cours des actions.

Risque de faillite

En cas de difficultés structurelles, une société cotée peut faire faillite, déposer son bilan et être soumise à une liquidation.

Risque de liquidité

L’investisseur peut être confronté à une impossibilité totale ou partielle d’acheter ou vendre ses actions. Il devra alors, soit patienter, soit réduire son cours d’achat ou de vente. Ce risque est surtout présent sur des sociétés ayant des faibles capitalisations boursières.

Risque de change

Si l’investisseur dispose d’actions libellées dans des devises différentes à celles de son compte-titres, il s’expose au risque de change pouvant lui être favorable ou défavorable.

En outre, nous vous rappelons que la diversification est un élément clé de tout portefeuille. Celle-ci vous permet de réduire considérablement le risque. De ce fait, nous vous conseillons donc idéalement d’engager entre 2 % et 4 % de votre portefeuille par société, ce qui correspond à un nombre de positions comprises entre 25 et 50.

Comment investir en actions Goldman Sachs

L’acquisition d’actions Goldman Sachs est possible via un compte-titres.

Est-ce le bon moment pour acquérir des actions de cette entreprise ?

Investir en bourse et acheter des actions doit être fait avec réflexion. 
Ce n'est qu'avec une étude approfondie de chaque entreprise qu'il est possible de définir le meilleur moment pour acheter ou vendre des actions. 
Afin de vous lancer dans cette aventure et maximiser vos gains, je vous accompagne le long de vos démarches. 

Rejoignez le Club des Investissseurs et devenez un véritable investisseur.
Rejoignez le Club des Investisseurs
Will Sissener

Sociétés cotées en bourse

Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
cross-circle