Les Investisseurs logo

Action entreprise

Pourquoi une entreprise émet-elle des actions ? Comment et pourquoi détenir une action entreprise ? Quelles conséquences pour une entreprise de devenir publique et d'être cotée en bourse ? Tout autant de questions passionnantes auxquelles je réponds dans cette page.
S'inscrire à la Newsletter gratuite
Menu de la page
Primary Item (H2)
action entreprise salle de courtage

Sur le même sujet

Bourse mondiale

Bourse anglaise
Bourse américaine
Bourse canadienne
Bourse française
Bourse italienne
Bourse luxembourgeoise
Bourse coréene

Qu'est-ce qu'une action entreprise

Une action est une participation au capital d'une société. Cette participation est détenue par un investisseur en échange d'un capital.

Une action est un actif financier qui octroie, au prorata participation détenue / capitalisation totale, des droits décisionnels dans le fonctionnement de l'entreprise. Notamment des droits de vote.

Une action entreprise permet d'obtenir des plus-values par le biais de l'appréciation du prix de l'action (plus-value sur le capital) et de dividendes.

La plupart des entreprises ont des actions, c'est-à-dire plusieurs actionnaires ou investisseurs. Mais seul les actions des entreprises cotées en bourse, les entreprises publiques, se trouvent sur les marchés boursiers.

Etant donné qu'une action est une part du capital d'une société

Plus vous achetez d'actions dans une entreprise donnée, plus votre part dans le capital total de l'entreprise est élevé.

action entreprise skyline et graphes

Pourquoi une entreprise émet des actions

Une entreprise émet une action entreprise qu'elle adjuge à un investisseur en échange de capitaux. Ainsi, émettre des actions permet à l'entreprise d'augmenter son capital.

Une augmentation du capital entraîne une expansion de l'entreprise, une augmentation de l'actif total.

Pour une entreprise, le capital est l'ensemble de ses moyens financiers et techniques

Ce qui comprend notamment, mais pas exclusivement, ses machines, terrains, valeurs mobilières, stocks, etc. Ils apparaissent dans l'actif du bilan. On distingue ainsi le capital technique, qui recense les moyens de production et le capital financier.

En finance, le capital est la somme d'argent nécessaire à un investisseur pour investir dans un projet. Cet investissement permet à l'entreprise d'augmenter son capital financier.

La capitalisation, également appelée capitalisation boursière, est un processus d'évaluation d'une entreprise

Très simplement, la capitalisation boursière d'une entreprise est donc égale à la valeur de ses actions en circulation. Ou au nombre d'actions achetées ou disponibles à l'achat, multiplié par le prix du marché de ces actions.

Ainsi, si une entreprise a un total de 100 000 actions en circulation et que ces actions valent 5 € chacune, la capitalisation boursière de l'entreprise sera de 500 000 €.

La valeur d'une entreprise correspond à son actif moins son passif

Le capital n'est qu'un élément de l'actif. Les autres éléments comprennent la taille des comptes de l'entreprise, ses investissements à court et à long terme et tout ce qu'elle peut convertir en espèces. Par conséquent, la capitalisation boursière est constituée à la fois du sens financier et économique du mot "capital". Moins tout ce que l'entreprise peut devoir, comme les coûts de la main-d'œuvre.

L'entreprise émet des actions pour lever des fonds

Ces fonds sont ensuite utilisés par ladite entreprise pour le développement et la croissance de ses activités.

Les sociétés émettent différents types d'actions, à savoir des actions préférentielles, des actions ordinaires, des actions sans droit de vote ou toute autre action entreprise approuvée par la loi.

Ces actions permettent aux actionnaires de participer au capital de la société ainsi qu'à ses bénéfices, sous forme de dividendes, et de voter lors des assemblées générales des actionnaires.

Vous pourrez en découvrir plus sur les différents types d'action sur notre page dédiée : Action en bourse.

chess boudry
Recevez GRATUITEMENT les 3 actions 2021 de l'investisseur de crise
Découvrez les actions de Clément Bourdy

Comment acheter une action entreprise

Vous vous demandez comment devenir actionnaire dans une entreprise ? Il vous faut tout d'abord une information primordiale. Vous devez savoir si l'entreprise est privée ou publique. Car la démarche n'est pas la même selon la réponse.

Une entreprise publique est donc une entreprise cotée en bourse. Alors qu'une entreprise privée ne l'est pas. Pour cette dernière, devenir actionnaire relève du challenge. Car vous devez être au fait du marché et avoir un contact relativement direct avec ses décideurs.

action entreprise analyse graphique

Au contraire, devenir actionnaire d'une société publique est relativement simple

La société publique est cotée en bourse. Devenir actionnaire, c'est donc acheter une action entreprise de ladite société.

Ceci peut se faire en quelques jours et en 3 étapes extrêmement accessibles. Même pour l'investisseur le plus débutant.

  1. Cibler une entreprise
  2. Ouvrir un compte sur une plateforme de courtage en ligne. Vous trouvez sur une page dédiée un comparatif des 2 plateformes que nous utilisons couramment : Degiro vs Interactive Brokers
  3. Acheter

Cela prend quelques jours. Car les plateformes de courtage sont des institutions bancaires centralisées. Et, par là même, doivent procéder à une vérification de votre identité avant de vous ouvrir l'accès aux outils. Il faut compter de plus le transfert. C'est-à-dire le temps que vos fonds arrivent depuis votre compte en banque à votre compte de courtage.

L'acte d'achat, en soi, est simple. Devenir un investisseur et un actionnaire est simple. Et ne nécessite aucune connaissance technique. C'est devenu très accessible grâce notamment au développement des plateformes d'échange en ligne. L'interface d'une des plus grande plateformes justement se présente comme suit. Il suffit de cliquer sur le bouton acheter et votre ordre part. Il s'agit ici de Degiro.

action entreprise action apple

Ce qui est plus complexe, en revanche

C'est de définir votre stratégie d'investissement. De savoir

  • quelle action entreprise acheter,
  • mais aussi quand,
  • à quel prix
  • et quand vendre.

Et cela, c'est bien plus complexe.

Pour vous accompagner dans ce chemin

J'ai créé une publication gratuite : La newsletter Les Investisseurs. Vous y trouvez tous les jours des conseils, des outils ou encore mes stratégies d'investissement. N'hésitez pas à les découvrir et à les suivre : Publication.

C'est pour cela que je travaille aussi avec les meilleurs experts en bourse. Pour qu'ils partagent avec vous leurs expériences, leurs analyses et leurs recommandations.

Il existe un grand nombre d'outils pour analyser la pertinence d'un investissement. Pour autant, certains d'entre eux ne nécessitent pas d'être un expert en bourse pour les aborder. Je vous fais un exemple ici.

Estimer le rapport qualité/prix d'une action entreprise

Voici une énigme que pose mon collègue Clément Bourdy.

Imaginons que l’entreprise A et l’entreprise B émettent 100 actions chacune.

  • L’action entreprise de A cote à 100 €
  • L’action entreprise de B cote à 200 €

Pourtant : l’action B est moins chère que la A.

Comment est-ce possible ?

Tout simplement parce que le prix que vous payez pour votre action entreprise ne vous dit strictement rien sur la valeur intrinsèque de l'entreprise.

Une action entreprise à 10 € peut être en finalité une bien plus mauvaise affaire qu’une action à 500 €. Cela dépend de fait du nombre d'actions en circulation et de la situation générale de l'entreprise.

Et justement, pour pouvoir mieux prendre en compte la situation réelle d'une société par rapport à sa valorisation boursière il existe le P/E ratio.

Le P/E ratio est le price-to-earning ratio

Il est aussi appelé le price earning ratio. A vrai dire, derrière ces acronymes imbitables se cache, en fait, un concept relativement simple.

Pour savoir si une action entreprise possède un bon rapport qualité-prix, il faut comparer le prix de son action aux bénéfices de l'entreprise.

L’objectif est de rapporter la capitalisation de l'entreprise, c’est-à-dire la valeur additionnée de toutes les actions de la société, à ses bénéfices. Dans le but d'estimer plus objectivement la « rapport qualité-prix » d’une action entreprise.

La calcul est simple

Capitalisation boursière ÷ Bénéfice Net Annuel

Plus le P/E est bas, plus le rapport "qualité-prix" est bon.

Et c’est là que nous trouvons la réponse à notre énigme précédemment posée

La société A est cotée à 100 € l'action entreprise et a généré un bénéfice de 1 000 € cette année.

  • Le calcul du P/E  se fait comme suit : 100 € x 100 actions émises ÷ 1 000 € = 10

La société B est cotée à 200 € par action et a une bénéfice de 10 000 € cette année.

  • Le calcul du P/E : 200 $ x 100 actions émises ÷ 10 000 € = 2

La société A a donc un P/E de 10 alors que la société B a un P/E de seulement 2

Cette dernière est donc bien meilleur marché.

Calculer le P/E, c’est vous demander combien êtes-vous prêt à payer pour chaque € que gagne l’entreprise aujourd’hui.

Pour présenter les choses autrement

Si vous achetez maintenant une action entreprise de la société B. Il vous faudra 2 ans pour que les bénéfices de l'entreprise remboursent votre investissement. Alors qu'il faudra 10 ans si vous achetez une action de la société A.

Connaitre l'existence du price earning ratio et comprendre son utilité est important. Mais cet outil est loin d'être parfait.

Malheureusement, le P/E n'est pas vraiment uniquement mécanique

Il ne suffit donc pas d’acheter les actions qui ont les P/E les plus bas pour faire fortune. Ce serait trop facile...

Plusieurs éléments viennent, en effet, brouiller les pistes.

La croissance attendue des bénéfices de l’entreprise a une influence sur le P/E

Plus on attend de la croissance de la part d’une entreprise, plus elle aura un P/E élevé.

Pourquoi ? Tout simplement parce que cela signifie que les bénéfices de cette année ne reflètent pas ceux des années suivantes. Les investisseurs voient loin et ils sont d’accord de payer plus cher pour une entreprise s’ils savent que ce n’est qu’une question de temps avant que les bénéfices augmentent.

C’est pour ça qu’une entreprise florissante a un P/E au-dessus de 30. La croissance future est déjà intégrée dans le prix.

À l’inverse, les fabricants de voiture ont le plus souvent des P/E compris entre 5 et 10

Car on sait qu’elles ne vont plus beaucoup grandir. Mais évidemment, ce n’est pas parce que Peugeot à un P/E moins élevé qu’Activision qu’il faut se ruer sur Peugeot.

En fait, leurs circonstances sont trop différentes pour qu’il soit même pertinent de les comparer. C’est pour cette raison que je préfère comparer les prices earning ratio au sein d'un même secteur.

Ainsi, je compare les fabricants de voiture avec les fabricants de voiture et les fabricants de robots avec les fabricants de robots.

Quid des entreprises qui ne font pas de bénéfices ?

C’est une question d’autant plus importante que beaucoup de géants boursiers ne sont pas encore bénéficiaires. Les investisseurs attendent tellement de croissance qu’ils sont prêts à payer extrêmement cher une action entreprise qui perd de l’argent. C'est le cas de Airbnb, par exemple.

Le P/E de ces stars de la bourse est donc de 0

Et il est impossible d’utiliser cette mesure dans leur cas. Dans certains cas, il peut même être négatif.

Il faut garder à l’esprit que ces entreprises qui ne font pas de bénéfices, réinvestissent leur chiffre d’affaires dans le déploiement de leur business model. Le jour où elles auront conquis tous les marchés qu’elles visent, d’énormes montants jusqu’ici consacrés au développement, seront débloqués pour retourner dans la poche des actionnaires. Cela n’est donc, potentiellement, pas si dingue.

Le PEG

Le PEG (price/earnings to growth ratio) est encore un peu plus fin pour mesurer la valeur d’une action entreprise.

Popularisée par Peter Lynch, cette mesure ajoute la notion de croissance attendue au P/E.

Pour l’obtenir, il suffit de diviser le P/E par le taux de croissance anticipé de l’entreprise

Si le résultat est en-dessous de 1, c’est alors une bonne affaire. Comme le P/E, le PEG est un outil particulièrement utile et qui a fait ses preuves. Néanmoins, en utilisant ces indicateurs gardez à l’esprit qu’ils ont leurs limites et qu’ils doivent être utilisés en conjonction avec d’autres paramètres.

D’ailleurs, si vous ne connaissez pas le Club des Investisseurs dirigé par Will Sissener, sachez que les actions qui s’y trouvent subissent un processus de sélection impitoyable. Elles sont analysées sous tous les angles avant d’être ajoutées à notre portefeuille. Pour avoir une équipe qui décortique les chiffres juste pour vous, il suffit de cliquer sur : Club des investisseurs.

VOUS SOUHAITEZ INVESTIR EN BOURSE ?
NE FAITES PAS CES ERREURS ! 

Quelle entreprise verse le plus de dividendes

Un dividende est une somme d'argent versée régulièrement, annuellement ou trimestriellement par exemple, par une société à ses actionnaires à partir de ses revenus.

La question de savoir qui verse le plus de dividendes est complexe

Car elle dépend d'un grand nombre de paramètres qui, qui plus est, évoluent avec le temps. Et investir dans une société ne peut dépendre uniquement de cette variable. Cependant, vous avez 2 solutions pour découvrir :

  • quelle entreprise verse le plus de dividendes

et

  • est la plus adaptée à votre situation d'investissement.

Vous pouvez vous adresser à un expert en bourse

Clément Bourdy vous fait découvrir chaque mois les meilleures roquettes du marché français dans sa publication spécialisée : Small Caps Arkanis. Il vous présente chaque mois, dans un dossier extrêmement complet, une entreprise prometteuse. Il vous y explique toutes les caractéristiques et chiffres à savoir pour se positionner sur ladite entreprise..

De plus, il vous expose sa stratégie et vous explique quelques uns de ses outils dans sa newsletter gratuite : L'Investisseur de Crise. De cette manière, vous êtes à même de réaliser les meilleurs investissements et dénicher les meilleurs entreprises, avec les meilleurs dividendes.

Vous pouvez aussi vous pencher sur l'analyse fondamentale

L'analyse fondamentale est une méthode d'analyse économique. Avec l'analyse technique, que vous présente régulièrement Clément Bourdy dans sa publication, ces outils vous permettent de prendre des décisions d'investissement éclairés.

L'analyse fondamentale est fondée sur l'analyse des données macroéconomiques

Elle permet de définir la valeur d'une action entreprise en prenant en considération différents facteurs influençant l'entreprise. Cette méthode se fonde sur une étude exhaustive des données économiques et financières de l'entreprise. Mais aussi de son environnement économique, légal et politique.

Deux postulats guident l'analyse fondamentale.

Le prix d'une action entreprise n'est pas corrélé à sa valeur intrinsèque

Ainsi, il y a régulièrement un écart entre valeur réelle et valeur monétaire de l'action entreprise. Une action entreprise est souvent sur ou sous évaluée par le marché.

Sachant cela, notre objectif est donc de se procurer une action entreprise sous-évaluée. Dans le but de la revendre quand elle atteint son cours juste.

Avec le temps, le marché finit toujours par refléter la valeur des fondamentaux d'une action entreprise

Le but de l'analyse fondamentale est donc de profiter de la différence entre les fondamentaux de la société et son cours en bourse.

Avantages et inconvénients d'être coté en bourse

Euronext, la bourse de Paris postule qu'entrer en bourse présente un grand nombre d'avantages. Elle les liste ainsi.

L'introduction en bourse de votre entreprise est bien plus que la garantie d'une nouvelle source de financement. Il s'agit d'une décision stratégique qui permet à votre entreprise d'accélérer sa croissance, d'accroître sa visibilité, de permettre aux investisseurs de sortir et de renforcer votre profil auprès de toutes les parties prenantes.

action entreprise étude graphe

Avantages d'une introduction en bourse

  • Lever des fonds pour financer votre croissance
  • Créer un marché liquide pour vos actionnaires
  • Accroître la visibilité de votre entreprise en France et à l'étranger
  • Améliorez votre profil et votre statut auprès de toutes les parties prenantes
  • Favoriser l'adhésion et l'engagement des employés
  • Faciliter le recrutement
  • Permettre aux anciens investisseurs de se retirer
  • Prix transparent et unique
  • Accès à une large famille d'indices

La place boursière n'y voit que des avantages. De fait, c'est plutôt logique étant donné que son intérêt est que le plus d'entreprises possibles entrent en bourse.

Mais quels peuvent être les inconvénients pour une entreprise d'être cotée en bourse ?

Car oui, il y a aussi des désavantages à entrer en bourse, à devenir publique. Malgré le prestige et les avantages que cela apporte.

La responsabilité et le contrôle qui en découle

Les entreprises publiques sont des biens publics. En tant que telles, elles sont censées se conformer aux règles des marchés sur lesquelles elles sont cotées.

Les risques de sous-évaluation pour l'entreprise

L'émission d'actions est dilutive. Mais les actions peuvent également manquer de liquidité. Cela peut nuire aux activités de collecte de fonds et d'acquisition. S'il y a un manque de demande pour les actions.

En outre, un manque de demande se traduit normalement par un faible prix de l'action entreprise

De sorte que l'utilisation des actions comme monnaie d'acquisition peut également perdre de son intérêt.

De plus, sur les marchés publics, le prix des actions d'une société n'est pas seulement affecté par leur propre performance. Mais aussi par la performance du marché et de l'économie dans son ensemble.

Le coût

Il ne faut jamais sous-estimer le temps consacré par la direction et les coûts importants associés à une introduction en bourse et à une cotation continue. Depuis le processus d'introduction en bourse lui-même, qui peut prendre plusieurs mois jusqu'à l'administration fastidieuse d'annonces régulières et constantes

  • résultats financiers intermédiaires et définitifs
  • opérations des administrateurs sur les actions
  • mises à jour des transactions
  • Etc

Il y a beaucoup d'activités à gérer. C'est une consommation de ressources et d'énergie qu'il faut prendre en compte dans le processus de décision.

Lucas Marchand transparence
Comment et quand investir en bourse ?
Que faut-il acheter comme actions ?
Quand doit-on vendre ou acheter ?
5 règles d'or pour investir en bourse
inscrivez-vous à la newsletter gratuite des Investisseurs et recevez le dossier spécial.

Sociétés cotées en bourse

Télécharger GRATUITEMENT les 5 cryptos recomandées par nos experts
cross-circle