Allez-vous abandonner dès le 15 février ?

Cher investisseur,

Les statistiques disent que 80% des bonnes résolutions de la nouvelle année sont abandonnées dès la seconde semaine de février. [1]

Cela veut dire que dans un petit mois, sur 10 personnes qui ont pris un abonnement de fitness le 1er janvier, il n’en restera que 2 encore présentes régulièrement à la salle.

Et à la fin de l’année, on sera chanceux s’il en reste un seul !

Les gens ont de la difficulté à se prendre en main et à se sentir responsable de leur futur.

Il faut dire que la société ne nous aide pas.

 

On cherche constamment à nous déresponsabiliser

 

On nous dit que tout serait dû aux circonstances :

  • Si vous n’avez pas un bon poste, c’est parce que vous n’avez pas de piston,
  • Si vous n’arrivez pas à investir, c’est parce que votre patron ne vous paie pas assez,
  • Même si vous avez de l’embonpoint, ce n’est pas vous. C’est à cause de la publicité pour les sucreries !

Et ce n’est pas un hasard.

Une personne qui ne se sent responsable de rien :

  • est facile à contrôler,
  • peut être manipulée,
  • et se tient tranquille.

Alors que quelqu’un qui prend sa vie en main ne se laissera pas faire et se battra pour avoir sa part du gâteau.

 

Ne vous laissez pas ramollir

 

On cherche à tuer votre esprit d’entreprendre et votre sens de l’initiative.

Lorsque j’entends quelqu’un me dire que c’est la chance ou les privilèges qui permettent aux gens de réussir, cela me met hors de moi.

C’est triste à dire, mais nous vivons dans un monde où il est devenu politiquement incorrect de dire que le travail paie.

Pourtant, j’en fait l’expérience.

 

Tu trouves que j’ai grossi ?

 

Pendant longtemps, je n’ai pas fait de sport.

Et comme j’adore bien manger et aller au restaurant, la sanction a été impitoyable.

Une belle bouée a poussé tout autour de mon ventre.

Ce n’était pas vraiment un problème.

Je n’étais même pas vraiment gros, juste un peu enrobé.

Même ma fiancée ne s’en plaignait pas et disait aimer ma « brioche ».

 

 

Les changements ne peuvent venir que de vous

 

Mais un jour j’en ai eu marre.

Du jour au lendemain, j’ai décidé que je ne serai JAMAIS quelqu’un de gros.

C’est la pente glissante sur laquelle j’étais engagé…

Mais j’ai dit STOP.

Il faut bien comprendre une chose.

Le changement ne peut venir que de soi-même.

Cependant, il était évidemment exclu que je me mette à un régime sec. La gastronomie était un trop grand sacrifice.

 

Alors je me suis pointé à la salle de sport

 

 

 

Pas une fois, pas de temps en temps, mais bien 3 fois par semaine pour un entraînement sérieux.

Pas d’excuse, pas d’exceptions…

Un seul maître mot : DISCIPLINE.

Je ne vais pas vous mentir, ça a été dur.

Mais j’ai eu la bonne idée de m’y mettre avec deux copains.

Du coup, on se motivait mutuellement.

Lorsque j’étais fatigué, il venaient me chercher et me forçaient à y aller !

Lorsqu’ils étaient découragés, c’est moi qui venait frapper à leur porte.

Et aucun de nous trois n’a lâché.

Avec le bon accompagnement, les résultats ont été fulgurants !

Dès les premières semaines ma bouée a commencé à fondre.

Au bout de quelque mois, elle avait presque entièrement disparu.

Moi-même, je ne me doutais pas que cette discipline allait avoir des effets aussi rapides et radicaux.

C’est largement grâce aux bons conseils des membres du club.

Grâce à eux j’ai choisi les exercices adaptés et le programme adéquat.

Sans eux je n’aurais probablement pas progressé si vite.

Et ma fiancée en a été ravie, croyez-moi.

 

Je ne suis pas devenu un ayatollah du fitness pour autant

 

La cerise sur le gâteau est que lorsque vous vous musclez régulièrement, vous avez très faim.

J’ai donc pu commander encore plus généreusement au restaurant !

Et bien sûr, comme je suis un bon vivant, il reste toujours un petit quelque chose en trop que je n’arrive pas à perdre.

Mais l’essentiel est de ne pas vous renier vous-même.

J’ai su garder mes plaisirs, tout en prenant soin de ma santé.

C’est la clé : j’ai tenu car je ne suis pas tombé d’un extrême à l’autre.

 

Il y a deux types de personnes

 

D’un côté ceux qui vont à la salle de sport toutes les semaines, de l’autre ceux qui restent assis sur leur canapé à regarder des séries.

D’un côté, ceux qui touchent leur salaire et le dépense dans des bêtises dont ils n’ont pas besoin, de l’autre ceux qui investissent chaque mois.

Alors c’est vrai, certains ont de meilleures chances que d’autres.

Mais rien n’est jamais parfait pour personne.

Certains ont TOUT pour réussir mais échouent lamentablement.

D’autre n’ont RIEN mais réussissent au-delà de toute espérance.

Et désormais, vous savez ce qui les différencie.

Au final, cette nouvelle habitude (plus tard, je me suis mis à courir) a changé des aspects inattendus de ma vie.

 

Vous n’imaginez pas tout ce que cela vous apporte

 

Au-delà des bénéfices physiques, vous gagnez énormément :

  • Vous gagnez en efficacité et en motivation car vous êtes en meilleure forme,
  • Vous vous entourez de personnes dynamiques qui vous tirent vers le haut,
  • Vous gagnez en confiance et en estime personnelle car vous réalisez de quoi VOUS êtes capable.

Lorsqu’on travaille pour devenir une meilleure personne, c’est souvent ce qui arrive.

 

Ce sont vos décisions qui forgent votre personnalité et votre futur

 

La morale de cette histoire est que votre destin est entre vos mains.

Surtout, ne laissez personne vous dire le contraire.

Hier, j’étais un jeune professionnel peu sportif, aujourd’hui, je suis un chef d’entreprise au mieux de sa forme.

Et c’est grâce à deux choses indissociables :

  • Les bonnes décisions que j’ai prises,
  • Le fait de les avoir tenues dans la durée.

À la bourse, comme à la salle de sport

 

Pour vos investissements, c’est exactement pareil.

Il faut s’y mettre, et ne pas lâcher aux premiers soubresauts des marchés.

Ne restez pas cantonné à la case dans laquelle la société veut vous mettre :

  • Un simple employé qui alimente son livret A,
  • Un retraité qui se contente de toucher sa pension,
  • Un jeune professionnel qui pense qu’il est trop tôt pour investir.

N’attendez pas le moment idéal pour changer de route.

Ça n’existe pas !

Le meilleur moment c’est aujourd’hui et maintenant.

Et avec le bon accompagnement, TOUT LE MONDE peut y arriver.

Je ne peux peut-être pas encore vous donner de conseils de fitness, mais je peux vous aider à prendre en main vos investissements.